Me revoici avec la suite de mon abécédaire sur le salon des Intergalactiques ! Si vous avez raté la première partie, c’est ici… 😉

 

N comme Nourriture

Lorsqu’on attend, on a faim. Une demande que je fais aux organisateurs de salons, c’est « pitié, prévoyez-nous à manger et à boire !!! » Le plus tôt possible le matin, surtout pour ceux qui se sont levés aux aurores…

C’est sûr que c’est une sacrée organisation, la gestion de la buvette, et je tiens à saluer les efforts mis en place par toute l’équipe pour réagir à nos supplications.

Mention spéciale, au passage, à l’équipe de Grésimaginaire qui offrait tous les jours aux exposants un petit gobelet… rempli de bonbons. Certes, ce n’était pas bon pour la ligne, mais ça fait du bien au moral… (et il y a des gourmands… N’est-ce pas, James ?) Bien sûr, loin de moi l’idée de suggérer aux autres organisateurs de salon de s’aligner sur cette idée… Trrrrrrrès loin de moi… Hum hum hum…

 

O comme OctoGônes

Quand on est en salon, de quoi parle-t-on avec les auteurs ? Des autres salons !

C’est ainsi que j’ai appris que les inscriptions étaient ouvertes pour les OctoGônes (qui auront lieu du 30/09 au 02/10/2016). J’ai donc envoyé ma candidature dès le dimanche matin, mais suis déjà sur liste d’attente, hélas, car pas auteur invité… 🙁 J’espère qu’ils me trouveront une petite place, la salle est grande quand même…

P comme Projets

Durant les Intergalactiques, j’ai découvert un projet original, où pas moins de 4 auteurs de mes connaissances figurent ! Il s’agit du projet « Aventuriers intérimaires« . Sur le site du concepteur, Laurent Pendarias, vous trouverez une présentation intéressante de cette nouveauté dans le monde de la fantasy :

Aventurière Intérimaire est un visual novel, c’est-à-dire un jeu narratif dans lequel chacun de vos choix influe sur l’évolution et le dénouement de l’histoire.
Vous incarnez Miléna, une aventurière intérimaire, habituée des enquêtes paranormales qui évolue dans un univers alternatif proche du nôtre, à quelques détails près (l’existence de créatures magiques, la destruction de la région de Fukushima, etc.) Vous êtes appelée pour enquêter dans un lycée sur une histoire de lycéen prétendument hanté.
Saurez-vous résoudre l’enquête avant que meurent des innocents ?

Pour achever de vous donner envie, je vous mets la photo des 4 loulous que je connais qui participent à l’écriture de l’histoire :

De gauche à droite : Eva Simonin, Luce Basseterre, Laurent Pendarias, Lucile Dumont

De gauche à droite : Eva Simonin, Luce Basseterre, Laurent Pendarias, Lucile Dumont

 

Q comme Quatre

Eh non, il ne s’agit pas de Tobias Eaton, pour ceux qui ont lu/vu « Divergente »… (*soupir de midinette*)

Four / Tobias Eaton aka Theo James

Four / Tobias Eaton aka Theo James

Quatre, c’est certes le pseudo du personnage en question dans le livre de Veronica Roth, mais c’est surtout… le nombre de livres que j’ai vendus pendant ce salon.

Jamais fait un « score » aussi faible. On a beau dire qu’on n’est pas là pour ça (voir le R ♥), le chiffre fait tout de même un petit pincement au cœur.

 

R comme Rencontres

Ahhhhhhhhhhhhh, voilà, on y est !! LA raison pour laquelle le salon a malgré toutes les déceptions été au final un bien beau moment. LA raison qui fait que je rempile plusieurs week-ends dans l’année… LES RENCONTRES !!!

Eh bien, ce salon-ci ne s’est pas démarqué des autres sur ce point, puisque j’en ai fait de très belles, encore une fois… ♥

