Il était une fois… le Salon de Montredon Labessonnié

Il était une fois un prince qui avait invité une Conteuse à participer au tournoi du livre donné en son pays.

La Conteuse ne se fit pas prier, d’autant qu’à cette époque de l’année, elle festoyait traditionnellement avec les siens dans un château non loin de là [octobre, c’est le mois de mon anniversaire et je fête traditionnellement celui-ci dans le Tarn, avec mes parents].

Le jour venu, elle enfourcha sa monture et se rendit au tournoi. La monture était toutefois fatiguée et, dès le départ, se mit à boiter [un voyant orange s’est affiché, indiquant qu’il fallait regonfler les pneus… Mais ni à l’aller ni au retour je ne trouvai de station de gonflage]. Toutefois, la Conteuse était également magicienne et grâce à une incantation magique [« toutvabiensepasser, lalalalala » à siffloter sur l’air le plus dégagé possible] put arriver sans encombre à destination. Une fois-là, aucune oriflamme n’indiquait le lieu des festivités, aucune banderole, aucun crieur de rue ne hélait les passants [j’ai dû demander mon chemin car il n’y avait aucune indication d’un quelconque Salon en ville, ni même dans la ruelle où il se déroulait].

Enfin, le lieu du tournoi du livre ayant été repéré par la Conteuse, grâce à son flair infaillible, elle disposa harmonieusement ses grimoires sur son étal [la table étant petite, je n’ai pu y disposer les marque-pages bijoux et d’éléments de décoration] et l’objet magique que venaient de lui confier deux adorables lutins [le cadeau d’anniversaire offert par mes enfants] : cette relique illuminait la partie de la salle où elle se trouvait, un peu en retrait du parcours principal emprunté par les pèlerins, afin de les ramener auprès d’elle.

Montredon Labessonnié - stand Bagadey

Mon stand, avec le panneau lumineux offert par mes enfants, où je peux mettre le texte que je veux… 😉

Hélas, un enchanteur probablement plus puissant avait créé un épais brouillard masquant la salle aux visiteurs et occultant la Conteuse aux yeux de ceux qui avaient malgré tout réussi à passer : seuls ceux qui connaissaient déjà la Conteuse purent la trouver.

Ce fut ainsi le cas des Dames Aurélie et Magali : leurs propos délicats, leurs conversations fleuries, ainsi que les trésors apportés par la fée Aurélia réchauffèrent le cœur de la Conteuse. [Aurélia, qui a déjà tous mes livres et à qui il manquait seulement le marque-page bijou d’Éclosia a fait 2h de route pour venir le chercher… et n’était pas venue les mains vides, en m’offrant ces petits témoignages de ses lectures. J’ai a-do-ré ce moment, assurément le meilleur du Salon…  ♥ Encore merci Aurélia !!  ♥]

Montredon Labessonnié - petits souvenirs de mes livres

Les petits fan-arts d’Aurélia : Kassandra, Éclosia et Citara. ♥

 

Montredon Labessonnié - Avec Aurélia

Avec Aurélia et le petit livre sur Éclosia. ♥ J’ai adoré cette photo, où l’on est naturelles toutes les deux…

 

Ceci et la gentillesse manifestée par d’autres Conteurs rencontrés au tournoi, notamment Sieur Fabrice Gutierrez et Dame Catherine Rèfre, ou par le Grand Connétable Michel Sabarthès venu saluer la Conteuse qu’il avait fait connaître dans la région [l’organisateur du Salon de Mazamet, où j’ai obtenu le prix de la ville en 2016], ou les bouffonneries du trublion Alain Guillemot [un caricaturiste qui s’est amusé à me croquer, ainsi que d’autres participants au Salon], ont également enchanté les heures de la Conteuse.

Montredon Labessonnié - Sur le stand de Fabrice Gutierrez

Sur le stand de Fabrice Gutierrez

 

Montredon Labessonnié - Fabrice Guiterrez Nathalie Bagadey Catherine Rèfre

Avec Fabrice Gutierrez et Catherine Rèfre sur mon stand.

 

Montredon Labessonnié - Caricatures d'Alain Guillemot

Les caricatures d’Alain Guillemot. Saurez-vous trouver la mienne ?

 

Puis vint l’heure de faire ripaille. Là encore, la Conteuse dut utiliser son flair (aiguisé par une faim de loup) pour débusquer le coin à victuailles. Elle quitta toutefois à regret la salle où avait lieu le tournoi, déplorant que nulle personne ne reste pour causer aux quelques pèlerins en prières ou ne surveille les trésors étalés sur les tables. Elle eut du mal à accéder à celles où le festin était servi mais put tout de même se nourrir de quelques fines bouchées [les verrines étaient excellentes, mais le service un peu lent et les portions petites].

Montredon Labessonnié - le buffet

Le buffet — les plats chauds (la viande était succulente)

 

Puis elle reprit le chemin de son étal, ajouta quelques crins de licorne rose à sa potion d’attraction… et attendit, attendit. En vain.

Quelques instants avant la fin du tournoi, elle n’y tint plus. Elle fit l’Incantation, celle que l’on n’utilise que dans les cas désespérés, ceux où la magie est nécessaire. Et là, le miracle se fit.

Sieur Jean-Frédéric, qui avait été attiré par le grimoire détenant les Secrets de la Puissance Livresque [« Autoédition : à vous de jouer ! »] revint à l’étal de la Conteuse pour se le procurer. Nul doute qu’avec lui, il pourra réaliser ses rêves…

Montredon Labessonnié - avec Jean-Frédéric

Avec Jean-Frédéric

 

La Conteuse avait assurément réussi son sort d’Incantation car celui-ci fit également revenir Dame Aurélie, qui était venue le matin discutailler avec la Conteuse [Aurélie a déjà tous mes livres : 3 en numérique, Citara en papier] puis était partie avec son jouvenceau de fils affronter des griffons [ils ont passé l’après-midi au zoo]… et qui, prise d’une pulsion soudaine, avait senti l’impérieux besoin de revenir au tournoi, afin de se procurer Le Songe d’une elfe [« Éclosia ou l’Écosse des légendes »] avant de retourner dans sa demeure.

Montredon Labessonnié - Avec Aurélia

Avec Aurélie

Un peu gênée devant l’efficacité de son sort, mais ravie tout de même, la Conteuse replia soigneusement grimoires et nouveaux trésors, en attendant le prochain tournoi où, elle l’espérait, elle pourrait donner la pleine mesure de son art : conter des histoires…


 

Et voilà, j’espère que vous aurez apprécié ce compte-rendu, malgré/grâce à sa narration un peu différente… Ce fut pour moi un moyen d’insister sur les temps forts du Salon (l’amitié de lectrices fidèles, les belles rencontres…) tout en mentionnant les temps plus calmes.

 

Et maintenant… place au Nano !! 😉

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

12 Commentaires sur "Il était une fois… le Salon de Montredon Labessonnié"

Je souhaite suivre ce fil de commentaires
avatar
Fichiers Photos et Images
 
 
Fichiers Audio et Vidéo
 
 
Autres types de fichiers
 
 
Trier par :   le plus récent d'abord | le plus ancien d'abord
wpDiscuz