fbpx

Nathalie Bagadey à l'ordinateur, article santé - Posture

Voici le premier article d’une série sur la santé des écrivains et des écrivaines : aujourd’hui, on parle de la posture.

Cela fait des semaines que je planche sur cet article et il est devenu tellement dense que j’ai décidé de le découper en 5 parties :

  1. la posture
  2. les yeux
  3. la forme
  4. l’esprit
  5. ma routine en images et vidéos

Et comme il s’agit de la semaine qui précède le lancement de ma formation en ligne sur l’Autoédition et le Marketing de l’auteur indépendant, je publierai un article par jour ! (Psst : si vous voulez être informé·e et recevoir des promotions en avant-première, inscrivez-vous à la newsletter « À vous de jouer !« )

Pourquoi cette série d’articles sur l’hygiène de vie de celles et ceux qui écrivent ?

En tant qu’écrivain·e·s, nous sommes amené·e·s à passer de très nombreuses heures assis·e·s à notre bureau, dans un fauteuil, dans un lit…

Résultat, notre corps est souvent voûté : les épaules se replient vers l’intérieur, la nuque et le haut du dos se raidissent… Bien sûr, j’ai été la première à ne pas prendre cela en considération. J’ai longtemps pu écrire partout, y compris dans des lieux inconfortables… J’ai le souvenir d’avoir terminé d’écrire Kassandra et la Grèce des légendes dans une cabine de bateau qui ressemblait à s’y méprendre à un placard, assise sur un matelas trop mou. Je sortais de ces séances à la fois ravie (ces parenthèses d’écriture étaient ma bulle d’oxygène pendant des vacances un peu particulières) et tout endolorie, les fesses en compote.

Ce que je pouvais encore faire il y a 5 ans ne m’est plus possible aujourd’hui : je ressens trop vite le mal de dos. Si, autrefois, je compensais les longues heures assises derrière mon écran d’ordinateur par des heures de cours où j’étais toujours debout, maintenant que je n’enseigne plus, je n’ai plus moyen d’équilibrer mes stations assises et debout. Et j’ai bien vu la différence que cela a fait sur ma posture, en un an.

Il y a quelque temps de cela, j’ai lu le livre Atomic Habits de James Clear (lien partenaire) et j’ai été frappée par l’un des exemples qu’il rapporte, au sujet de l’équipe de cyclisme britannique : alors que celle-ci était depuis des années bonne dernière dans les classements internationaux, le nouveau manager de l’équipe s’est focalisé sur de petites améliorations à apporter dans tous les domaines ayant trait à la vie des cyclistes : la selle, les pneus et les tenues bien sûr, mais aussi, de façon plus inattendue, en s’intéressant aux gels de massage, aux meilleurs oreillers et matelas et même en peignant l’intérieur de leur camion en blanc pour mieux détecter les zones de poussière pouvant jouer sur les performances des vélos… Cinq ans après l’arrivée de ce manager à la tête de l’équipe britannique, ces derniers remportaient 60 % des médailles d’or aux JO de 2008, alors qu’ils n’en avaient jusque-là gagné qu’une seule sur les cent dernières années…

Alors, je vous rassure, je n’ai pas décidé de m’inscrire aux JO.😂 En revanche, la lecture de ce livre a achevé de me convaincre que c’était par une série de petites initiatives cumulées que je parviendrai à améliorer mon quotidien d’autrice.

Voici donc le fruit de ces réflexions. Bien sûr, vous ne pourrez pas tout mettre en pratique d’un coup (moi-même, j’ai encore pas mal d’actions à mettre en place), d’autant que certaines d’entre elles nécessitent un investissement, parfois conséquent. Mais dans le lot, j’espère que vous trouverez plein d’idées qui vous aideront à ménager votre santé.

Un bon fauteuil

Je viens d’investir dans un VRAI fauteuil. Et croyez-moi, j’ai immédiatement vu la différence. Mes lombaires ont vu la différence.

Alors, avant de passer aux images, je tiens à vous faire un aveu… Si, au départ, je me focalisais sur des fauteuils « professionnels », bien vite, j’ai carrément indiqué dans les moteurs de recherche « Fauteuil de gamers » (joueurs de jeux vidéo professionnels). Car dans tous les articles que j’ai pu lire sur le sujet, la conclusion était que c’étaient des fauteuils vraiment conçus pour ceux qui passent leur vie assis dessus. Et comme je me suis découvert une passion pour League of Legend depuis le premier confinement, l’idée de me procurer un fauteuil de gameuse m’a beaucoup plu… 😁

Et donc, tadam, voici la petite merveille :

Fauteuil DXRacer violet

Ce qui est top dans ce fauteuil :

  • L’assise est bien ferme sans être rigide ;
  • Le coussin lombaire est très confortable, surtout lorsque je peux également appuyer ma tête sur le coussin du haut ;
  • les accoudoirs sont réglables, ce qui est pratique lorsque je veux regarder une vidéo par exemple.

Bon, et bien sûr, il est violet, ce qui lui donne une petite touche créative que j’aime beaucoup… Bref, je suis hyper bien dedans, la preuve :

Nathalie Bagadey dans son fauteuil de gameuse

Je l’ai acheté sur le site Fauteuil Gamer mais a priori, ils ne l’ont plus en violet (il s’agit du DXRacer Formula Player). Je pensais que le fabricant était français, mais le carton d’emballage indique « Made in China », alors bon…

Au total, avec l’expédition et la remise de 10 € pour une première commande, j’ai payé mon fauteuil 299,80 €.