  • une personne de la bibliothèque municipale de Lyon. Je n’ai pas eu la présence d’esprit de lui demander son nom, mais elle était charmante et très intéressée par mes histoires.
  • Caroline et Émilie, deux jeunes femmes au look bien affiché, qui ont pris le temps de feuilleter mes livres et d’échanger avec moi. Elles étaient très sympathiques.
  • Gaétan, avec qui j’ai eu une discussion passionnante, pendant plus de 15 mn. J’avais consigné son nom dans mon carnet tellement j’avais apprécié notre échange… et je ne suis pas la seule puisqu’il m’a recontactée depuis. Je vous dis tout ça dans le T et le W.
  • J’ai ensuite eu une longue discussion avec une jeune femme (fille d’une autrice présente sur le salon) et surtout son ami, sur l’île de Skye et Harry Potter. C’était bien sympathique.
  • J’ai aussi discuté de William Wallace (et sa grande épée 😉 ) ainsi que de la bataille de Culloden avec une jeune femme aux cheveux roux, avant qu’elle ne rentre suivre une conférence. C’était bien agréable de parler avec quelqu’un qui s’y connaissait en histoire écossaise…
  • J’ai déjà présenté Émilie, l’une des personnes à qui j’ai dédicacé « Éclosia » : elle était venue me voir une heure plus tôt et nous avions discuté elfes (surtout les Islandais, sur lesquels elle-même a écrit une histoire). C’est très agréable lorsque quelqu’un revient à votre stand après avoir fait le tour du salon… ♥
  • J’ai échangé également sur l’autoédition au cours de ce week-end, et notamment avec Claire-Solène, absolument adorable. Elle aussi, je l’ai retrouvée depuis (voir W à nouveau).
  • La conversation avec Catherine (une autre personne à qui j’ai dédicacé « Éclosia ») a elle aussi été particulièrement riche. En plus elle a visité les deux pays, l’Écosse et la Grèce, aussi j’espère qu’elle se laissera également tenter par Kassandra ensuite ! 🙂
  • Enfin, la dernière rencontre sympathique que j’ai faite était d’une jeune femme charmante venue rencontrer ses copines qui tenaient un stand plus loin. Elle est revenue me voir en partant et ça m’a beaucoup touchée. On s’est donné rendez-vous aux Octogônes, j’espère que j’y serai ! 😉 (voir le O)

 

Mais « R » peut également signifier Retrouvailles… Car à chaque salon, je retrouve des personnes formidables. Aux Intergalactiques, ça a été :

  • Mes copains auteurs. Pour la première fois, on a vraiment pu échanger avec Jean-Claude Dunyach, y compris sur Facebook. Je l’admire beaucoup, aussi étais-je toute touchée de ces petites discussions avec lui. Mais j’ai surtout retrouvé mes « potes » des éditions du peuple de Mü : Davy, Pierre Léauté, et surtout Sébastien Tissandier qui était mon voisin à Nice-Fictions. Ils sont tous super drôles et ça fait toujours du bien d’aller bavarder avec eux. J’ai aussi eu la surprise de retrouver ma chère amie grenouille, Luce Basseterre. Elle vient de sortir son premier roman aux éditions Voyel, « Les enfants du passé » : je l’ai pré-commandé et j’ai hâte de le lire !!! J’ai aussi rencontré pour la première fois Laurent Pendarias (voir la lettre P) qui en fait est l’un des abonnés à ma newsletter. Cool ! 🙂
  • Des personnes rencontrées sur d’autres salons, comme une chroniqueuse (blog et vidéo), Hélène Titelfe. Un grand merci à elle pour avoir dit qu’une de ses amies avait chroniqué « Kassandra », j’avais raté l’info. Vous trouverez le lien vers la vidéo en question dans l’article « Vos retours sur Kassandra« . Mais j’ai aussi longuement parlé lectures avec Yannick, quelqu’un que je croise souvent sur les salons (curieusement sur le stand du libraire le plus souvent…) : il avait à nouveau les bras pleins de livres.
  • Un ancien collègue (ça, c’est plus rare), et, fait encore plus étonnant, du temps où j’habitais encore le Noooooord de la France. Ce n’est qu’après avoir discuté longuement avec lui que j’ai appris qu’il faisait partie des bénévoles, sous le pseudo d’Anudar… C’était vraiment super d’évoquer nos souvenirs ensemble (hum, en fait je me souviens surtout d’une manif mémorable en sa compagnie… Mémorable car il a pris un malin plaisir à me mettre des coups de sifflet dans l’oreille durant toute la manif… Il peut être taquin, l’Anudar… *levage d’yeux au ciel* )

 

S comme Stand

J’ai eu de la chance car j’ai eu un grand emplacement pour mon stand. Ça, c’était top. J’ai essayé de modifier l’aspect de ce dernier au cours des deux jours, j’aimerais vraiment avoir votre avis : vous préférez la disposition sur la photo 1 ou sur la 2 ?

Mon stand - 1ère mouture

Mon stand – 1ère mouture

 

Mon stand - 2ème mouture

Mon stand – 2ème mouture

 

T comme Tweets

Ce qui m’a vraiment fait du bien, c’est, entre le samedi soir et le dimanche matin, tous les messages d’encouragement que j’ai reçus sur les réseaux sociaux…  ♥

En particulier les likes et les RT :

Tweets et retweets
Et surtout un, adorable, dont sur le coup je n’ai pas identifié l’auteur :

Tweet Gaetan

Ce n’est que plusieurs jours après que j’ai deviné qu’il s’agissait du fameux Gaëtan très sympathique rencontré au salon le samedi. Et comment l’ai-je su ? Grâce à un autre tweet dans lequel il me remerciait de lui avoir conseillé de s’inscrire sur Wattpad. Voir donc la lettre W… 😉

 

