Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Publicités Facebook 4/6 : préparation des textes et visuels

Pubs Facebook 4

Rappel du sommaire de la série :

Me revoici comme promis avec mon quatrième article sur la publicité, vous aviez hâte, hein ?

Aujourd’hui, on passe aux travaux pratiques, glurps… C’est là où je me dis que publicitaire c’est un vrai métier. 😉 Enfin, grâce aux précieux conseils trouvés sur le net, je vais essayer de ne pas faire trop de bêtises…

 

Faire une pub qui n’en soit pas une

Avant de démarrer, je voulais citer une phrase, trouvée sur le site de kriisiis, que j’ai adorée :

toute publicité apparaissant sous vos yeux et qui ne vous plaît pas sur Facebook est un signe flagrant de mauvais ciblage et de gaspillage d’argent. En vous appliquant, vous ne gênez pas, vous intéressez.

 

Cela rejoint ce que j’avais lu sur le site de webmarketing-conseil, qui étudiait la différence entre les plateformes « publicitaires » Facebook et Google :

Facebook est un moteur de recommandation : Les utilisateurs de Facebook se connectent non pas pour « rechercher » des contenus mais pour en « découvrir » à travers les partages de leurs amis, de leur famille et des pages d’actualité ou éventuellement de marques auxquelles ils sont abonnés. [Ils] ne sont pas dans une attitude active de recherche d’information ou de produit. Par conséquent, diffuser des publicités classiques sur Facebook ne vous permettra pas d’obtenir de bonnes performances.

C’est très intéressant, vous ne trouvez pas ?

Cela veut dire que pour fonctionner, une pub Facebook doit ressembler aux « posts qui marchent ». Donc, quels sont les ingrédients des « posts qui marchent » ? J’ai trouvé un peu tout et son contraire sur le net, mais outre les conseils ci-dessous, j’ai particulièrement aimé cette infographie…

Pubs Facebook 4

Une publicité Facebook performante doit donc avoir plusieurs critères indispensables. J’ai donc compilé les conseils issus de l’infographie ci-dessus et d’autres sources et cela donne la liste suivante :

  • être courte (4 phrases maximum)
  • comporter une image ou une galerie d’images
  • jouer sur les émotions : rire, choc, tendresse, surprise, secret…
  • apporter un maximum de valeur (peut-être pas la publicité elle-même mais ce qu’elle offre : une réduction, un contenu gratuit, une plus-value pour le Facebookeur)
  • permettre à ceux qui la verront de s’identifier au contenu proposé
  • utiliser des couleurs vives
  • utiliser des visuels visibles même en petit (écran de téléphone)

Hum… Pas facile de concilier tout ça…

Heureusement, vous m’allez m’aider, hein ? 😉

Voici un conseil génial que j’ai trouvé, toujours sur le site de kriisiis : collecter plusieurs visuels et textes. Je suis partie de ce qui était conseillé, soit 5 visuels et 3 textes, ce qui va donc me fournir 15 annonces différentes lorsque je les aurai combinés les uns aux autres…

 

Les Visuels

  • C’est la partie à ne pas rater, celle qui est la première à générer des clics (ou pas). Un texte, même brillant, aura moins d’impact que l’image, la première à accrocher l’œil… Il faut donc particulièrement soigner ses visuels.
  • Il vaut mieux éviter de montrer le produit dont on fait la promotion et mettre plutôt en avant « l’utilisateur, avec une mise en situation ». Donc, dans mon cas, mieux vaut une photo de quelqu’un qui lit mon livre que la couverture de ce dernier. Hum… Plus facile à dire qu’à faire… Une chose qui avait bien marché dans mes précédentes publicités c’est de publier une / des photos de mon voyage en Écosse, je pense reprendre un peu l’idée…
  • Par ailleurs, il faut faire attention à une chose : Facebook est très strict sur les images que l’on a le droit de publier dans le cadre de notre annonce et surtout, le texte figurant SUR cette image ne doit pas occuper plus de 20 % de l’espace (ils ont d’ailleurs une grille pour mesurer cela). À noter que cela ne vaut pas pour les couvertures de livres…
  • Autre point important : il faut concevoir ses visuels en privilégiant avant tout les utilisateurs sur « mobiles ». Donc, vérifier ce que cela donne d’abord sur un écran mobile avant de valider la publicité. Si ce n’est pas probant (texte trop petit, illisible sur un écran de téléphone portable), prévoir une annonce « ordinateur » et une annonce « mobiles » avec des visuels différents.
  • Dans le cas où on utilise des photos de personnes, un petit truc c’est de les prendre qui regardent vers la droite. Cela semble inciter les gens à lire votre texte car ils suivent le « mouvement » indiqué par l’image…
  • On peut prévoir des images « ciblées » en fonction des groupes de personnes que l’on va constituer ensuite dans ses annonces. Par exemple, j’ai prévu une série d’annonces faisant référence au « merveilleux » de mon histoire, que je réserve pour une catégorie de personnes correspondantes (celles ayant « Fantasy » et « merveilleux » comme centres d’intérêt).
  • La taille « classique » d’une image pour une pub Facebook est de 1 200 x 628 pixels, donc il faut déjà mettre ses images à cette taille-là.
  • Euh, bien sûr, je rappelle qu’il faut avoir les droits sur les images retenues… Pour ma part, j’utilise de plus en plus Pixabay… C’est là que j’ai pioché les images illustrant mon Quiz sur « Quel voyageur êtes-vous ?« 

Donc, je suis retournée sur Pixabay afin d’y trouver des photos plus « pro » que les miennes… Même si j’en ai des sympas, tout de même.

Et voici donc les photos retenues, entre celles de Pixabay et les miennes (retouchées avec talent par Leslie Xifre). Vous pouvez cliquer sur les images pour les voir en plus grand.

Vous avez le week-end pour voter pour vos préférées (merci de voter pour 5 à 10 images), je validerai vos choix dimanche soir…

Choisissez jusqu'à 10 images parmi celles-ci

  • 16 (10%, 12 Votes)
  • 1 (9%, 11 Votes)
  • 20 (9%, 10 Votes)
  • 19 (8%, 9 Votes)
  • 8 (7%, 8 Votes)
  • 13 (7%, 8 Votes)
  • 18 (6%, 7 Votes)
  • 17 (6%, 7 Votes)
  • 15 (6%, 7 Votes)
  • 14 (5%, 6 Votes)
  • 3 (5%, 6 Votes)
  • 9 (5%, 6 Votes)
  • 2 (3%, 4 Votes)
  • 12 (3%, 4 Votes)
  • 6 (3%, 3 Votes)
  • 10 (2%, 2 Votes)
  • 7 (2%, 2 Votes)
  • 5 (2%, 2 Votes)
  • 4 (1%, 1 Votes)
  • 11 (1%, 1 Votes)

Total Voters: 20

Loading ... Loading ...

 

 

Les textes

  • Il faut avant tout rester dans le ton de son univers. Si votre livre est un livre de suspense, le texte doit être dans la même veine.
  • Attention à ne promettre que ce que l’on peut donner. Dans mon cas, je ne vais pas promettre une histoire d’amour car c’est l’un des (heureusement rares) reproches qu’on a pu me faire sur « Éclosia » : l’histoire d’amour est trop rapide et insuffisamment creusée. Et c’est vrai que mon but premier est de faire tomber le lecteur amoureux de l’Écosse, pas tellement de faire un roman d’amour… 😉
  • Chaque texte doit s’adresser à un groupe de personnes assez précis. Pour ma part, j’ai ciblé 3 groupes : ceux qui veulent visiter / retourner en Écosse précisément, ceux qui veulent s’évader de leur quotidien (et pour qui n’importe quelle destination conviendrait) et ceux qui aiment le merveilleux et les légendes.
  • Imaginer une personne (on appelle ça un « avatar » en publicité) qui rassemble toutes les qualités du lecteur idéal et écrire le texte de sa publicité comme si l’on s’adressait à lui / elle.
  • Les textes doivent être courts (entre 30 et 80 mots serait la taille idéale).
  • Si l’on possède une « preuve sociale », c’est-à-dire un commentaire d’une personne connue, un classement 5 étoiles, etc, il faut le mentionner.
  • Utiliser de préférence la mention « en savoir plus » qu’acheter, trop brutal.
  • Mentionner la facilité (d’achat, d’inscription, de consultation de la page…)
  • Ajouter une notion d’urgence (on appelle ça « scarcity effect » en anglais).

 

Et voilà pour la compilation des conseils ! Il me reste à vous montrer les 3 types de textes que j’ai concoctés, en espérant que vous les trouverez accrocheurs… Mais pas trop non plus… Je n’ai pas réussi à caser le fait qu' »Éclosia » avait 50 évaluations sur Amazon et que 47 d’entre elles étaient positives, alors si vous avez une idée, je prends ! 😉

 

Texte n° 1 – groupe « amoureux de l’Écosse »

À quand remonte votre dernier voyage en Écosse ?

À l’occasion de la St Andrews, patron des Écossais, partez en Écosse pour moins de 2 €. Porridge et monstre du Loch Ness inclus. Offre valable jusqu’au 30 novembre seulement.

 

Texte n° 2 – groupe « envie de voyages »

Besoin d’ailleurs ?

Pour la St Andrews, patron des Écossais, (re)découvrez les chants de cornemuse, la beauté des lochs et les pittoresques légendes qui ont forgé ce pays. Dépaysement garanti à portée de clic. Valable jusqu’au 30 novembre seulement.

 

Texte n° 3 – groupe « fans de légendes »

Mettez du rêve dans votre réalité…

Le Drapeau des Fées de la famille MacLeod, les sirènes aux peaux de phoques, le fantôme de Marie Stuart et bien d’autres créatures vous donnent rendez-vous à l’occasion de la St Andrews. Il vous suffit juste de croire aux légendes… et de cliquer avant le 30 novembre minuit.

 

Pour le troisième texte, j’ai pris mon slogan en titre, vous l’avez reconnu ? Qu’en pensez-vous ? J’adore cette phrase, je trouve qu’elle représente complètement ce que j’écris… ♥

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

20 Responses
  • Mani
    novembre 19, 2016

    Super intéressant, très proche de ce que j’ai appris chez Google, et preuve que le marketing sur réseaux sociaux est plus intelligent qu’il en a l’air…

    • NBagadey
      novembre 20, 2016

      Et pourquoi t’as pas voté, mmm ? 😉

    • Mani
      novembre 20, 2016

      Whoops

    • Mani
      novembre 20, 2016

      Et texte no2 :o) !

    • NBagadey
      novembre 20, 2016

      Ca veut dire quoi le smiley :o) ? Tu es choqué ou emballé ?

    • - Jo -
      novembre 20, 2016

      Je crois que c’est juste un bonhomme avec un gros nez.

    • NBagadey
      novembre 21, 2016

      Quand j’ai lu, la notification de ton message, hors contexte, je me suis vraiment demandée de quoi tu parlais !! 😀
      En tout cas, ça ne peut pas marcher, comme explication, parce que Mani n’a pas un gros nez ! 😉

    • - Jo -
      novembre 21, 2016

      Il a mis un nez de clown ! ^^

    • NBagadey
      novembre 23, 2016

      Ah oui, là ça correspond déjà plus ! 😀

  • Kohana Kimura
    novembre 19, 2016

    Cela a été bien difficile de choisir parmi toutes ses images 😉

    Tout d’abord, je trouve cela très intelligent de ta part de ne pas vouloir mettre en avant la romance présente dans ton livre. Il serait dommage de décevoir ceux ou celles qui voudraient la découvrir en premier lieu. C’est honnête et la preuve d’une grande réflexion.

    Pour ce qui est de caler les commentaires Amazon, vaste question. J’ai envie de dire que si le texte d’accroche rempli son rôle, les gens vont cliquer et verront d’eux-même les commentaires et les notes.

    Pour les trois textes d’annonce, étant donné que je corresponds d’abord au groupe «fans de légendes», je ne trouve rien à redire. Très sincèrement, il me donne limite envie de racheter le livre.

    Le groupe «amoureux de l’Ecosse» est aussi un groupe auquel je peux m’identifier. Sur le coup, j’accroche moins, je le trouve un peu trop formel, ce qui est dommage étant donné qu’il concerne un pays dont les légendes sont l’un des pôles d’attraction. J’ai du mal à voir la continuité entre la première phrase « A quand remonte votre dernier voyage en Ecosse ?  » et le reste, comme s’il manquait quelque chose.

    Comme ça, à froid, j’enlèverais la première phrase et je mettrais à la place des éléments lié à l’Ecosse. Un truc du genre : «Prairies verdoyantes. Chateaux hantés. Lochs mystérieux.» Et là reprendre le reste de l’annonce. (Bon, j’ai écrit ça à l’arrache, mais c’est pour te donner une idée de ce à quoi je pensais)

    Pour le groupe «envie de voyage», il y a seulement deux choses qui me gênent un peu : le « Besoin d’ailleurs », pour lequel j’aurais plutôt mis « Envie d’ailleurs », mais c’est juste pour une question de musicalité à mon oreille. Et le « Dépaysement garanti à portée de clic », mais là, j’aurais du mal à t’expliquer ce qui me dérange précisément. Peut-être lier les deux dernières phrases en une seule, je ne sais pas.

    • NBagadey
      novembre 20, 2016

      Merci pour ce loooong commentaire, Kohana, qui m’ouvre plein de pistes de réflexion… 😉

    • Kohana Kimura
      novembre 20, 2016

      De rien
      Je viens seulement de me rendre compte que l’on pouvait choisir plusieurs images. Bon, tant pis, j’avais qu’à faire plus attention

  • Lilidesbuissons
    novembre 19, 2016

    J’aime vraiment le texte 1

    • NBagadey
      novembre 20, 2016

      Ohhh, trop contente que tu commentes ici ! Mais je pensais que tu irais surtout voir les beaux muscles de Wolverine / Spiderman sur l’article « Hero Festival » ! 😉

  • Anda
    novembre 20, 2016

    Le texte 1 et 2 sont mes préféré (surtout le 1 en fait), pourtant je n’y suis jamais allé de ma vie et j’aimerai bien xD. Les ruines, les châteaux, le cadre, les légendes, tout ça me plait <3
    Dur aussi de choisir les images, j'en aurais choisis moins de 10 personnellement (je marche beaucoup au coup de cœur). Très instructif en tout cas cette image sur la publicité, je la garde sous le bras

    • NBagadey
      novembre 20, 2016

      Merci pour ton feedback, Anda !! !) Oui, je n’ai pas précisé, vous pouvez tout à fait choisir moins de 10 images, je vais éditer mon article en ce sens. 😉
      Et contente que cette facette de mon métier d’auteur t’intéresse aussi. 🙂

  • Panthera
    novembre 20, 2016

    A voté ! J’aime beaucoup les textes 1 et 3. Si j’avais facebook et que j’aurais reçu une de ces pubs, j’aurais cliqué dessus 🙂

    • NBagadey
      novembre 20, 2016

      Cool ! C’est super agréable à entendre ! 😉

  • Acharat
    décembre 18, 2016

    Ouin ouin ouin…. J’ai pas pu voter !!! ouin ouin ouin.

    Ce n’est pas grave. Je suis persuadé que les gens ont du voté correctement pour la meilleure illustration. Ensuite, en phrase d’accroche, j’aime beaucoup la troisième. Elle correspond bien au livre et à ton univers.

    • NBagadey
      décembre 18, 2016

      C’est amusant, ces votes, parce qu’autant sur le blog que via les stats Facebook, ça n’a jamais été ma pref qui a été choisie. 😀

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
modal close image
modal header

1er décembre

Pour ce premier jour de calendrier de l’avent, je voulais vous parler de la citation qui m’a inspiré Citara :

« Croire qu’une histoire est terminée parce qu’on a refermé le livre, c’est absurde »,

de Lev Grossman.

J’ai adoré cette phrase, elle a tourné en boucle dans ma tête pendant des années et a donné lieu à des questions que je trouve passionnantes : et si l’univers fictif créé dans un livre existait dans une autre réalité parallèle ? Que deviennent les personnages après le mot fin ou, tout simplement, pendant cette période de temps que l’auteur a allègrement passée sous silence en écrivant, par exemple, « Trois mois plus tard, ils reprirent la route… » ? Pendant ces fameux trois mois, cette partie « non-scriptée » de leur histoire, se sont-ils confortés au caractère et à la façon d’agir qu’on leur avait attribués ou n’en ont-ils fait qu’à leur tête ?

Toutes ces questions m’ont menée à des idées, à des embryons de réponses… puis à une histoire. « Une autre vie à Citara » était née. Enfin, dans ma tête. Il a tout de même fallu 7 années pour que je puisse vous la proposer. 😉

Mais cela en valait la peine : merci d’avoir tant aimé cette histoire. Elle est ma préférée, celle que j’ai toujours voulu vous raconter. ♥

À demain ! 🙂

default

modal header

2 décembre

Petits sablés étoilés de Noël

Le petit dessin du calendrier de l’avent étant celui d’un « gingerbread man », les fameux biscuits de Noël, je me suis dit qu’aujourd’hui, ce serait une recette, votre petit clin d’œil du jour… 😉

Et pas n’importe laquelle !

Il s’agit de celle de petits biscuits de Noël, facile à faire comme tout, et qui plaira aux petits comme aux grands. Cette recette me vient d’Anja, notre deuxième jeune fille au pair et elle a été testée et approuvée à la maison… ♥

Prêts ?

Ingrédients : 200 g de farine, 1/2 cuillère de levure chimique, 100 g de sucre en poudre, 1 pincée de sel, 150 g de beurre ramolli et coupé en petits dés, emporte-pièces de Noël, papier sulfurisé. Glaçage (facultatif) : 2 cuillères à soupe de jus de citron et 125 g de sucre glace.

Recette : Préchauffer le four à 180-200° et sortir la grille (la réserver). Dans un grand saladier, verser la farine et ajouter levure, sucre et sel. Creuser un puits et y déposer les petits dés de beurre. Amalgamer le tout. Faire une grosse boule de pâte et l’étaler sur 3 mm avec un rouleau à pâtisserie. Découper des formes avec vos emporte-pièces et les placer sur la grille du four, recouverte de papier sulfurisé. Laisser cuire 10 à 12 mn et les sortir du four. Laisser durcir. Quand ils seront froids, les badigeonner du mélange sucre glace + citron. Déguster (et prendre des photos pour nous faire saliver ! 😉 )

 

Image trouvée sur le site « Les haricots diaboliques »

modal header

3 décembre

 

Aujourd’hui, j’ai envie de vous partager la trop chouette dédicace que m’a faite Camille, l’illustratrice de Petit-Pierre, sur mon exemplaire personnel de « Petit-Pierre ». ♥

Je suis fan, et vous ?

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

modal header

4 décembre

C’est le seul jour du calendrier de l’avent où je vous ferai une offre commerciale, promis !!! ♥

Mais comme j’ai fait un joli petit montage photo aux couleurs de Noël, je voulais le faire figurer dans le calendrier…

Alors, en gros, voilà comment ça se passe : si vous commandez l’un de mes livres papier (sur Amazon ou via votre libraire) pour offrir à Noël, je vous envoie gratuitement le marque-page papier assorti dédicacé. Comme ça, vous pourrez faire un beau cadeau personnalisé ! ♥

N’oubliez pas de me communiquer tout ça par mail (le nom de la personne à qui je dois faire la dédicace, et votre adresse postale) et je vous l’expédie le lendemain au plus tard.

Ho ho ho, j’ai l’impression d’être le Père Noël, moi, du coup. 😉

Grosses bises à tous et RV demain pour une anecdote spéciale « enfants » puisqu’on sera mercredi.

(Cliquez sur l’image pour la voir en plus grand)

Et pour arriver directement sur mes livres Amazon, c’est ici.

modal header

5 décembre

Aujourd’hui on est mercredi et c’est le jour des enfants alors voici une anecdote spéciale « moins de 12 ans ». 😉

J’étais en Salon et j’avais tout un rayonnage de « Petit-Pierre » exposés en bonne place sur mon stand. Des parents et un petit garçon s’en approchent, la mère commence à lire un exemplaire (le résumé sur la 4ème de couverture), son fils un autre (la couverture et le début de l’histoire), tous les deux sont très enthousiastes et vont sûrement en prendre un, quand le petit garçon s’exclame, excité devant tous les livres disponibles : « oh la la, j’hésite, j’hésite, je ne sais pas lequel prendre ! »

Il n’avait pas réalisé que c’était le même livre. :p

 

 

modal header

6 décembre

Petite blague aujourd’hui, que j’ai entendue en anglais et que je retraduis de mémoire.


Cela se passe aux Etats-Unis, où un visiteur découvre que l’amphi de l’université où il se trouve s’appelle « Amphithéâtre Hemingway ».

— Oh, c’est formidable d’avoir donné le nom d’Ernest Hemingway à cette salle !

— Ah non, là, il s’agit de l’amphi Joshua Hemingway. Rien à voir avec Ernest.

— Ah bon ? Et il écrivait lui aussi ?

— En quelque sorte… Il a rédigé un chèque.

 

😀

PS : je parle beaucoup, forcément, d’Hemingway (Ernest, hein), dans la nouvelle sur La Havane de mon recueil « Villes de légende »… 😉

modal header

7 décembre

 

Mes échecs et mes regrets

 

Sur mon blog, sur les réseaux sociaux, je ne parle en général que de choses positives, parce que je suis convaincue que de voir le verre à moitié plein est ce qui peut le plus inspirer les autres et nous aider à être heureux dans notre vie.

Il n’empêche qu’à force de ne parler que des bons moments, vous avez un peu tendance à me considérer comme une superwoman… 😉 Si si, je vous assure. Et même si j’apprécie vos compliments, ce n’est pas juste vis-à-vis de vous de ne pas vous montrer AUSSI les parties ratées de ma vie…

Il y a ainsi 3 échecs, 3 regrets récents (tous se sont produits en novembre) que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Parce qu’à vous, je peux le dire, après tout, si vous êtes ici, c’est que vous m’aimez bien, non ? ♥

 

1. Suite à un Salon où nous avons à peine échangé quelques phrases, une connaissance m’a rayée, sans me prévenir, de la liste de ses contacts et s’est désabonnée de mes newsletters. Bien que je ne sois pas du tout proche de cette personne, ça m’a vraiment minée. C’est la façon dont ça s’est passé, en fait : alors même que j’étais allée à sa rencontre avec bienveillance, voir que j’étais rejetée ainsi, juste parce que je n’ai pas adhéré à son discours, cela m’a vraiment blessée. Je pense que c’est plutôt une bonne chose pour moi car manifestement cette personne était plutôt du genre toxique mais je regrette que cela m’ait autant affectée. Je pensais que j’étais devenue moins hypersensible avec le temps, mais là, ça m’a remise face à ce sentiment déplaisant ressenti dans ma jeunesse, que ce que j’étais, ce n’était « pas assez » pour l’autre et j’ai ruminé cette histoire pendant de nombreux jours. J’espère que le fait de l’exposer ici me permettra de tourner la page. 🙂

 

2. J’ai été déçue de ne pas avoir ajouté plus de mots au compteur de mon tome 3 pendant le mois de novembre alors que j’étais très motivée pour le Nano. Même si je pense que la surcharge de travail, la fatigue et les conditions pratiques étaient devenues telles que je n’avais pas le choix, qu’il fallait que j’abandonne, cela a été très dur de devoir prendre une telle décision alors que l’écriture de Citara 3 est vraiment mon objectif principal pour 2019. J’ai de plus en plus de mal à devoir sacrifier mes heures d’écriture au profit des corrections de copies et des tâches administratives. Je le fais, mais j’en sors terriblement frustrée. Là. Ça va mieux, rien de le dire.

 

3. Il y a quelque chose dont je n’ai peut-être pas assez parlé (ce qui peut expliquer mon échec) mais qui m’a vraiment fait de la peine (et était un peu décourageant), c’est le manque d’intérêt pour mon concours qui visait à offrir 17 livres d’Éclosia à un enseignant pour sa classe. J’ai eu zéro (oui oui, zéro) participation à ce concours et c’est un vrai regret. Si d’ailleurs vous avez des explications, des conseils, un avis, n’hésitez pas à communiquer avec moi à ce sujet car, vraiment, je suis déçue de cet échec… Je pense que je trouverai une autre façon de les offrir, ces livres, probablement de façon plus individuelle, mais c’est dommage. J’avais tellement aimé vivre la première expérience de partage d’Éclosia avec une classe… ♥

 

J’espère ne pas vous avoir démoralisés avec mes jérémiades. Je voulais juste vous montrer que j’étais loin d’être parfaite. 😉

Alors je fais un gros câlin virtuel à tous ceux qui ont échoué à quelque chose récemment et qui pourraient se sentir misérables, nuls, inadéquats. L’important n’est pas ce que vous n’avez pas réussi mais toutes les belles choses que vous allez accomplir ensuite. ♥♥♥

Gros bisous et belle journée.

default

modal header

8 décembre

Je suis en train de travailler sur ma conférence sur la Fantasy et j’adore cette citation de Tolkien, que j’ai incluse dans ma présentation. ♥
Bonne journée et bon week-end ! 🙂

 

Traduction personnelle : « Bien sûr que la fantasy est une littérature d’évasion. C’est là sa gloire. Après tout, si un soldat est prisonnier de l’ennemi, ne considère-t-on pas que c’est son devoir de s’évader ? » — J.R.R. Tolkien

 

modal header

9 décembre

Comme vous aimez bien les blagues, en voici une trouvée sur le net en anglais et que j’ai un peu retravaillée. 😉


C’est l’histoire d’un écrivain dont les textes n’ont jamais été publiés et qui tombe sur une lampe magique. Il la frotte et un génie apparaît.

— Quel est ton souhait le plus cher ? Parle, et il se réalisera !

L’homme a les yeux qui se mettent à briller :

— Je rêve de devenir un auteur inoubliable.

— Hum. Qu’entends-tu par là ?

— Eh bien, je voudrais écrire des textes que le monde entier lira, des choses qui feront vraiment réagir les gens, qui déclencheront chez eux des sentiments forts, qui les feront hurler, pleurer, frémir de souffrance et de colère.

Le génie réfléchit un peu, hoche la tête et réalise son souhait.

Maintenant, l’homme travaille chez Microsoft et rédige les messages d’erreur destinés aux usagers.

 

😀 😀 😀

modal header

10 décembre

En coulisses, je suis en train de vous préparer plein de choses pour 2019… Je ne vous en dis pas plus aujourd’hui, je voulais juste vous partager une photo, prise par les studios Boyer à Romans-sur-Isère… et qui va servir de base à mon futur logo…
J’ai vraiment hâte de vous dévoiler celui-ci, il devrait figurer dans le calendrier d’ici quelques jours, mais en attendant, voici donc l’une de mes photos préférées de ce shooting. J’espère que vous l’aimerez aussi.

 

calendrier avent 2018

modal header

11 décembre

Je ne vous cache pas que j’ai eu du mal à trouver quelque chose d’intéressant à vous raconter aujourd’hui… 😉

Je ne sais d’ailleurs pas si vous trouverez cela passionnant, mais je tiens à vous dire que j’ai pris de trrèèèèèèès bonnes résolutions pour 2019. Mieux, que ça, j’ai déjà commencé à les appliquer.

Alors voilà, l’une des choses sur lesquelles je désire vraiment travailler c’est ma routine matinale et notamment la non-consultation de mon téléphone. Malgré moi, le plus souvent le matin, je saute sur mon téléphone à peine levée. Et je sais que ce n’est pas bon pour moi à plein d’égards :

  • dès le réveil, je suis dans la vitesse, le stress que procure la consultation de mes notifications ;
  • je me rajoute des choses à faire avant même d’avoir pris mon petit-déjeuner ;
  • le temps passé sur mon téléphone l’est au détriment d’autres activités, beaucoup plus agréables et relaxantes  (communiquer avec mes proches, faire de la méditation, lire, vérifier ma journée dans mon bullet journal…) ;
  • je dois souvent me précipiter pour finir de me préparer car j’ai passé plus de temps que prévu sur mon téléphone, donc je débute la journée avec de l’énervement, voire du retard.