Un bon alignement yeux/bras/pieds

Une chose à laquelle je ne prêtais pas attention jusque-là, c’était l’alignement de mon corps lorsque je tapais à l’ordinateur. Cela fait des années que j’ai troqué ma tour et mon écran fixe contre un PC portable. Le hic c’est qu’en faisant cela, je me suis condamnée à devoir choisir entre :

  • devoir baisser les yeux et la tête pour lire mon écran, celui-ci étant forcément plus bas que les 180° recommandés  ;
  • devoir lever les bras pour taper mon texte si je surélève mon ordinateur de façon à ce que l’écran soit bien en face de mes yeux.

En outre, j’avais tendance, étant petite, à trop monter mon fauteuil, de sorte que mes pieds reposaient sur le bout des orteils…

Or mon ostéopathe m’avait fait la leçon en m’indiquant comment positionner mon écran. Comme vous n’avez peut-être pas envie de faire tout le trajet pour venir le voir, j’ai trouvé un schéma récapitulatif sur ce site :

schéma indiquant la bonne position à prendre devant un ordinateur

Comme vous le voyez, il est recommandé de privilégier un angle à 90° pour ses jambes, avec des pieds qui reposent bien au sol, un angle à 90° pour ses bras et un angle à 180° pour le regard, ce qui est bien difficile à mettre en pratique avec un PC portable.

Voici comment j’ai fait :

J’ai surélevé mon ordinateur au moyen d’une caisse en plastique (elle est un peu trop basse encore, il me faudrait 5 cm de plus, je pense), posé mon ordinateur dessus et j’utilise un clavier/souris raccordé avec une clé USB. Et j’ai baissé la hauteur de ma chaise pour avoir les pieds à plat sur le sol.

Cet alignement doit aussi être possible lors des séances de dédicaces. C’est assez fou à raconter, mais lors du dernier Salon qui s’est tenu juste avant le premier confinement (le fabuleux Yggdrasil), je suis revenue avec une épaule complètement bloquée et c’est mon ostéopathe qui avait identifié le problème : j’avais trop dédicacé de livres ! 🤣

Alors en fait, pour être précise, j’avais trop dédicacé dans une mauvaise position. Grâce à mon copain Sébastien Tissandier, j’ai une photo où on me voit, la tête penchée et les épaules voûtées :

Nathalie Bagadey en train de dédicacer à Yggdrasil

Depuis, j’ai investi dans un porte-livre (lien partenaire sur Amazon) hyper pratique (il se plie complètement à plat) et esthétique et c’est ainsi que j’ai pu dédicacer sans douleur aux Aventuriales de Ménétrol. Bien sûr, je n’ai pas pensé à faire une photo de moi en train de dédicacer, mais sur celle-ci, on peut distinguer le porte-livre au premier plan :

Le bureau élévateur

Alors ça, je ne l’ai pas encore ! Comme vous pouvez le voir sur la photo plus haut, je travaille sur un grand plateau de bois massif… J’ai comme projet de refaire complètement mon bureau (je vous en parle dans le 4e article de cette série, celui sur l’esprit) et dans ce cas, soit je supprimerai mon lourd plateau pour privilégier un bureau de ce style (lien partenaire Amazon), soit je partirai sur un élévateur comme celui-ci (lien partenaire Amazon). En effet, l’idée, c’est de pouvoir écrire… debout !

Bon, maintenant que je vous ai bien mis cet air dans la tête 😁, je m’explique : l’idéal est de pouvoir varier les postures assises et debout. Il est en effet extrêmement recommandé de travailler debout pendant plusieurs heures par jour : « Les études ont montré que le fait de passer seulement 1h30 par jour en position debout permettait d’améliorer notre santé. ». J’ai trouvé cette information dans cet excellent article : Les bénéfices du bureau debout : mythe ou réalité ? Nous reparlerons d’ailleurs des dangers de la station assise dans le 3e article de cette série, celui sur la forme.

EDIT en juin 2021 :

Et voilà, j’ai investi dans ce superbe bureau Harmoni, que j’adore !

Bureau Harmoni en version debout

En version debout : ordinateur sur la tablette du haut et clavier + souris sur la tablette du bas.

 

Harmoni en position "assis"

En version assise : ordinateur sur la tablette du bas (en vrai, aujourd’hui, je ne change plus les tablettes de place, donc la tablette du bas est de deux crans plus haut) et clavier + souris sur le bureau

 

Et voilà ce que ça donne concrètement lorsque je travaille dessus.

Grâce à la méthode Pomodoro (voir l’article sur l’esprit), j’alterne des phases de 30 mn assise/debout et après quelques semaines d’utilisation, je sens déjà un véritable mieux-être. 🤩

 

Bon, je pense que pour aujourd’hui, vous avez déjà de quoi réfléchir… Je suis d’ailleurs très curieuse d’avoir votre retour d’expérience sur ce sujet : souffrez-vous du dos ? Que faites-vous pour améliorer votre posture ? Avez-vous l’intention de mettre en place l’une des actions mentionnées ci-dessus ou avez-vous déjà fait le nécessaire de votre côté ? 🤔

En attendant, je vous donne RV demain pour la suite, où nous nous intéresserons à vos yeux ! 👀

Et notez d’ores et déjà dans votre agenda qu’on se voit vendredi 26 mars à 20h30 pour le premier live mensuel sur l’Autoédition et le Marketing de l’auteur indépendant ! (replay disponible)

Visuel annonçant le live du 26 mars

%d blogueurs aiment cette page :