fbpx

Mon retour sur « Carnival Row » et les raisons pour lesquelles j’ai adoré cette série, que je vous recommande (malgré deux petits bémols). 

Une vague « Fantasy » ?

Il y a quelque temps de cela, j’ai lu avec un intérêt que vous comprendrez sans peine l’article de mon ami Jean-Sébastien Guillermou intitulé « Vers un nouvel âge d’or de la fantasy ? » Dans cet article, il évoquait toutes les séries récentes du genre, qui étaient diffusées sur des canaux comme Netflix, Amazon Prime Video et d’autres, tout en se réjouissant de voir qu’il y avait un engouement certain pour le genre de l’imaginaire.

Cet engouement, je le ressens moi-même lorsque j’assiste à des évènements au succès indéniable comme Yggdrasil, les Imaginales ou le HeroFestival. Leurs allées sont remplies de personnes au regard émerveillé, souvent cosplayées et qui reviennent chaque année prendre leur « dose » de merveilleux. J’en parle dans ma conférence « Et si vous réenchantiez votre vie » comme d’un besoin vital, que les gens sous-estiment parfois.

Bref, pour en revenir à l’article de Jean-Sébastien, j’ai vu que nous partagions non seulement le même espoir concernant un « revival » des mondes imaginaires, mais aussi le même goût pour des séries comme « The Witcher ». Il avait, en passant, nommé « Carnival Row » et sa description ne m’avait pas plus donné envie que ça de regarder cette série car je ne suis pas, à la base, particulièrement attirée par le steampunk et que le titre « Carnival » m’avait fait penser à quelque chose d’un peu grotesque, type cirque…

Mais lorsque je me suis connectée, le lendemain, sur mon compte Amazon, j’ai eu la curiosité d’aller voir la bande-annonce… et celle-ci m’a donné envie de voir le premier épisode. Résultat, 5 jours plus tard j’avais vu les 8 épisodes de « Carnival Row ». Les trois derniers hier soir car je n’ai pu faire autrement que de les enchaîner.

 

Deux bémols toutefois

Avant de vous dire pourquoi je vous conseille chaudement cette série, je me dois de reconnaître deux bémols à celle-ci :

  • Elle n’est pas accessible à tous puisqu’exclusivement diffusée par Amazon Prime Vidéo, c’est-à-dire à ceux qui ont payé un abonnement « Prime ». C’est donc frustrant pour ceux qui n’ont pas cet abonnement et je suis désolée de leur donner ainsi des envies qu’ils ne pourraient pas combler.
  • Il y a pas mal de scènes assez « gore » avec une certaine prédilection pour les éventrations, ce qui, personnellement, ne m’a pas ravie… Ceci dit, ces scènes-là sont facilement « anticipables » et il vous suffit donc de détourner les yeux quelques instants, si, comme moi, vous n’aimez pas la vue du sang… et des intestins.

 

Ce que j’ai adoré dans « Carnival Row »

* Ses acteurs, en particulier Orlando Bloom.

Orlando Bloom dans Carnival Row

Voilà quelqu’un pour qui j’ai systématiquement craqué, dans ses divers rôles… ♥
Il est dans le haut de MA liste à la Friends, si cela vous parle….
(petit moment nostalgie ci-dessous)

Pour en revenir à « mon » Orlando, là, je l’ai trouvé particulièrement génial dans ce rôle !! J’aime son air un peu paumé, ses erreurs, son courage… et il est toujours aussi sexy. ♥♥♥ Hum, bref… Je trouve également que son duo avec Cara Delevingne fonctionne super bien. (Veinarde !)
J’ai aussi adoré certains des personnages secondaires : Tourmaline, le duo formé par Imogen et Agreus, Runyon Millworthy…

* La Bande Originale. J’ai toujours été très sensible aux musiques dans les films et c’est clairement l’une des raisons principales qui m’ont fait adorer cette série. J’aime les différents airs que l’on entend dans les épisodes, en particulier « Ruelle – Where we come alive »

et la « berceuse » aux sonorités celtiques envoûtantes…

 

* Son univers : un univers steampunk particulièrement évocateur, dans un cadre victorien peuplé de fées, de faunes, de centaures et de créatures fantasmagoriques. Un régal pour les yeux et pour l’imagination, filmé dans des lieux sombres comme à l’époque victorienne, sans pour autant que cela gêne la visibilité (contrairement à une célèbre saison 8, où l’on ne voyait strictement RIEN à l’écran).

* L’intrigue. J’ai trouvé celle-ci particulièrement bien ficelée. Chaque épisode nous en révèle un peu plus sur de nombreux arcs narratifs (l’histoire d’amour entre Vignette et Philo, les origines de Philo, les factions en présence, l’enquête criminelle…), tout en évoquant des thématiques fortes comme l’inclusion, la politique, la corruption, la recherche identitaire… Si j’avais deviné quelques éléments de la fin, j’ai été très agréablement surprise par certaines révélations… Et j’attends avec impatience de savoir ce qu’il est advenu des personnages…

Voici la bande-annonce en anglais, avec les sous-titres en français (ne vous fiez pas au titre qui vous dit qu’il s’agit de la saison 2, il s’agit bien de la saison 1) :

Et vous, connaissiez-vous cette série ? En avez-vous d’autres à me recommander ? Je suis en manque, là… 😀

%d blogueurs aiment cette page :