Ça vous arrive aussi ?

Si oui, rejoignez-moi pour le challenge #MatinZen sur les réseaux sociaux… mais pas trop tôt, hein ! 😉

 

 

modal header

12 décembre

Comme la semaine dernière, vu que nous sommes un mercredi, voici une petite anecdote liée à des enfants.

Lors du marché de Noël de Livron, j’ai dédicacé Petit-Pierre à une petite fille qui m’a marquée par sa présence : Manon. Comme son père était « encombré » d’un paquet de confiseries au chocolat, je me suis bien volontiers — vous connaissez mon altruisme… et peut-être aussi ma gourmandise… 😀 — proposée pour l’en « débarrasser ». Manon m’a alors fait les gros yeux car en fait c’étaient ses confiseries que je voulais manger…

Pendant que je lui dédicaçais son exemplaire, je l’ai taquinée en me plaignant d' »un état de faiblesse terrible », d' »un manque de sucre évident »… et lorsque j’ai relevé la tête en rigolant… elle était en train de choisir laquelle elle voulait bien me donner.

C’est pas chou, ça ??? Bien sûr, je vous rassure, j’ai refusé !

En tout cas, c’était tellement adorable que ça méritait bien de figurer dans le calendrier de l’avent ! ♥

 

modal header

13 décembre

Et voilààààààààà ! Certains l’attendaient avec impatience, vu que je l’avais teasé sur Facebook, mon nouveau logo est arrivé !
J’espère que vous l’aimerez, il y a eu un paquet de moutures avant celle-ci !! D’ailleurs, sur ma page Facebook, j’ai réalisé un montage vidéo de tous ces essais, qui sera publié à midi aujourd’hui.

Rappel du cahier des charges :

On est donc parti de la photo que je vous ai montrée dans le calendrier de l’avent le 10 décembre ; il fallait que le logo contienne les éléments suivants :

  • moi en train de donner une conférence ;
  • du violet pour l’imagination ;
  • du rose pour le côté féminin, chaleureux et fantaisie ;
  • un livre ;
  • des étoiles.

Je pense que Samir y est bien arrivé, en tout cas, moi, je suis ravie. ♥

N’hésitez pas à cliquer sur l’image pour l’afficher dans une nouvelle fenêtre (sans la neige qui tombe dessus…)

logo Bagadey

 

Je devrais faire de petits travaux de redécoration sur le blog pendant les vacances de Noël… 😉 D’ici là, je laisse l’ancien en place.

modal header

14 décembre

Je vous l’ai dit, en coulisses je sus en train de m’activer pour vous offrir plein de nouveautés !

Voici donc la photo du jour, celle de mon cadeau d’anniversaire enfin monté…

Est-ce que vous devinez ce que je vous prépare ?

Ces « softboxes », ce fond vert…

Oui, mon studio vidéo est prêt ! Et la première vidéo est en cours de montage… Si vous êtes sages, elle fera partie du calendrier de l’avent… 😉

Bonne journée !! 🙂

modal header

15 décembre

Aujourd’hui, en anticipation de mes bilans de fin d’année, je vous présente deux petits graphiques concernant les ventes de mes livres en ebook (malheureusement je n’ai pas l’info pour le papier).

 

Pourcentage des e-books vendus depuis mes débuts en autoédition (2014) et là forcément, le « petit dernier » paru figure, ben… en dernier. 🙂

 

Mais si on regarde le graphique des ventes de cette année (toujours en ebook), on s’aperçoit que Citara 2 ne s’en sort pas si mal que ça, puisqu’il passe de la 6e à la 4e position ! 🙂 Pour ceux d’entre vous qui êtes abonnés à l’une ou l’autre de mes newsletters, vous verrez que ce ne sont pas les mêmes chiffres concernant mes ventes en Salon… 😉

 

Est-ce que ces graphiques correspondent à votre classement personnel de mes histoires ? Je serais curieuse de savoir lequel de mes titres est votre préféré, alors n’hésitez pas à commenter sur cet article ! 🙂