Les newsletters – pour quoi faire ?

 

Newsletter - pourquoi

Les newsletters

  1. Pourquoi en avoir une ?
  2. Quel contenu et quel ton ?
  3. MailChimp : petit tour d’horizon
  4. Architecture de la newsletter
  5. Le « content upgrade » et l’inscription
  6. Le suivi de ses newsletters

 

Beaucoup d’auteurs et de blogueurs se posent des questions autour des newsletters.

Voici donc un article inaugurant une nouvelle série, que je ne traiterai pas d’une traite, mais sur laquelle je reviendrai régulièrement (merci de m’indiquer en commentaires ou par mail quelles questions en particulier vous voudriez voir abordés).

Et donc, aujourd’hui, j’essaie de répondre à la question : « Une newsletter ? Pour quoi faire ? »

Définition

Newsletter - pourquoi

J’aime bien cette image, qui résume l’essentiel, à mon avis : une newsletter, ce sont des nouvelles, envoyées par courrier.

Le Larousse donne la définition suivante de la newsletter :

Bulletin d’information périodique envoyé, par l’organisation ou le site Web qui l’édite, sur la messagerie électronique des personnes qui y sont inscrites : Être informé de l’actualité d’un théâtre par sa newsletter. (Recommandation officielle : lettre d’information.) [On dit aussi infolettre.]

Comme vous pouvez le voir, je ne suis pas bien les recommandations officielles… 😉 Pourquoi ai-je choisi de garder la dénomination anglaise ? Parce que je suis professeur d’anglais et que cette langue m’est tellement naturelle que je l’utilise avec plaisir. Et comme j’ai choisi d’avoir des « infolettres » qui me ressemblent et soient à mon image, j’ai choisi de les nommer « newsletters ». 😉

Ce qui est intéressant dans cette définition, c’est que, contrairement à ce qui se fait souvent, il ne s’agit pas à la base d’un mail commercial ayant pour but de proposer des offres intéressantes et de susciter des ventes.

En ce qui me concerne, je l’utilise pour créer du lien entre mes lecteurs et moi-même, de façon plus intimiste et chaleureuse que sur mon blog. C’est pour cela que j’ajoute régulièrement de nouveaux « cadeaux » dans la page réservée aux abonnés et accessible uniquement par mot de passe, et que je discute de choses dont je ne parle en général pas sur mon blog. 😉

 

Les avantages de la newsletter

  • elle booste la fréquentation de votre blog
  • elle vous donne un aperçu de votre « popularité » via le nombre de vos abonnés et sa croissance
  • elle permet de développer le nombre de vos fans
  • elle crée un lien privilégié avec vos abonnés
  • elle informe rapidement et directement vos contacts
  • elle rappelle votre existence et permet un suivi de votre actualité
  • elle fidélise vos lecteurs
  • elle vous appartient

Ce dernier point est essentiel : car contrairement aux interfaces dont vous disposez par ailleurs (votre blog, les réseaux sociaux), elle ne dépend pas d’une plate-forme qui peut, du jour au lendemain, changer les règles du jeu. Certes, en ce qui me concerne, je passe par un fournisseur d’e-mail de masse, mais je peux à tout moment exporter mes contacts et les conserver dans mes documents. Et quoi qu’il se passe, j’aurai toujours accès à ces contacts…

Vous trouverez aussi comme avantage, surtout sur les sites de marketing, le fait que votre newsletter peut augmenter vos ventes de livres. Sauf que les chiffres de conversion (c’est-à-dire le pourcentage de personnes passant réellement à l’acte d’achat) oscillent entre… 2 et 5 %. Il faut donc avoir une très grosse liste pour espérer obtenir des chiffres de vente conséquents, je vous déconseille donc de la constituer dans cet unique et fallacieux espoir… 😉

 

Mes newsletters

J’ai longtemps hésité sur le contenu de ma newsletter : contenu pour auteurs ou pour lecteurs ? Un mix des deux ?

Aucune de ces solutions ne me satisfaisant pleinement, j’ai fini par opter pour deux listes distinctes, et, pour l’instant, je ne regrette pas mon choix. Si certains se sont inscrits sur les deux listes (par curiosité, je viens de vérifier, c’est le cas pour 47 d’entre vous, je suis très touchée ♥♥♥), la grande majorité a choisi SA newsletter et cela me permet vraiment de mieux orienter mon propos et donc d’intéresser davantage.

Pour information, le taux moyen d’ouverture des newsletters selon Mailchimp, c’est environ 18%. Comme vous le voyez sur le tableau ci-dessous, mon taux oscille plutôt près des 50%, ce qui est plutôt bien. 🙂

Newsletter - pourquoi

J’espère vous avoir donné envie de créer votre propre newsletter et, peut-être, de vous abonner à la mienne.

Si vous êtes intéressé par du contenu concernant ma vie d’autrice, vous pouvez vous inscrire à « Nota Bene« .

Si vous préférez recevoir des conseils pratiques sur l’autoédition et la publication de vos histoires, c’est « À vous de jouer ! » qu’il vous faut. 😉

 

8 Commentaires sur "Les newsletters – pour quoi faire ?"

Je souhaite suivre ce fil de commentaires
avatar
Fichiers Photos et Images
 
 
Fichiers Audio et Vidéo
 
 
Autres types de fichiers
 
 
Trier par :   le plus récent d'abord | le plus ancien d'abord
wpDiscuz