Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Retour sur mon premier Manga’Nîmes

Compte-rendu du très sympathique Manga’Nîmes auquel j’assistais pour la première fois. Encore un Salon qui a été l’occasion de belles rencontres… et de franches rigolades.

 

Un compte-rendu très en retard

On ne va pas se mentir, je n’ai JAMAIS eu autant de retard dans mes comptes-rendus de Salon. Et je tiens à présenter toutes mes excuses aux organisateurs, ainsi qu’aux lecteurs qui attendent ces retours avec une impatience que je comprends bien.

J’ai enchaîné des échéances à la fois lourdes et incontournables dans l’écriture, au lycée et pour mes conférences qui ont fait que j’ai dû mettre le blog de côté pour arriver à tenir mes autres engagements. En effet, le blog était la partie qui d’un côté me demandait le plus de travail (écrire et illustrer un article c’est l’affaire de plusieurs heures) pour un « rendement » moindre étant donné que la plupart d’entre vous ne peuvent toujours pas commenter (je n’ai toujours pas résolu le problème du formulaire où la touche « valider » reste invisible pour certains d’entre vous). J’avoue avoir été découragée par ces obstacles, d’autant que par ailleurs le temps me manquait pour arriver à tout faire…

Mais mes plus grosses échéances étant passées ou en cours, j’espère que je pourrai désormais revenir à mon rythme d’un à deux articles hebdomadaires. En tout cas, je me suis promis d’avoir publié les 6 comptes-rendus en retard (What ? 6 ?!!!!) avant mon prochain Salon… qui aura lieu le 1er juin. Et ce d’autant plus qu’il s’agit d’un autre Manga-something… 😉

 

Pourquoi aller dans un Salon estampillé « mangas » alors que je ne propose aucun manga moi-même ?

  • Déjà parce qu’il s’agit d’un Salon de l’imaginaire. Les visiteurs de ce genre d’évènements aiment, certes, tout ce qui a trait aux mangas et au Japon, mais pas que. Ils ont l’esprit ouvert au merveilleux et j’ai rencontré un très chaleureux accueil, que ce soit à Valence ou à Nîmes.
  • En effet, j’ai participé pour la première fois à un salon estampillé « Mangas » parce que celui-ci se déroulait tout à côté de chez moi, à Valence. Je vous en avais fait un compte-rendu dithyrambique ici. À cette occasion, j’avais rencontré l’organisateur, Jérôme, que j’avais trouvé très sympathique. Le courant est bien passé entre nous, si bien que lorsque je me suis renseignée pour Manga’Nîmes, je n’ai pas eu de mal à obtenir une place.
  • C’est un Salon qui reste tout à fait abordable pour les auteurs, même si pour Nîmes, j’ai eu des frais logistiques en plus (transport et hébergement).
  • Enfin, mon cher ami Sébastien Tissandier s’étant lui aussi inscrit et ayant demandé à ce que nous soyons voisins de stand, je savais que je passerais un bon week-end en sa compagnie (ce qui n’a pas manqué, comme vous le verrez plus bas).

 

Des rencontres incroyables

Contrairement à d’autres Salons, les dédicaces ont eu lieu par « à-coups » pendant tout le week-end. Nous avons parfois dédicacé non-stop pendant une heure puis… rien pendant les deux heures suivantes. C’était très étonnant, peut-être était-ce lié aux animations qui se succédaient ? À 10h, par exemple, le samedi matin, je n’avais rien dédicacé encore, alors que nous étions sur notre stand depuis 8h30 du matin…

Et là, arrive Christophe, qui était déjà passé discuter avec moi de l’Écosse plus tôt. Il a choisi Éclosia, chic chic chic.

MangaNîmes 2019

Après le repas de midi, c’est au tour de Lhorane, au joli cosplay elfique, de venir prendre un exemplaire de Citara. Ce qui l’a séduite dans mon pitch ? La petite phrase « Elle va découvrir qu’elle n’est pas celle que tout le monde croit. » 😉

MangaNîmes 2019

Alors là, je me suis un peu emmêlé les pinceaux avec les noms… D’après mon livre d’or, j’ai dédicacé un Petit-Pierre à Élisa, puis un Kassandra et un Éclosia à Leïla, la tante de la première… (à moins que ce ne soit l’inverse, lol).

MangaNîmes 2019

Florian, qui était passé plus tôt dans la matinée et est attiré par tous mes livres, va finalement se décider pour Citara. Je suis ravie car vous savez qu’il s’agit de mon livre chouchou… ♥

MangaNîmes 2019

Estelle, à qui j’ai offert un marque-page de Citara, a eu le coup de foudre pour mon histoire. Sa mère et elle étaient adorables, nous avons bien discuté bouquins.

MangaNîmes 2019

Alors là, il s’agit d’une rencontre juste incroyable. De ces concours de circonstances assez improbables que le destin place sur notre route… Au départ, nous échangeons avec Cécile (qui porte, au passage, le même prénom que ma fille aînée) et sa petite Élise sur Petit-Pierre. Puis sur notre passion commune de l’Écosse. Là, Cécile remarque que je suis enseignante… comme elle. Puis, sur l’ardoise posée sur mon stand, elle remarque que je serai à Mazamet prochainement. À Mazamet où j’ai passé toute ma scolarité… dans le collège-lycée où elle enseigne aujourd’hui ! J’ai même eu son père comme surveillant général : lorsque je lui ai dit « Bien sûr que j’ai eu ‘Nounours’ ! » et que j’ai rougi de ma bévue, elle a ri et dit qu’au contraire ça lui faisait plaisir que l’on se souvienne de son père en ces termes. Bref, je vous l’ai dit, une très belle rencontre. Et comme, à l’heure où je tape ces lignes, je reviens du Salon de Mazamet, je peux vous dire que nous nous sommes revues à cette occasion également. 😉

MangaNîmes 2019

MangaNîmes 2019

Enfin, dernière dédicace de cette première journée à Hugo, dont je n’ai pas pu prendre la photo, ce jeune homme étant en CM1… 😉


Le dimanche, je commence par tout repositionner sur mon stand. Qu’en pensez-vous ? Vous préférez la version samedi ou dimanche ?

via GIPHY

Je commence par dédicacer un Citara à Mélissa de la part de son copain (donc pas de photo). Là, n’ayant pas encore allumé mon appareil à carte bleue, je galère tellement (il recense tous les terminaux autour de moi sauf le mien !) qu’au final, ils empruntent les sous de son petit frère pour payer le livre, je ne vous dis pas comme j’étais gênée.

Je poursuis dans la lancée des Citara avec Sébastien (et Marion sur la photo). Sébastien est plutôt SF d’ordinaire mais le fait que je lui ai dit que je prenais mes lecteurs par surprise dans ce livre l’a vraiment intrigué… 😉

MangaNîmes 2019

Et un troisième Citara pour Mélissandre, charmante elle aussi (mais hyper grande, vous ne trouvez pas ? :p )

MangaNîmes 2019

Ensuite, je dédicace un Petit-Pierre à Lise, de la part de sa maman.

On retourne à Citara pour Claire, qui a complètement craqué sur la couverture.

MangaNîmes 2019

Céline et son mari, déjà venus me voir plus tôt, viennent chercher un exemplaire de Kassandra.

MangaNîmes 2019

Puis, Blondie, ma voisine de stand avec qui j’ai passé des moments très sympathiques ce week-end, craque à son tour pour Citara.

MangaNîmes 2019

Je dédicace un autre Petit-Pierre pour Djino, de la part de sa maman, Mélanie, une très sympathique Valentinoise.

Puis un Kassandra à Valérie, venue plus tôt me voir, qui est déjà allée en Grèce et souhaite y retourner au fil de mes pages…

MangaNîmes 2019

Ensuite, je dédicace un Éclosia à Adeline. Nous avons bien ri lorsque je lui ai dit qu’elle avait un prénom hyper original (elle m’avait initialement donné son nom… de famille 😉 )

J’enchaîne avec une autre très belle rencontre, celle de Karine, aux beaux yeux bleus. On est très vite devenues copines, elle et moi, et j’espère qu’elle aura apprécié son voyage en Écosse avec Éclosia.

MangaNîmes 2019

Enfin, alors que j’avais déjà commencé à retirer une partie de mon costume, Éva revient me voir pour me prendre Citara, avec sa petite sœur Loan.

MangaNîmes 2019

Au total, j’ai dédicacé 22 livres, avec comme grand gagnant mon livre préféré, Citara ! Merci à tous pour votre confiance ! ♥

 

On en a pris plein les yeux… et le ventre !

Dans ce genre de rassemblement, ce que j’adore le plus, ce sont les cosplays, qui sont toujours aussi exceptionnels et originaux. Voici une sélection de mes préférés. 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entre nourritures délicieuses, que ce soit au stand de la Rêverie (avec un sanglier à la bière d’anthologie) ou à celui food truck « La Régalade » le lendemain (là encore, un hamburger d’anthologie), au restaurant « Au Bureau » le samedi soir, ou en sirotant des bubble tea (je suis accro à celui aux Framboises avec des perles au tapioca) et en grignotant des gaufres en forme de poisson, nous nous sommes régalés. 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des fous rires en pagaille

Alors que je tape ce compte-rendu plus de deux mois après, je souris encore en y repensant. Car si j’ai bien dédicacé et si j’ai vu de superbes cosplays, au final, ce que je retiens le plus, ce sont tous les fous rires que nous avons partagés, Sébastien, Blondie et moi.

Ne nous jugez pas !!! : D 😀 😀

 

MangaNîmes 2019

 

MangaNîmes 2019

 

Bon, jusque là, on était plutôt… normaux… Et puis ça s’est gâté… 😀

via GIPHY

 

 

 

Et voilà, ce compte-rendu est maintenant terminé. J’espère qu’il vous aura plu et je vous donne RV tout bientôt avec le prochain ! 🙂

Si vous le pouvez, donnez-moi des nouvelles dans les commentaires. 😉

No Comments Yet.

Soutenir l'autrice en lui laissant un petit commentaire... ;)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :