Sélectionner une page

Le blog est bien silencieux en ce moment mais cela ne veut pas dire que je suis inactive, bien au contraire…

Je vous raconte ?

Les illus se préparent

  • Pour « Petit-Pierre et la Gargouille » : je vous l’ai dit, j’ai signé un contrat avec une maison d’édition. Je n’ai pas été la seule… Une amie à moi, résidant également à Livron-sur-Drôme, a accepté de faire les dessins de Petit-Pierre. Vous trouverez son nom dans l’article plus bas alors je le révèle ici, en attendant une interview plus poussée sur mon blog : il s’agit de Camille Loiselet et je suis vraiment heureuse de partager cette aventure avec elle. 🙂
  • Pour le tome 2 de « Une autre vie à Citara : Virginie dans les flammes » : la génialissime Vaël a finalisé ma couverture et je peux vous dire que c’est un vrai coup de foudre… ♥
    Allez, je ne résiste pas à vous donner un aperçu.
    Et vous savez quoi ? Dès que j’aurai eu 50 personnes (sur le blog ou sur Facebook) intéressées pour la voir, je la révèlerai en entier… Vous savez ce qu’il vous reste à faire. :pcoulisses avril 2018
  • J’ai été désolée d’apprendre, il y a de nombreux mois de cela, que Céline Lacomblez, qui avait fait les illustrations intérieures du tome 1 de Citara, ne pourrait matériellement pas réaliser celles du tome 2. Cela a été une vraie déception. Et j’ai tardé à lui trouver un successeur, envisageant même de publier le tome 2 sans illustration intérieure, hormis celle de l’héroïne, qu’elle avait déjà réalisée.
    Et puis j’ai eu une illumination à Grésimaginaire, et obtenu l’accord de principe de Lucile Dumont pour une commande de six illustrations. Je viens de lui envoyer les consignes pour la première, il s’agit de sa créature favorite (je connais son talon d’Achille, hi hi hi) : je pense que vous serez heureux d’apprendre que si tout va bien, il y aura donc une illustration de Lok, le dragon, dans le tome 2… 😉 ♥

 

J’écris

Peu, car j’ai eu pas mal de choses à gérer dans ma vie personnelle ces derniers temps, mais j’avance tout de même : je viens d’actualiser le compteur, j’ai dépassé les 91 000 mots, yes !

Alors, pour fêter cela, un mini-extrait (où Virginie se retrouve en mauvaise posture…)

En maintenant d’une main son emprise douloureuse sur les fins poignets de sa victime, il glisse l’autre dans son habit. Et en ressort une lame étincelante, un peu courbée.
Elle ne peut que le dévisager, effarée.
Il ne va quand même pas… ?
Le visage froid, Rohé reprend la parole :
— C’est à cet instant que, dans la plupart des histoires, le méchant commet une erreur stratégique : il ne supprime pas la personne qui est susceptible de lui faire du tort, il la kidnappe ou lui laisse la vie sauve et cela finit toujours par se retourner contre lui. Je suis désolée, ma mignonne, mais je ne peux pas me le permettre.

(je sais, je sais, je suis sadique… 😀 )

 

Je prépare mes interventions publiques

Je vais faire deux animations lors du HeroFestival de Grenoble : une conférence intitulée « Et si les créatures mythologiques vivaient toujours au XXIe siècle ? » et mon animation « Gentille ou méchante ? » sur les créatures écossaises.

J’ai beaucoup échangé avec les organisateurs, responsables de la communication et de la programmation et j’ai vraiment hâte d’y être. Je n’ai pas encore complètement finalisé mon PowerPoint pour la conférence, mais je vais pouvoir bénéficier d’une « répétition générale » puisque fin avril j’interviendrai au collège Anne Cartier de ma ville pour y faire une présentation en lien avec le sujet : « Écrire sur la mythologie grecque au XXIe siècle« . Cela sera un bon moyen de tester une partie de mes diapos ! 😉

Quant à mon jeu sur l’Écosse, j’avais déjà les QR Codes et les questions prêtes, j’ai seulement fait faire des photocopies au format A3 de mes images par l’imprimerie Carré de Scène – Papèterie Val de Drôme à Livron. Et elles rendent super bien. ♥

coulisses avril 2018

Si vous vous demandez quelle créature écossaise ouvre le bal, je vous rassure, il s’agit simplement d’un test pour montrer le fonctionnement du jeu aux participants… :p

 

Je suis interviewée par les médias

Aujourd’hui sort dans le Dauphiné Libéré – Crest un article pour lequel le journaliste Joris Capel m’a interviewée. Ce dernier tient en effet une rubrique « Portraits de la vallée » et m’a contactée récemment pour que j’y figure. Ce fut l’occasion d’une longue discussion, autour d’une tasse de thé, dans mon « antre » d’autrice.

Voici le résultat, très sympathique.

Coulisses avril 2018

Petite précision : la « société tierce » mentionnée dans l’article est une maison d’édition dont je révèlerai bientôt le nom. 😉

 

Bref, comme vous le voyez, je ne m’ennuie pas !

À bientôt avec la révélation de la couverture du tome 2 de Citara ! Enfin… « bientôt », ça dépendra de vous ! 😀

%d blogueurs aiment cette page :