Je vous ai laissés hier après le récit de ma matinée de dédicaces au Cultura de Valence, dans le cadre de l’opération « Livres en live ».

C’était une chouette matinée…

Mais l’après-midi s’est révélé encore mieux. ♥

 

Que du bonheur…

13h15 : de retour de ma pause-déjeuner, je présente mes livres à Ingrid. Elle feuillette Kassandra, discute un peu, le repose…

Et revient quelques instants plus tard pour que je le lui dédicace. Yes ! Mon premier Kassandra de la journée !

 

13h30 : je distribue mes marques-pages et me mets à discuter avec un adorable jeune homme. La discussion se prolonge, très intéressante et sympathique. Il s’appelle Jérôme et lui aussi se plaît à écrire : je l’encourage dans cette voie et lui donne également le marque-page d' »Autoédition : à vous de jouer ! » Et non seulement je lui dédicace « Éclosia » mais je pose avec lui pour une très chouette photo-souvenir ! Merci beaucoup, Jérôme, et bienvenue parmi mes abonnés : j’espère que tu achèveras ton histoire, continue d’y croire !!! ♥

Nathalie Bagadey - Cultura - 23/03/16 avec Jérôme, nouveau lecteur

Nathalie Bagadey – Cultura – 23/03/16 avec Jérôme, nouveau lecteur

(mais pourquoi j’ai cette tête-là sur les photos ???)

13h45 : une nouvelle rencontre, elle aussi extrêmement chaleureuse et sympathique, avec Christophe. On discute énormément des voyages et de l’Écosse en particulier. Même si cela ne mène pas à une vente, elle vaut la peine d’être signalée car pas besoin d’une contrepartie financière pour apprécier une personne. Et j’ai particulièrement apprécié ce Christophe et son sourire pétillant. ♥

14h : je discute longuement avec un couple qui a fait un (forcément) inoubliable voyage en Écosse. Ils m’achètent Éclosia pour revivre ces moments et pour l’offrir à leur fille, Lauren, qui a fait également ce voyage.

14h30 : je rencontre un monsieur d’un certain âge, qui plaisante sur son « très mauvais caractère ». Je peux l’assurer que je n’ai pas du tout vu cet aspect-là car sa conversation était charmante. Il s’appelle Claude Frédéric Herg, est auteur également et il espère exposer prochainement avec les Compagnons de la Plume. Je lui souhaite une bonne continuation, tout en lui dédicaçant son exemplaire d’ « Éclosia ».

15h : je rencontre alors le sympathique Benoît dans le rayon « Tourisme » à côté duquel je suis placée. Il est d’une grande gentillesse et lui aussi a un beau sourire. Je lui dédicace « Eclosia » pour sa « petite femme », Anne-Gaël. J’espère qu’ils passeront un agréable moment de lecture tous les deux. ♥

15h30 : lorsque je distribue mon marque-page « Écosse » à une dame, elle s’exclame « oh, ça alors ! » Sa fille, Manon, a été très déçue de ne pas pouvoir s’y rendre en voyage linguistique. Je lui dédicace donc mon dernier « Éclosia ». Eh oui mon dernier !!

Là se pose un cruel dilemme : bien sûr, en auteur autoédité avisé, j’ai quelques exemplaires de plus dans ma voiture. Mais j’hésite à aller les chercher : non seulement il faut refaire rentrer des livres en stock avec le service livres de Cultura, mais surtout, il me reste presque tous mes exemplaires de Kassandra à part un. Or, j’y crois, à ce livre, je sais qu’il mérite que l’on s’intéresse à lui ! Peut-être que débarrassé de la concurrence d’ « Éclosia », il pourra intéresser les lecteurs ?

Aussi je prends une décision un peu risquée : je ne vais pas rechercher d’autres exemplaires d' »Éclosia » et me concentre sur « Kassandra »…

Sans le réaliser, mon approche des passants change : « Bonjour, je suis en dédicaces aujourd’hui et je vous présente mon dernier roman » et cette mention « dernier roman » suscite plus la curiosité que celles que j’utilisais précédemment : « mes romans ». Comme quoi, l’intérêt tient parfois à un mot !

