Sélectionner une page

Bonjour les gens !

Ça y est, mon nouveau site est prêt. Enfin… presque prêt.

Bon, ok, c’est encore un vrai chantier…

Il faut dire, j’y ai juste travaillé dessus non-stop depuis plus d’une semaine aussi… Ahem…

Bon, vous l’aurez compris, mon déménagement ne s’est pas fait facilement et à ce jour, je suis loin d’avoir terminé. Et, non, ce n’est pas un poisson d’avril du tout !

Je pense que de l’extérieur on ne pense pas à toutes les démarches à entreprendre, aussi je me suis dit que je devais vous informer de tout ce que j’avais déjà mis en place et de tout ce qu’il me restait à faire. Notamment parce que je crois que l’on va être trèèèèèèèès nombreux à quitter cette plate-forme pourtant très sympathique qu’était Eklablog…

Pourquoi quitter Eklablog ?

En ce qui me concerne, leur décision d’imposer les publicités a été l’élément déclencheur de mon départ.

Mais j’y réfléchissais déjà sérieusement, car je voulais un peu « professionnaliser » mon site et que pour cela il me fallait « sortir » d’une plate-forme de blog gratuite. J’avais déjà mon nom de domaine, donc on ne voyait pas trop que j’appartenais à Eklablog, mais dès que vous utilisiez les services (notamment les commentaires), vous receviez des notifications de leur part. Enfin, je voulais un design plus épuré, et surtout « responsive » (c’est-à-dire qui s’adapte à tous les écrans), ce qu’ils ne permettaient pas.

 

Bien réfléchir avant de passer sur WP

J’avais déjà des vues sur WordPress que je trouvais très efficace et pro, mais j’avais été rebutée par l’aspect peu intuitif du site. Et je confirme que ce n’est pas évident au quotidien.

Donc, si vous hésitez à déménager et que vous n’y connaissez RIEN en CSS et gestion de blog, trouvez une autre solution pour rester sur Eklablog (par exemple, installer un bloqueur de pubs ou accepter leur offre premium), car très honnêtement, pour avoir maintenant passé des heures sur mon nouveau site, je reconnais que l’énorme avantage de mon ancienne plate-forme c’est sa grande souplesse, notamment concernant le design.

En outre, leur forum est animé par des utilisateurs qui vous aident très rapidement et efficacement, et j’ai pu ainsi vraiment « customiser » mon blog en quelques clics alors que pour arriver à la même réalisation ici, il me faut des heures et parfois des journées. Enfin, il vous sera très difficile de déménager vos articles ; quant aux commentaires, à ce jour je n’ai pas pu rapatrier ceux que j’avais chez eux et mon nouveau site fait bien « vide », du coup…

Bref, avant de vous lancer dans l’aventure, soupesez bien tous les arguments…

 

Quel WordPress et quel hébergeur ?

En ce qui me concerne, j’ai choisi une solution payante, car, comme je vous le disais, je voulais vraiment un site professionnel et sans pubs. J’ai donc privilégié WordPress.org (et non la version gratuite, « clés en main », de WordPress.com). De nombreux sites vous expliqueront les différences entre les deux.

Cela veut dire qu’il m’a fallu chercher un hébergeur, car WordPress vous fournit uniquement « l’ossature » de votre blog, pas sa mise en ligne. J’explique : c’est un peu comme lorsque vous voulez faire construire une maison. WP se chargera de la construction de celle-ci mais avant toute chose il vous faut le « terrain » sur lequel vous allez habiter…

Il y a de nombreux hébergeurs conseillés sur le net. Pour ma part, comme j’avais déjà acheté un nom de domaine à OVH et que j’étais contente de leurs services, je suis restée chez eux pour mon hébergement.

 

Création du nouveau site

Et c’est là où j’ai connu ma première galère. Car comme j’avais déjà mon nom de domaine, au lieu de créer un tout nouveau site tranquillement, puis de transférer l’ancien dessus, j’ai dû valider le « déménagement » direct de mon adresse (j’ai dû zapper une étape, il doit être possible de faire autrement…)

Du coup, en 24h, j’avais fait disparaître mon blog d’Ekablog (sans RIEN avoir sauvegardé auparavant, bien entendu, puisqu’ils ne proposent pas cette fonctionnalité) et fait apparaître un blog sans aucun look et surtout sans aucun contenu répondant à la même adresse…

Pire que cela, tous les liens transmis à mes abonnés et surtout tous les liens utilisés par les moteurs de recherche ramenaient à une « page 404 » et ça c’est la mort pour qui veut être bien référencé. J’ai d’ailleurs reçu un mail de Google qui m’indiquait la recrudescence anormale de ces pages et m’enjoignait à faire le nécessaire pour que cela cesse…

J’y remédie petit à petit.

