Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Mon premier match d’écriture…

 

Je vous en ai parlé dans l’article sur mes attentes : aux Imaginales je vais participer à mon tout premier match d’écriture !

J’attends cet événement avec impatience, car j’ai toujours aimé écrire « sous pression » ou « sous contrainte », ainsi que la compétition, donc je crois que là je vais être servie !

Mais laissez-moi vous expliquer, déjà, ce que c’est qu’un match d’écriture.

Mon premier match d'écriture...

Le match est organisé par le club Présences d’Esprits, c’est donc sur leur site que j’ai trouvé pas mal d’informations et notamment l’introduction suivante :

 Sauriez-vous quoi écrire sur « 1121 343 667 854364″? ou sur « tatouée à l’encre de peine »? Vous sentez-vous capable d’en sortir une histoire complète en environ deux heures, brainstorming inclus?

Déjà, cela donne envie… (enfin, pour les masochistes comme moi… 😀 )

L’idée est de distribuer des thèmes / consignes / contraintes à une équipe d’écrivains, et en 1h37 ces derniers doivent avoir tapé un texte cohérent et intéressant. Parce qu’il sera mis en compétition avec ceux des autres participants. Ce qui est fun c’est qu’aux Imaginales, les auteurs amateurs (moi) seront mis en compétition avec des auteurs « professionnels ». Et les copies (pardon, déformation professionnelle) les textes étant anonymes, le résultat ne dépend pas de la notoriété, c’est cool.

Avant de commencer, on débat en équipe pour savoir qui prend quel thème. Dans le temps imparti, on peut échanger, voire se faire corriger son texte, c’est intéressant d’avoir un autre regard que le sien sur ce dernier, cela permet d’éviter plein d’erreurs. 🙂 Encore faut-il avoir le temps car en 1h37, pas évident d’écrire une histoire complète…

Mais j’aime ce genre de challenge et il me tarde de m’y frotter. D’autant que je suis avec une team qui assure… Lorsque je me suis inscrite, j’étais en « candidate libre », mais très vite, j’ai été contactée par une autre grenouille, Francis Ash, dont j’avais fait la connaissance lors de la Convention CoCyclics à l’automne dernier. Il me proposait de faire partie de son équipe, et, ravie de ne pas être seule, j’acceptais, bien sûr. Le troisième larron était Guillaume Fourtaux, lui aussi membre de CoCyclics et lui aussi rencontré à la Convention.

Deux personnes bien sympathiques et lors de nos échanges de mails et messages Facebook qui ont suivi, on a bien rigolé à se choisir un nom d’équipe et un logo.

Les voici ci-dessous : nous serons les Bat-Raciens !

Mon premier match d'écriture...

Puis, une remarque de Guillaume m’a mis la puce à l’oreille : il parlait de « défendre le titre »… J’ai donc joué à Sherlock Nath et ai découvert… que mes deux acolytes avaient gagné le match l’année dernière !!! Du coup, je suis encore plus fière d’avoir rejoint leur équipe… et ai un peu de pression tout de même.
J’ai donc interviewé ces deux champions afin de vous les présenter dignement. Voici ce que cela donne :

Bonjour les garçons, et merci d’avoir accepté de répondre à mes questions.
La première, c’est depuis quand participez-vous à des matchs d’écriture ?

Francis : Bonjour Nathalie, merci pour ton invitation.
Mon premier match d’écriture fut celui des imaginales de l’an passé. Je n’ai donc pas une énorme expérience en ce domaine. J’aimerais en faire plus, le club Présence d’Esprits en organise soit à Paris, soit lors de certains salons. Hélas, je n’ai pas eu l’occasion de me rendre à ces endroits l’an passée ni en ce début d’année.

Guillaume : Le premier match, c’était l’an dernier aux Imaginales et je n’ai pas eu l’occasion d’en refaire depuis.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans cet exercice ?
Francis : J’aime bien l’esprit d’équipe qui permet de se répartir les sujets au mieux en fonction des affinités. J’apprécie surtout les sujets, très inspirants et évocateurs. Et puis, tout le monde est sur un pied d’égalité. Le récit qui sort en un temps aussi court est forcément brut, c’est presque de l’imagination pure. En 1h37, on n’a pas le temps de broder.

Guillaume : La limite en temps. J’aime travailler sous contrainte. C’est plus un stimulant qu’un frein pour moi.

Une anecdote, un souvenir amusant de vos précédents matchs ?
Francis : l’an dernier, Guillaume et moi avions fini d’écrire et de nous relire. Il nous restait quelques minutes, pendant lesquelles Anaïs terminait sa nouvelle. Soudain, on s’est échangés nos ordinateurs pour nous corriger l’un l’autre. On savait que nos nouvelles ne seraient corrigées par personne et, comme tu le sais, on voit toujours mieux les fautes des autres 🙂

Guillaume : le SMS de François annonçant notre victoire alors que j’étais dans le TGV qui me ramenait chez moi. Je ne savais pas si c’était vrai ou un gag vu que j’avais dit être confiant sur notre prestation. Je lui ai aussitôt passé un coup de fil pour qu’il me raconte.

Quel est votre meilleur souvenir à ce sujet ?
Francis : Question difficile ! Tous mes souvenirs sont très bons.
Si je dois en choisir un, c’est le moment où Magali Couzigou, maîtresse de cérémonie, a annoncé que ma nouvelle Mort Chronique avait recueilli le plus de suffrages du public parmi les récits traitant du même sujet. À cet instant, je ne savais pas encore si notre équipe avait gagné ou pas, puisque la victoire est déterminée par les notes du jury. Mais déjà, mon rythme cardiaque avait franchi un cap.

Guillaume : la satisfaction d’avoir rendu une copie acceptable. La victoire c’est secondaire. L’important c’est que les trois membres de l’équipe ont réussi le pari d’écrire une nouvelle lisible en 1h37 !

Pourquoi avoir pensé à moi ?
Guillaume : Heu, c’est François… Je n’y suis pour rien 🙂

Francis : on s’est dit que si on reformait la même équipe, ce serait trop facile, on est trop forts. Il nous fallait un handicap ^^
Non, je plaisante, bien sûr.
Anaïs ne pouvait pas être avec Guillaume et moi cette année. Or, j’aime bien ta plume, tu es une grenouille, et j’ai vue ton enthousiasme pour cette épreuve dans un message sur Facebook. Pour le reste, je te fais confiance pour faire de ton mieux.

Quels sont vos conseils pour ceux qui voudraient ne pas avoir l’air trop ridicule à vos côtés ?
Francis : je ne pense pas que mon unique participation me permette de donner des conseils, même si ça s’est très bien passé. Je peux juste te dire ce qui a fonctionné pour moi, en sachant que ça ne marchera pas forcément pour tout le monde. Avant le match, j’ai récupéré des sujets des années précédentes et me suis mis dans les conditions décrites sur le site. J’ai fait 4 entraînements, jusqu’à ce que je me sente à l’aise avec le timing, que je trouve le format de nouvelle qui me conviendrait. Au final, une de ces 4, écrite en 1h37 (mais retravaillée, bien sûr) a été acceptée pour l’AT « monde virtuel, monde réel » et paraîtra bientôt dans Pénombre.
En bref, il faut trouver ses marques. L’ennemi, c’est le temps.

Guillaume : tout axer sur l’idée de la nouvelle. Ne pas se lancer dans des textes d’exposition. L’exercice est plus destiné aux nouvelles à chute.

Pouvez-vous donner l’adresse de vos sites ?
Francis : avec plaisir : http://francis-ash.blogspot.fr/

Guillaume : je n’en ai pas.

Et voilà, vous en savez plus ! J’espère qu’il vous tarde de découvrir nos aventures lors des Imaginales ?

Je vous donne donc RV sur Twitter (@NBagadey) et ici pour de petits debriefings de jeudi à dimanche prochain ! Bises à tous !!! ♥

Article importé de mon ancien blog

 

Enregistrer

1

avatar
Fichiers Photos et Images
 
 
Fichiers Audio et Vidéo
 
 
Autres types de fichiers
 
 
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
NBagadey Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
le plus récent d'abord le plus ancien d'abord
Je souhaite suivre ce fil de commentaires