Sélectionner une page

Texte tapé dans le train du retour, grâce à mon super clavier portatif Jelly Comb (à moins de 30 €). Je ferai un point plus précis dans mes Newsletters du mois prochain, mais sachez que même si ce n’est pas parfait, cela m’a permis de bien travailler hier, malgré l’absence de mon ordinateur. 😉Dessous Livre Paris

 

Alors je vous explique, les gens : je viens de passer une journée géniale mais absolument épuisante, or j’ai un Salon demain… et un article à publier entre-temps parce que je tiens absolument à respecter mon rythme bihebdomadaire de parution d’article sur ce blog. (Qui a dit que j’étais rigide ? Qui ?)

Ajoutez à cela la pression de savoir qu’il va être lu. Non pas que les autres ne le sont pas mais vu le nombre HALLUCINANT de gens que JE ne connaissais pas et qui sont venus me voir sur le Salon en me disant « Oh, vous êtes Nathalie Bagadey ? J’adore votre blog / votre newsletter », je vous avoue que là j’ai un peu la pression…

On m’a suggéré plein de bonnes idées (merci Nina Frey !) mais comme d’hab, au dernier moment je suis partie sur autre chose… :p

J’ai eu envie de vous parler des « dessous » de mon Salon, de ces choses qu’on ne voit pas, de l’extérieur… ou qu’on vous cache parce que ce n’est pas particulièrement glamour… (Si vous lisez jusqu’au bout, vous aurez droit à la photo la moins glamour du blog).

Comme votre envie de vous baffer lorsque vous réalisez que vous n’avez presque pas enlevé votre manteau de la journée et que du coup, sur quasiment toutes les photos, on ne remarque que la (fausse) fourrure de votre capuche au lieu de la jolie tenue brillante que vous aviez mise en dessous.

Dessous Livre Paris

Avec Claire Casti Di Rocco, qui, elle, a pensé à enlever sa veste… 😉

 

Ou comme le fait que vous ayez appuyé sur le bouton off au moment où vous auriez pu photographier le ministre de l’Éducation (votre ministre) bien de face et à quelques mètres de vous… et que vous ne réussissez qu’à prendre un bout de sa tête lorsque l’appareil s’est enfin rallumé.

Dessous Livre Paris

Ou encore votre idée ridicule de vous charger d’un sac de livres (que vous n’avez pas dédicacés) au lieu d’une petite trousse de maquillage (pourtant nettement plus légère)… si bien que vous avez eu la sensation d’enlaidir tout au long de la journée, sans avoir la possibilité d’y remédier ni même pouvoir vous passer un coup de peigne.

Ou comme le fait que vous réalisiez une fois dans le train en vous lavant les mains que vu les traces noires qu’il y a dans l’évier, avoir grignoté des fruits secs toute l’après-midi (en étant fière d’avoir privilégié un en-cas plus sain qu’une barre chocolatée), n’était peut-être pas si judicieux que cela… Et désolée à tous ceux à qui j’ai donc offert… des bactéries tout au long de la journée. :p

Dessous Livre Paris

Il reste quelques fraises et des pêches, vous en voulez ? : D

Ou comme le fait qu’en rentrant à 23h30 à la maison, vous trouviez le livre que vous vouliez vous faire dédicacer qui était arrivé entre temps… et que vous réalisiez que vous n’êtes même pas passée au stand de l’auteur pour lui faire un bisou (désolée, Franck… ♥)

Dessous Livre Paris

Ou enfin le fait que vous avez arpenté le Salon tellement de long en large que vous avez explosé votre nombre de pas habituel… et que vous finissez la journée en boîtant et avec un ÉNORME trou dans votre mi-bas… Un mi-bas pourtant « spécial semelle confort », ce qui veut dire que ça aurait pu être encore pire… 😉

Dessous Livre Paris

 

Dessous Livre Paris

Ah, je vous avais prévenus, pourtant, que ce ne serait pas glamour, aujourd’hui !

 

Comme vous le voyez, il s’en passe, des choses « hors champ ». Heureusement, certaines ont pu être évitées, comme à mon arrivée au Salon, où Jeanne Sélène, Dieu merci, m’a alertée avant que j’aille saluer tout le staff d’Amazon avec des grains de pavot sur les dents… Merci, ma Jeanne… ❤

Et je tiens à signaler que je n’ai rien perdu ni oublié ni me suis fait voler pendant ce Salon. Fière je suis.

Par contre, comme j’ai forcé ma voix toute la journée alors que ma rhinopharyngite n’était pas guérie, j’ai dû rajouter un dernier élément aux affaires préparées pour le Salon de Beauchastel

Dessous Livre Paris

Bon, promis, le prochain article devrait vous raconter tout ce qui était absolument GÉNIAL pendant ce Salon. En attendant, il y en a un autre qui m’attend… 😉 Bises et à bientôt !

%d blogueurs aiment cette page :