 

Choix d’un thème

WordPress offre un choix impressionnant de « thèmes », c’est-à-dire de designs pour votre blog. C’est un vrai plaisir de faire son marché et de choisir le sien. Il y en a des gratuits et des payants. J’avais déjà en amont repéré un thème qui me plaisait bien, il s’agit de « BuzzBlog » (thème payant) et je me disais qu’une fois installé, je n’aurais plus qu’à le customiser pour le faire ressembler à ce que je souhaitais vraiment comme mise en page.

Erreur…

Un thème n’est pas si facile que cela à customiser, sur WP. Beaucoup moins en tout cas que sur Eklablog. Bien sûr, vous avez des paramètres sur lesquels vous pouvez impacter : pour cela, il faut se rendre dans « Theme options » sur votre tableau de bord et jouer avec les réglages.

Malgré tout, il me reste une foule de choses que je n’ai pas pu customiser à ce jour :

  • déplacer « articles similaires » sous les commentaires
  • faire disparaître le menu d’en-tête sur les pages de présentation
  • ajouter un module « newsletter » sur la droite de mon blog
  • agrandir la taille d’une page simple
  • traduire entièrement l’interface en français (j’ai trouvé comment faire mais cela prend un temps infini, car il y a plus de 1 000 occurrences à traduire)

Apparemment, je vais devoir toucher au CSS mais avant de le faire, il va falloir que je crée un « thème enfant », pour que d’une part mes modifs ne soient pas irrémédiables et d’autre part que lors des mises à jour du « thème parent », mes modifications ne s’effacent pas.

Il y a de petits tutoriels sur le net, je ne les ai pas encore suivis, mais c’est prévu pour la suite des réjouissances…

Enfin tout ça pour vous dire que cela ne se fait pas en un clic de souris…

 

Ajouter des extensions

C’est le côté sympa et pénible à la fois de WP…

Sympa, car vous pouvez ajouter des fonctionnalités gratuitement qui vont agrémenter un des aspects de votre blog. Par exemple pour les commentaires.

Après de nombreux essais, j’ai trouvé le plug-in « WPdiscuz » qui me plaît bien : facile à paramétrer, il propose de s’abonner aux commentaires facilement (contrairement à d’autres extensions que j’avais essayées) et j’aime sa présentation (même si je suis en train d’essayer de régler le bug des espaces en trop en début de commentaire). Par contre, du coup, une autre extension que j’avais installée, SSL Grins, qui permettait de rajouter des smileys dans les commentaires classiques WP a disparu… Dommage, mais on peut tout de même insérer des smileys en tapant les codes habituels…

 

Pénible, car il faut rajouter de nombreux plug-ins pour avoir un site sympa et que cela prend, là encore, un temps certain de les télécharger et de les paramétrer… voire de les désactiver et d’en chercher d’autres lorsqu’ils sont trop complexes à installer.

 

Migrer ses articles

Bon, on en arrive là à ce qui a pris l’essentiel de mon temps cette semaine…

Une fois que j’ai réussi à récupérer mon blog, je me suis mis en quête de transférer tous mes articles (et j’en ai plus d’une centaine). Rien n’est prévu du côté d’Eklablog, ni même de WordPress et je trouve cela vraiment désagréable…

Heureusement, après avoir passé des heures à chercher une solution gratuite, j’en ai enfin trouvé une.

Note : comme ce qui va suivre ne peut qu’intéresser ceux qui veulent déménager d’Eklablog, j’ai mis le mode d’emploi en spoiler… eh bien rien que pour cette fonctionnalité j’ai dû télécharger un plug-in me permettant d’en placer un…

 

Cliquez ici pour voir le mode d'emploi
1. Installer le Plug-in RSS Post Importer. Il y a une version entièrement gratuite mais qui ne télécharge que le « chapô » de vos articles… Si, comme moi, tous vos articles EB en ont un, vous allez préférer la 2e solution ci-dessous, plutôt que de couper-coller tous vos chapôs dans les articles correspondants… En outre, si jamais vous vous trompez dans votre importation, avec cette version limitée vous ne pourrez plus recommencer l’opération, car l’extension a gardé les transferts dans son cache et ne vous réimportera pas vos articles.

