Sélectionner une page

 

Hier, je n’ai pas pu venir écrire ici. Hier c’était fait pour les échanges de petits mots, de statuts, d’images avec tous ces autres qui avaient le même chagrin que moi. Hier était fait pour la réactivité de Facebook ou de Twitter : là plus que jamais l’expression « réseaux sociaux » a pris son sens.

Mais je voulais laisser une trace de ce que je ressentais, notamment de cette peine infinie devant la mort de ces « clowns » dont un surtout, Cabu, a bercé mon enfance.

Alors, ces images dont la tendresse ou le message m’ont touchée, les voici rassemblées ici.

Je pense bien sûr à toutes les victimes. Mais en tant qu’auteur, vous comprendrez que c’est le fait qu’on se soit attaqué à la liberté d’expression qui me hante le plus.

Je n’aimais pas le style de Charlie Hebdo : trop cru, trop provocant pour moi.

Mais je pense sincèrement ce que j’ai affiché depuis hier sur mon mur Facebook : je suis Charlie.

Je suis Charlie

amalgames

hommage de Bansky

 Geluck

Geluck

jack Koch

Koch

Ménégol

Ménégol

Vidberg

Vidberg

Allo papa tango... Charlie

* Je ne possède pas les crédits de ces images. J’ai essayé de mettre le nom de l’artiste lorsque je le connaissais et ai pensé que ce dernier souhaiterait que les images circulent le plus possible. Si je me suis trompée, merci de me le signaler en utilisant le formulaire « contact » en bas de la page et je retirerai les images incriminées.

Article importé de mon ancien blog

 

%d blogueurs aiment cette page :