U comme URL

Un salon c’est toujours l’occasion de donner l’adresse de son site internet. Pour ma part, il figure sur mes marques pages et cartes de visite et j’en ai donné pas mal ce week-end. J’ai de plus en plus d’inscrits à mes newsletters et je pense que les salons ne sont pas étrangers à cela. En tout cas, c’est l’un des « effets à long terme » des salons, difficilement quantifiable. Mais j’aime à croire que certains de vous qui lirez ces lignes le ferez parce que vous aurez eu la curiosité de jeter un œil sur l’adresse figurant dans le marque-page que je vous ai offert… ♥

 

V comme Voisins

Que serait un salon sans de bons voisins de stand ? Bon, là, je n’en avais qu’à ma droite, mais ils ont été formidables durant ces deux jours et j’ai beaucoup apprécié leur gentillesse et leur conversation. Il s’agissait de Bernard Morot Goudry, et de sa charmante femme, Luce. Bernard est un artiste complet puisqu’à la casquette d’auteur s’ajoutent celles de peintre et sculpteur. Je suis allée voir son site internet et je dois dire que j’ai beaucoup aimé ce qui y est présenté…

Je les retrouverais avec plaisir l’un et l’autre (je regrette bien de ne pas avoir fait de photo avec Luce !! 🙁 )

Bernard sur son stand

Bernard sur son stand

 

W comme Wattpad

Je me suis inscrite à Wattpad il y a quelque temps pour suivre les écrits d’une amie. Mais je n’avais pas l’intention d’y publier moi-même : encore une interface à gérer ?! Ah non, alors ! J’ai déjà mon blog, ma page Facebook, mes tweets et mes newsletters, cela suffit…

Ceci dit, en voyant grandir le nombre d’abonnés à mon compte alors même que je n’avais pas mis de textes en ligne, j’ai commencé à avoir envie de m’y lancer. Et puis je conseillais à plein d’auteurs de le faire alors pourquoi pas moi aussi ? C’est d’ailleurs comme cela que j’ai retrouvé le fameux Gaëtan rencontré à Lyon : en associant son pseudo, sa photo et le pseudo sur Twitter. Yes ! Mon intuition ne m’avait pas trompée. 🙂

Et donc voilà, c’est officiel, en rentrant des Intergalactiques j’ai déposé ma première « œuvre » sur Wattpad. Il s’agit du premier tome de ma série d’heroic fantasy, pour laquelle je croise toujours les doigts très fort… (non, je n’ai pas de nouvelles encore… Seuls les abonnés à Nota Bene pourront en savoir plus dans la prochaine newsletter, à paraître le 1er juin). J’espère que vous aurez la curiosité de découvrir les premiers chapitres… et la gentillesse de voter pour eux, s’ils vous ont plu. 🙂

Pour cela, cliquez sur l’image ci-dessous (je vous rappelle que l’illustration est l’œuvre de la talentueuse Céline Lacomblez que je vous présente ici).

Tempétueuse Sylvine - Wattpad

Couverture provisoire : vous aimez ?

 

X comme X – interdit aux mineurs

Soupir… Hélas, vous n’aurez pas de photos pour illustrer cette lettre !!

J’ai été tellement, mais alors tellement déçue par les promesses non tenues d’un auteur qui avait juré d’arriver nu au salon !!! Par respect pour lui, je ne le nommerai pas (il s’agit de Pierre Léauté) mais sachez que suite à mon article sur les habits à porter en salon, il avait posté ça sur Facebook :

Promesse Pierre Léauté

Or nous n’avons absolument pas eu droit à la tenue escomptée… J’espère qu’il nous gratifiera de celle-ci prochainement… (à suivre)…

 

Y comme Yoga

Je vous avais dit que je souhaitais faire régulièrement des séances de méditation… Eh bien cet abécédaire est un moyen de vous montrer que je m’y tiens. J’ai notamment fait une séance le dimanche avant de retourner en salon, qui m’a fait le plus grand bien. Je vous le conseille vraiment. Moi je suis passée par l’application « Petit Bambou », mais il y en a beaucoup d’autres.

Mes progrès avec Petit Bambou

Mes progrès avec Petit Bambou

 

Z comme Zombie

L’auteur après deux jours de salon :

moi zombie

moi zombie

 

CONCLUSION

Même s’il y a eu des déceptions pendant ces deux jours, j’y ai vécu, comme toujours lors de salons, de beaux moments. Je tiens donc à remercier en particulier les organisateurs pour le boulot qui a été le leur, encore une fois les bénévoles pour leur énergie infatigable et surtout, surtout, tous ceux avec qui j’ai échangé pendant ce week-end. Vous avez été géniaux, merci pour tous ces super moments !! ♥♥♥

Cet abécédaire est désormais terminé, j’espère que vous l’avez apprécié et que vous me laisserez plein de messages ! 😉

%d blogueurs aiment cette page :