En fait, RSS Post Importer vous propose de vous inscrire gratuitement pendant 14 jours pour recevoir une « API key ». Pour ce faire, il va vous falloir donner vos coordonnées bancaires (moi je préfère passer par PayPal)… et annuler votre abonnement avant la fin des 14 jours d’essai.

Muni de cette API key, vous allez pouvoir télécharger très facilement vos articles, grâce au fil RSS de ceux-ci.

2. Sur Eklablog : S’assurer que tous ses articles ont bien été classés dans une rubrique. Dans le menu »Interactions », cliquer sur « Flux RSS ». Sélectionner la catégorie souhaitée et copier-coller l’adresse.

3. Sur WP, ouvrir Post Importer. Créer un nouveau feed en l’intitulant « Nom de rubrique-Ekla ». Cocher les cases appropriées (mes réglages particuliers = intégrer les images dans WP et directement dans la bonne catégorie. Décocher catégorie d’origine. Mettre en statut « en attente », pour que je puisse les corriger. URL du nouveau blog et pas de l’ancien)
Cliquer sur « Save and Import ». On vous dit (une barre de progression apparaît au bout de quelques instants tout en haut) que x posts ont été importés.

4. Aller dans les articles et les y retrouver. Vérifier chaque post un par un : modifier notamment les liens internes (qui renvoient à l’ancien blog).

5. Sur Eklablog : copier-coller les tags (« étiquettes ») pour chacun de ces articles (ou les réécrire manuellement). Copier-coller l’adresse du nouvel article WP et remplacer le contenu de l’article par ce lien. (j’ai mis un texte genre « article déménagé sur mon nouveau site » avant).

Attention en effet au « duplicate content ». Les moteurs de recherches n’apprécient pas du tout qu’il y ait le même contenu sur deux sites. D’un autre côté, pour l’instant c’est l’ancien site qui est le mieux référencé : vous ne voulez pas supprimer l’article et perdre votre référencement, donc mieux vaut indiquer sur l’ancien site où se trouve désormais l’article. Dans l’idéal, on devrait faire une « redirection 301 » (un fil a été ouvert sur ce sujet dans le forum d’Eklablog) mais la plate-forme ne permet pas de le faire article par article. Or quelqu’un qui arriverait sur votre blog à la recherche d’un article et se verrait renvoyer sur la page d’accueil du nouveau site aurait du mal à retrouver ce qu’il était venu chercher…

6. Publier l’article sur EB en faisant bien attention à cocher dans l’onglet « options » : « publier à une date précise » pour garder la date d’origine, sinon l’article sera publié à partir de la date du jour de la modification…

7. Lorsque tous les articles seront rapatriés, il faudra utiliser un plug-in WP pour générer une « sitemap », et l’envoyer aux moteurs de recherche afin de retrouver un référencement correct…

Et voilà, vous vous retrouverez avec tous vos articles et leurs images rapatriés sur WB, avec la date de publication d’origine. Et ça, ce n’est pas une mince affaire !!

 

Ce qu’il me reste à faire :

(pas nécessairement dans cet ordre, d’ailleurs)

  • vérifier et mettre à jour les liens de tous les articles rapatriés ; Edit au 01/05 : toujours en cours, signalez moi les liens brisés en commentaires svp !
  • faire une page d’accueil digne de ce nom (pas réussi à la customiser comme je voulais) ;
  • customiser mes pages (centrage, disparition du menu d’en-tête) ;
  • mettre un bloc « Newsletter » sur la droite ; Edit au 01/05 : ai réussi en mettant des blocs « image »… Mais du coup je trouve que ce n’est pas assez lisible… 🙁
  • déplacer le bloc « articles similaires » sous les commentaires ;
  • traduire entièrement l’interface en français ; Edit au 01/05 : 50% de fait
  • … et toute autre demande censée de votre part, alors n’hésitez pas à faire des suggestions !

 

Et voilà, nous sommes au bout de ce long « vrai » premier article sur WordPress.

Bienvenue dans mon nouveau « chez moi », les gens ! ♥

Et à très vite pour un article sur mon salon de ce week-end : Gresimaginaire.

 

Enregistrer

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :