Sélectionner une page
Rohé resized

Rohé, par Céline Lacomblez

 

Je peux vous dire que j’ai eu un vrai coup de cœur pour cette illustration représentant le « méchant » de Citara.

Encore une fois Céline a su cerner l’essence du personnage et j’espère que vous l’apprécierez autant que moi.

Pour vous y aider, voici un extrait où on le voit agir. Je vous propose aussi de relire son interview, plutôt musclée… 😉

 

Malgré elle, la jeune fille ne peut détacher son regard de l’individu qui vient de pénétrer dans la grande salle. Il est vêtu de vert sombre, un pourpoint incrusté d’émeraudes, et porte des gants épais, eux aussi incrustés de joyaux. Dans la lueur des torchères, les tatouages qu’il arbore semblent s’animer, comme si des serpents rampaient sur son visage.

Comme toujours, une impression de puissance se dégage de Rohé. Il promène son regard sur l’assistance, et on dirait qu’un frisson parcourt l’échine de ceux balayés par celui-ci, bien qu’ils ploient toujours la tête.

Seules les femmes entourant Écorcelle et cette dernière n’ont pas mis le genou à terre et contemplent Rohé avec adoration. Sylvine comprend, avec un serrement au cœur, qu’il s’agit là de son harem. Et en a la confirmation lorsqu’Écorcelle s’avance vers le maître des lieux et échange un baiser passionné avec lui. Au bord de la nausée, Sylvine a du mal à ne pas détourner son regard. Qu’est-ce que cet homme a pu faire à la jeune Forestière innocente pour qu’elle change à ce point ?

— Maudits, redressez-vous !

Les êtres agenouillés s’exécutent, et peuvent enfin lever la tête vers celui qui les commande.

— Il est aujourd’hui temps de revendiquer votre droit aux terres citariennes. Temps de retrouver votre place dans la société qui vous a rejetés. Temps de récupérer ce qui vous appartient.

Dans trois journes, nous marcherons sur Enu et nous la prendrons.

 

Alors, comment le trouvez-vous, mon méchant ? 😉

%d blogueurs aiment cette page :