15h40 : discussion très brève mais très sympathique avec Cindy, passionnée par le sujet. Elle ne peut pas m’acheter mon livre aujourd’hui mais a pris toutes les références pour se le procurer plus tard sur le net. J’espère qu’elle passera par ici et se reconnaîtra !!

15h45 : ah, un visage connu dans la foule des anonymes !! Il s’agit de la mère d’un de mes élèves de l’année dernière. C’est très agréable de discuter ensemble hors du cadre de mon travail et Jeanne, puisque c’est son nom, me fait la grande joie de me prendre deux exemplaires de Kassandra, un pour elle et pour un membre de sa famille. Je leur souhaite de bons moments de lecture et espère que Matthias le lira aussi ! 😉

16h : je rencontre Alexiane (quel beau prénom !) Là encore, l’échange est très sympathique : intéressée par la Grèce et le suspense, je me dis que mon livre est fait pour elle et le lui dédicace avec enthousiasme.

16h15 : un autre visage connu, celui de Maryse. Elle est bénévole à la médiathèque de Livron et m’a déjà écoutée présenter Kassandra, qu’elle a lu et offert à sa fille. Je suis ravie de la revoir et de discuter quelques instants avec elle. Je lui parle de la publication prochaine de Citara et lui promets de venir présenter mon nouveau livre à la médiathèque après sa sortie. ♥

16h30 : Une discussion dynamique s’installe avec Anne-Marie, à qui j’ai distribué mon marque-page. Intriguée par le pitch, elle est venue lire le résumé. Comme sa nièce est passionnée par le sujet et est en train de se faire dédicacer un livre par l’auteur jeunesse présent aussi ce jour-là (désolée de ne pas le citer, j’ai oublié son nom !) elle va lui dire de s’arrêter aussi à ma table. Au final, je leur dédicacerai un exemplaire chacune. Héliette, sa nièce, s’avère avoir une foule de points communs avec moi et j’ai beaucoup aimé faire sa connaissance, j’espère qu’elle me contactera par mail comme elle a promis de le faire ! 😉

16h45 : je discute avec l’adorable Violette, âgée d’une dizaine d’années et sa grand-mère sur la mythologie grecque. Apparemment Violette m’a reconnue car elle a lu Eclosia. Ça fait tout drôle d’être regardée comme une star…

17h : le troisième et dernier visage connu de cette journée ! J’ai été touchée que Pascale, une collègue que je connais peu mais que j’apprécie, me prenne mon livre. Je l’avais exposé un temps au moment de sa sortie dans la salle des profs, elle l’avait feuilleté et bien apprécié. Je le lui ai dédicacé avec beaucoup de plaisir.

17h30 : l’un des plus longs échanges de la journée, avec Marielle et Manon. La première maman de la deuxième, une jeune fille très souriante, ayant pein de projets passionnants : être jeune fille au pair et partir au Canada. Comme j’ai moi-même vécu ces deux expériences (mais pas simultanément), la conversation s’est faite à bâtons rompus ! Et j’ai dédicacé mon livre à Aurélie, la sœur de Manon, passionnée de mythologies et de sirènes.

18h : il ne me reste plus de marques-pages et seulement 2 « Kassandra ». Je plie donc bagage avec la satisfaction d’avoir vendu en une journée 15 livres (plus les trois qui avaient été vendus en amont), ce qui est presque un record.

J’ai été accueillie avec beaucoup de gentillesse par tout le personnel de Cultura, merci à eux et en particulier à Bénédicte et Laura. ♥

Mais surtout, j’ai désormais dans le cœur et dans les souvenirs d’autre voix, d’autres sourires, qui s’ajoutent à tous ceux que j’ai déjà rencontrés.

Merci, les gens, vous avez été géniaux… ♥♥♥

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :