Sélectionner une page

L’année dernière, je découvrais le « Bullet Journal ». Après avoir hésité à me lancer, notamment par peur de ne pas faire aussi bien (et surtout aussi joli) que les autres, j’avais vraiment été convaincue de l’efficacité de ce petit carnet que j’ai toujours avec moi. Grâce à lui,

  • je réalise plus de choses
  • je suis plus zen
  • je me focalise davantage sur le positif
  • je garde un souvenir personnalisé de tous les jours écoulés.

 

Bref, le Bullet Journal est entré dans ma routine quotidienne. Il m’arrive, lors de jours particulièrement chargés, de ne pas le regarder ou le remplir, mais cela devient de plus en plus rare.

Si le concept du « Bullet Journal » vous intéresse et que vous aimeriez en savoir davantage sur toutes les utilisations que j’en fais, tapez « Bullet » dans le formulaire de recherche (la loupe en haut à droite), vous retrouverez tous mes articles sur le sujet.

Aujourd’hui, je veux revenir sur deux rubriques extrêmement efficaces, une toute nouvelle et une déjà existante.

 

Ma routine matinale

C’est ça la nouveauté 2018.

Jusqu’à il y a 2 mois environ, mon premier réflexe du matin, celui que je faisais dès que je me levais, c’était d’attraper mon téléphone et de l’allumer.

Je voulais « juste » savoir si j’avais reçu des mails, des commentaires, quelles étaient les nouvelles, faire un petit « Picross »… Je pense qu’il y avait plusieurs raisons à cette utilisation du portable comme toute première activité de la journée :

  • l’addiction à cet objet (je suis fan de la chanson de Soprano, « Mon Précieux« , tellement vraie) ;
  • l’envie d' »échapper » aux responsabilités du quotidien, de reculer le moment de me mettre au travail ;
  • la peur de manquer des infos (ce que les Anglais appellent FMO « fear of missing out ») ;
  • un peu de vanité aussi (combien de personnes ont trouvé mes bouquins ou ma personne merveilleuse pendant la nuit ?). 😉

Bref, non seulement je ne voyais pas passer les 20 premières minutes de ma journée, mais ça me mettait en retard tous les matins, m’occasionnait des poussées de stress pour rattraper ledit retard, et je ne commençais pas ma journée sereinement. Surtout lorsque dans les mails lus, il y avait des choses moins sympathiques que des félicitations pour mes histoires : des réunions à venir, un problème à régler, un commentaire désagréable…

J’avais décidé de changer cela mais c’était plus facile à dire que faire.

D’où une nouvelle page dans mon Bujo, celle de ma routine matinale afin de m’aider à tenir cet objectif.

Routine et batch days

Photo prise il y a une semaine, j’ai progressé depuis et n’ai raté qu’une seule journée… 😉

 

Bien sûr, à chacun sa routine, mais le fait de l’avoir « inscrite » dans mon Bujo et de colorier les jours où je m’y suis tenue m’aide à ne pas lâcher, notamment en ce qui concerne la méditation, qui me fait le plus grand bien. (J’ai renouvelé mon abonnement à « Petit Bambou » et mon programme actuel c’est sur « Le temps et moi », je le trouve génial).

Routine et batch days

Ma progression sur le programme actuel de Petit Bambou

 

Le seul regret que j’ai, c’est que Petit Bambou est une appli sur mon téléphone et que cela me force à allumer celui-ci pour pouvoir faire ma méditation. La tentation est grande d’ouvrir mes mails et réseaux sociaux juste après, mais jusque là, j’ai résisté… la plupart du temps. 😉

 

Les Batch Days

C’est un concept que j’aime beaucoup et que je vous encourage à adopter pour être plus efficace.

Voilà, l’idée de base du « batch day » ou journée à thème, c’est de donner la priorité à un type de tâche chaque jour. Cela ne veut pas dire que vous ne pourrez pas faire d’autres types de tâches, seulement que cette journée-là est vraiment orientée sur un type d’activité, cela afin de gagner du temps.

L’année dernière, j’avais offert un pdf « mes journées à thèmes » pour bien détailler le concept, à mes abonnés. Je viens de remettre ce pdf à jour avec les modifications 2018 et cette fois-ci je l’offre à tout le monde, abonnés ou pas.

 

Je laisse uniquement sur la page des abonnés à « Autoédition : à vous de jouer ! » la version Word modifiable avec la check-list et le tableau. Donc si ceux-ci vous intéressent, n’hésitez pas à vous inscrire à cette newsletter !

 

En ce qui me concerne, je ne fais « que » 5 journées à thèmes dans ma semaine : les mardis et vendredis, c’est juste mort, je suis trop prise par le travail pour me rajouter quelque chose lié à l’écriture.

Routine et batch days

La page de mes « Batch days » dans mon Bujo

 

Le lundi était auparavant ma journée « écriture ». Entre le fait que je récupère désormais Petit Dernier à manger à midi, qu’il y a une dame qui vient m’aider pour le ménage l’après-midi, que j’ai souvent de multiples tâches à faire après le week-end, je me suis aperçue que c’était devenu tout sauf un jour propice à l’écriture. Le fait de me poser pour y réfléchir et changer cela a été très bénéfique car enfin, j’ai arrêté de culpabiliser de ne pas y arriver… et j’ai décalé mes jours d’écriture en conséquence.

J’écris donc désormais le jeudi et le dimanche. C’est un jour de moins que ce que j’avais espéré mettre en place cette année et ça me contrarie, mais il faut être réaliste : si je veux arriver à assurer le blog, mes cours et toutes les activités liées à ma vie actuelle, mieux vaut fixer deux jours et s’y tenir plutôt que d’en prévoir trois et de n’en faire aucun…

C’est aussi le but de cet article : maintenant que j’ai affiné les batch days cuvée 2018, il faut que je m’y tienne. 😉

Ce sera notamment l’objectif du jour : arriver à finir les journaux intimes des copains de Petit-Pierre, histoire de pouvoir enfin envoyer cette histoire à mes bêta-lecteurs. Le texte est fini depuis les vacances de février mais je tergiverse, voulant améliorer encore mon premier jet avant de le leur faire lire…

Je vous donne donc RV en milieu de semaine prochaine pour un extrait de journal intime. Lequel ? Les votes sont toujours ouverts ici.

%d blogueurs aiment cette page :