Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Défi d’écriture n°7 : écris-moi une histoire…

défi écriture histoire

 

En cette période morose, où les actualités sont aussi tristes qu’effroyables, où les tracas du quotidien cherchent à occulter les bonnes nouvelles (pourtant bien chouettes), je me suis demandé ce que je pourrais bien trouver à vous raconter dans mon article de milieu de semaine.

Très franchement, entre les projets top secret, l’attente des retours de bêta-lecteurs et le temps passé sur tout autre chose que l’écriture, j’étais un peu en panne d’inspiration.

Et puis, une pensée m’est venue : « dis donc, ça fait un moment qu’on n’a pas joué, par ici ! » 😀

 

Les défis d’écriture

Eh oui, chers amis, il est l’heure de dépoussiérer la catégorie « défis d’écriture » du blog… et de s’amuser un peu !

Alors, qu’est-ce que c’est que cette catégorie dont, pour la plupart, vous n’avez jamais entendu parler ? Eh bien, il fut un temps où je proposais de temps en temps des petits jeux d’écriture et ces derniers avaient leur petit succès.

D’ailleurs, l’article ayant généré le plus de commentaires sur mon ancien site était le « marabout d’ficelle« , où nous avions dépassé les 200 phrases (sans compter tous les « papotages » ajoutés au milieu). Bon, j’ai perdu tous ces commentaires dans mon opération de migration depuis Overblog, mais j’ai tout de même gardé la compilation de vos propositions et c’est bien drôle (un jour, je ferai une vidéo de tout ça, j’ai même une super idée… Hum hum…). Quelques-uns ont vaillamment essayé de reprendre le flambeau il y a quelque temps. N’hésitez pas à rejoindre le mouvement, vous aussi, il n’y a rien de plus simple qu’un marabout… 😉

 

Le septième défi : raconter une histoire

Je vais bientôt attaquer des ateliers d’écriture avec mes élèves de littérature étrangère et j’aime beaucoup ces moments de créativité « guidée ». En général, cela donne des récits passionnants, et vu le profil de cette classe, je pense que ça peut atteindre des sommets cette année. ♥

Du coup, ça m’a inspiré le défi suivant : ensemble, vous et moi, nous allons écrire une histoire. Une histoire de fantasy. Voici les règles :

  1. Vous avez droit à 10 mots par participation. Dix. Pas huit, pas neuf, pas onze : dix.
  2. Postez votre proposition en commentaire, à la suite des autres. Attention, ne faites pas « répondre à » (sauf si vous voulez commenter la réponse précédente bien sûr) mais « rejoindre le fil de discussion » (toute première boîte en haut).
  3. Votre proposition doit continuer sur la proposition précédente : copiez-collez la dernière phrase proposée (uniquement celle-ci), mettez-la entre parenthèses et poursuivez avec vos dix mots.
  4. Si vous avez posté en même temps qu’un autre commentateur, c’est le commentaire publié le premier qui fait foi… le vôtre ne sera pas retenu.
  5. Essayez de respecter le genre (il y a rarement des hélicoptères en fantasy, par exemple) mais la priorité est de coller avec ce qui précède, notamment en réutilisant les noms de personnage proposés par les personnes avant vous (je ferai une compilation régulière ci-dessous).
  6. Laissez passer deux autres commentaires avant de reproposer une suite.
  7. Avant toute chose… amusez-vous !! 🙂 🙂

J’ai vraiment hâte de voir ce que ça va donner, cette idée…

Edit à 11h42 : je sais pas vous, mais moi je rigole bien à vous lire. Merci de jouer avec moi. ♥

 

Notre histoire

En attendant, voici le début (peut-être un peu inspiré d’un certain forum…) 😉 :

Il était une fois une grenouille qui ne savait pas si les zébrures argentées apparues sur ses œufs étaient normales, exactement comme celles du papillon jaune qui lui tournait autour et qui fixait sur lui un œil goguenard assez suspect. Notre amie grenouille – appelons-là Frogo – tenta, bien évidemment, de lui poser la question, mais le langage du papillon était si volatile qu’elle dût se résoudre à faire un petit sortilège de sa connaissance qui lui avait été enseigné par son grand-père, Toad le sage. Ce qu’elle découvrit alors fut que le papillon n’en était pas un mais était une nécromancienne. Des siècles auparavant, un mage l’avait condamnée à mettre de la fantaisie là où se pose son regard, elle qui ne pouvait pas apprécier la beauté des arcs-en-ciel. Perplexe, Frogo ne savait que penser. Ses jolis œufs aimés commençaient à se fendiller. Tétards, coelacanthes, ou autres êtres aquatiques allaient bientôt envahir le marais et les bêtes malveillantes qui étaient à la solde de l’infâme Épervien ne manqueraient pas de kidnapper les précieux nouveaux-nés. Heureusement, Frogo pouvait compter sur ses amis batraciens pour faire face à la terrible menace. Rythmé par le sceptre de Toad le sage résonna alors l’appel des batraciens, cette mélopée si ancienne qu’on dit qu’elle…

 

… à vous de poursuivre !

(Vérifiez les commentaires avant de poster, il est probable qu’il y ait eu entre temps de nouvelles propositions que je n’aurais pas encore ajoutées ici).

39 Responses
  • Charlie
    1 février, 2018

    (Il était une fois une grenouille qui ne savait pas) si les zébrures argentées apparues sur ses œufs étaient normales

  • NBagadey
    1 février, 2018

    Oh punaise, ça commence trooooooooooooop bien !!! ♥

  • regis
    1 février, 2018

    (Il était une fois une grenouille qui ne savait pas) (si les zébrures argentées apparues sur ses œufs étaient normales) exactement comme celles du papillon jaune qui lui tournait autour

  • Lauriane
    1 février, 2018

    (Il était une fois une grenouille qui ne savait pas) (si les zébrures argentées apparues sur ses œufs étaient normales exactement comme celles du papillon jaune qui lui tournait autour) et qui fixait sur lui un œil goguenard assez suspect.

  • Colcoriane
    1 février, 2018

    (Il était une fois une grenouille qui ne savait pas si les zébrures argentées apparues sur ses œufs étaient normales exactement comme celles du papillon jaune qui lui tournait autour et qui fixait sur lui un œil goguenard assez suspect.) Notre amie grenouille – appelons-là Frogo – tenta, bien évidemment, de

  • Céline Saint-Charle
    1 février, 2018

    (Il était une fois une grenouille qui ne savait pas si les zébrures argentées apparues sur ses œufs étaient normales exactement comme celles du papillon jaune qui lui tournait autour et qui fixait sur lui un œil goguenard assez suspect. Notre amie grenouille – appelons-là Frogo – tenta, bien évidemment, de) lui poser la question, mais le langage du papillon était

  • Caroline
    1 février, 2018

    Notre amie grenouille – appelons-là Frogo – tenta, bien évidemment, de ( lui poser la question, mais le langage du papillon était ) si volatile qu’elle dût de résoudre à faire un

  • Astrid
    1 février, 2018

    (Il était une fois une grenouille qui ne savait pas si les zébrures argentées apparues sur ses œufs étaient normales exactement comme celles du papillon jaune qui lui tournait autour et qui fixait sur lui un œil goguenard assez suspect. Notre amie grenouille – appelons-là Frogo – tenta, bien évidemment, de) (lui poser la question, mais le langage du papillon était) (si volatile qu’elle dût de résoudre à faire un) petit sortilège de sa connaissance qui lui avait été enseigné

  • NBagadey
    1 février, 2018

    Moi aussi je veux jouer, moi aussi ! 🙂
    (petit sortilège de sa connaissance qui lui avait été enseigné) par son grand-père, Toad le sage. Ce qu’elle découvrit alors

  • Lauriane
    1 février, 2018

    (petit sortilège de sa connaissance qui lui avait été enseigné par son grand-père, Toad le sage. Ce qu’elle découvrit alors) fut que le papillon n’en était pas un mais était

  • NBagadey
    1 février, 2018

    Punaise, je viens à peine d’éditer l’article que ça enchaîne déjà… 😀 😀 😀

  • NBagadey
    1 février, 2018

    (si après ça on arrête de dire que les auteurs de fantasy fument des trucs, on aura de la chance… 😀 😀 )

  • NBagadey
    1 février, 2018

    Dis, je me demande si c’est « sur lui » ou « sur elle », du coup ? (bref c’est qui qui regarde qui, je suis déjà perdue, ça promet).
    En tout cas, c’est très fun, tout ça ! 🙂

  • NBagadey
    1 février, 2018

    J’adore son nom !!! ♥

  • NBagadey
    1 février, 2018

    Lol, j’aime comme on adore compliquer la tâche de nos persos… 😉

  • NBagadey
    1 février, 2018

    Ca devient super mystérieux, j’adore… 🙂

  • Zahardonia
    1 février, 2018

    (fut que le papillon n’en était pas un mais était) une nécromancienne. Des siècles auparavant, un mage l’avait condamnée à

  • NBagadey
    1 février, 2018

    Punaise, mais on est en train d’écrire LE roman fantasy du siècle, là… 😀
    Je veux savoir la suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite !

  • Lauriane
    1 février, 2018

    He he, ça va vite :p

  • Caroline
    1 février, 2018

    le papillon n’en était pas un mais était une nécromancienne. (Des siècles auparavant, un mage l’avait condamnée à) mettre de la fantaisie là où se pose son regard

  • PageLSpace
    1 février, 2018

    (mettre de la fantaisie là où se pose son regard), elle qui ne pouvait pas apprécier la beauté des arcs-en-ciel…

  • NBagadey
    1 février, 2018

    Ohhhh, c’est très joli… ♥

  • NBagadey
    1 février, 2018

    Elle devient poétique, cette histoire. ♥

  • Colcoriane
    2 février, 2018

    (Des siècles auparavant, un mage l’avait condamnée à mettre de la fantaisie là où se pose son regard, elle qui ne pouvait pas apprécier la beauté des arcs-en-ciel…) Perplexe, Frogo ne savait que penser. Ses jolis œufs aimés

  • Caroline
    2 février, 2018

    (Perplexe, Frogo ne savait que penser. Ses jolis œufs aimés) commençaient à se fendiller. Tétards, coelacanthes, ou autres êtres aquatiques

  • Pola Kalten
    2 février, 2018

    Perplexe, Frogo ne savait que penser. Ses jolis œufs aimés (commençaient à se fendiller. Tétards, coelacanthes, ou autres êtres aquatiques) allaient bientôt envahir le marais et les bêtes malveillantes qui

  • NBagadey
    2 février, 2018

    J’aime beaucoup la coupe à cet endroit ! 🙂

  • NBagadey
    2 février, 2018

    *va vite voir ce qu’est un coelacanthe et revient*
    😀

  • NBagadey
    2 février, 2018

    Je veux savoir la suite !!! 😀 😀 😀
    Edit : ah ben c’est moi qui l’ai écrite, finalement. 😉

  • NBagadey
    2 février, 2018

    (allaient bientôt envahir le marais et les bêtes malveillantes qui) étaient à la solde de l’infâme Épervien ne manqueraient pas

  • Zahardonia
    4 février, 2018

    (étaient à la solde de l’infâme Épervien ne manqueraient pas) de kidnapper les précieux nouveaux-nés. Heureusement, Frogo pouvait compter sur

  • Aurélia K.
    4 février, 2018

    (de kidnapper les précieux nouveaux-nés. Heureusement, Frogo pouvait compter sur) ses amis batraciens pour faire face à la terrible menace.

  • NBagadey
    4 février, 2018

    J’adore les coupes sur des moments pleins de suspense… et les solutions proposées ensuite.

  • NBagadey
    4 février, 2018

    Je veux savoir ce qui arrive ensuite ! 😀

  • Caroline
    4 février, 2018

    Frogo pouvait compter sur ( ses amis batraciens pour faire face à la terrible menace.) Rythmé par le sceptre de Toad le sage résonna alors

  • Zahardonia
    8 février, 2018

    Pareil !

  • Caroline
    18 février, 2018

    Oups 🙁 Tout le monde est parti en vacances ??? On ne saura donc jamais ce qu’il va advenir de Frogo la grenouille ? Quel dommage !

  • NBagadey
    19 février, 2018

    Je me suis fait la même remarque hier, je vais relancer dans la journée, là je dois y aller. 🙂

  • NBagadey
    26 février, 2018

    (Rythmé par le sceptre de Toad le sage résonna alors) l’appel des batraciens, cette mélopée si ancienne qu’on dit qu’elle

Soutenir l'autrice en lui laissant un petit commentaire... ;)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :