Sélectionner une page
détail Schnippy

détail Schnippy

Après la présentation de l’héroïne, voici celle du perso préféré de l’illustratrice… Comme mon personnage, je suis joueuse. Aussi ai-je décidé de retarder un peu la révélation de la magnifique illustration de Céline Lacomblez, pour vous laisser d’abord le soin de le découvrir par les mots.

Qui est Schnippy ?

C’est le meilleur ami de Sylvine. Il est tout jeune, très facétieux et surtout gourmand. Extrêmement gourmand.

C’est, bien sûr, un gymnaste hors pair et il n’a pas son pareil pour défier (et gagner) contre Sylvine à la course

Mais la grande caractéristique de notre Schnippy, c’est son courage. Au cœur du danger, il n’a jamais peur et n’hésite pas à risquer sa vie pour venir au secours de son amie. Avec Sylvine, ils arrivent à communiquer par la pensée, ce qui montre à quel point il est intelligent.

Car Schnippy n’est pas un humain, c’est un écureuil

Voici des extraits, complètement inédits, qui vous le présentent : cliquez sur le petit plus pour ouvrir le spoiler. J’espère que vous aimerez ce personnage autant que moi. ♥♥♥

Dès que plus de dix commentaires auront été postés ici (bien sûr, sans compter les miens), je mettrai l’illustration. Et croyez-moi, elle en vaut la peine !

Alors… à très vite ! 🙂

 

Extraits sur Schnippy

Extrait 1 – Chapitre 8 : Se souvenir

Sylvine et Schnippy sont étendus sur la mousse au pied du Grand Charme, leurs pensées continuant à se croiser, s’échanger plaisamment sous le soleil doux de cette journée.

Ils rapportent beaucoup de choses à manger, pour la collectivité : des baies savoureuses auxquelles ils n’ont presque pas touché…

Hum, y repense Sylvine, moqueuse

Pas mangé beaucoup ! se défend Schnippy.

Son amie lui renvoie alors une image mentale de son museau violet et il émet un tsk tsk  vexé.

Dans le cordeau de la jeune fille, se trouvent aussi une bonne centaine de noix vertes pour les boissons de Sieur Vigan…

Peut-être avoir moins que ça, reconnaît Schnippy, un peu honteux de sa gloutonnerie.

… des feuilles de brémance pour la mère de Sylvine, et deux beaux lièvres pris dans les collets qu’elle avait posés.

Schnippy fronce le nez, écœuré devant l’image que Sylvine projette, celle de la chair de lapin mijotant dans les marmites de cuivre de Chloriane.

Avoir drôles de coutumes, humains, grommelle-t-il dans sa tête.


Extrait 2 – Chapitre 8 : Se souvenir

Revigorée à cette idée, Sylvine se lève d’un bond et tend la main. Reconnaissant le signal du départ et maugréant un peu – il n’a pas fini de brosser sa superbe queue – Schnippy y saute et trottine le long du bras pour se glisser dans la longue bande verte qui entoure la poitrine de Sylvine. Il se niche là, entre la camisole et la ceinture, tandis que la jeune fille rassemble ses affaires et, d’un pas léger, reprend sa route vers sa clairière.

Avant de rentrer chez elle, elle a un arrêt à faire.

En voyant l’image de Radj se former dans l’esprit de Sylvine, Schnippy émet un petit couinement approbateur. Lui aussi aime aller écouter ses histoires. D’autant qu’il y a toujours des noisettes, chez Radj.


Extrait 3 – Chapitre 10 : Célébrer

Elle croise le regard complice de Schnippy et lève sa main sur laquelle le petit animal vient fouetter sa queue touffue en virevoltant sur lui-même. C’est leur signe de victoire à eux.

Réjouis, ils se joignent à la farandole, au son des tambours et des flûtes forestières.

Oui, la vie est belle pour les deux amis.


Extrait 4 – Chapitre 11 : Etre pourchassée

Une partie du cerveau de Sylvine lui dit d’attaquer, de se défendre, d’agir… Mais elle semble incapable de bouger, tétanisée, comme hypnotisée.

C’est alors qu’un éclair roux bondit vers le Maudit en crachant de colère. Schnippy s’est réveillé et il lacère de ses griffes pointues la joue du Maudit. Celui-ci recule en criant et en portant la main à son visage, qui s’est mis à saigner.

Enfin, Sylvine sort de sa panique paralysante. Tandis que le petit écureuil s’active sur la tête de leur ennemi en lui tirant et mordant les cheveux, elle attrape son cordeau à deux mains et en frappe le corps de l’homme de toutes ses forces, le faisant reculer davantage. Encore… Et encore. Jusqu’à ce qu’à son tour il tombe de l’arbre.

Haletante, Sylvine se laisse glisser sur le sol et se penche par-dessus le rebord de la plateforme. Schnippy a sauté de son corsage et les deux jettent un coup d’œil prudent en contrebas : ce qu’ils découvrent les fait trembler.

 

PS : je m’apprête à me rendre au salon du livre de Mazamet, qui aura lieu dimanche 22 mai. J’emmène mon ordinateur avec moi, mais accordez-moi un peu de temps pour ajouter l’image, lorsque les dix commentaires auront été postés : j’ai de la route à faire et du monde à voir ce week-end… 😉

Edit au 23/05 : vous l’avez bien mérité, voici Schnippy dévoilé !! 😉

J’espère que vous cliquerez sur « ajouter un commentaire » pour féliciter Céline ! ♥

 

Schnippy, par Céline Lacomblez

Schnippy, par Céline Lacomblez

%d blogueurs aiment cette page :