Compte-rendu du Salon de Peyrolles-en-Provence

Une fois n’est pas coutume, vous aurez un compte-rendu presque en direct live… 😉

Samedi 4 février

Arrivée sur place en avance, vers 12h, je fais un premier repérage des lieux et un premier constat : l’affiche qui saute aux yeux partout dans le village (qui figure sur un lampadaire sur deux) c’est… celle annonçant la présence d’un cirque. Ce n’est qu’à mon 3ème passage que je repère les discrètes flèches bleues « Salon du livre ». Aïe. Par expérience, les Salons où je n’avais pas repéré d’affichage marquant ont toujours été décevants en terme de fréquentation.

Comme les exposants ne sont censés arriver que vers 13h, je fais demi-tour et me rends au Leclerc que j’ai repéré un peu plus loin : achat d’une salade verte et une autre de fruits (histoire de faire au moins un repas sain pendant ces deux jours car d’habitude ce n’est gère le cas). Arrivée à la caisse, le client qui est en train de poser ses achats sur le tapis remarque que je n’ai que deux articles et me laisse galamment passer devant lui. C’est l’occasion de discuter quelques minutes avec lui et la caissière du Salon du livre. Deuxième aïe, aucun des deux n’est au courant, alors qu’ils habitent la ville. Mais ils sont intéressés et disent qu’ils passeront nous voir.

J’aime bien, lorsque je suis dans une ville, acheter mes articles auprès des commerçants locaux, cela me permet de mettre en avant la manifestation où je me rends et souvent, cela marche…

Je retourne à la salle prévue pour la manifestation, très lumineuse et rencontre les deux organisatrices, Françoise et Aurélie. J’avais trouvé leurs mails très sympathiques et je confirme, elles le sont bien, en effet !

Elles me montrent ma table : je suis plutôt bien placée, ai une table d’une taille bien suffisante (près de 2 m) et surtout deux voisins en or.

Le premier, Luober, je le connais bien : j’ai déjà fait plusieurs Salons en sa compagnie, dont celui de Rives en 2015. Il est vraiment très sympa et intéressant. Ses livres traitent d’un mystère basé en Bretagne et me font de l’œil depuis longtemps. D’ailleurs… Non, je ne dis rien, vous verrez tout cela plus tard. 😉

 

Par contre, je rencontre mon voisin de droite, Pierre Croux, pour la première fois. Mais c’est fou, alors qu’on n’a passé que quelques heures à côté l’un de l’autre, j’ai l’impression de le connaître depuis toujours… ♥ J’ai vraiment adoré sa personnalité pétillante. Il est « globe-croqueur ». J’adore ce terme… Son truc, c’est d’amener son carnet de croquis partout où il voyage (et à côté de lui, je passe pour une voyageuse du dimanche, je peux vous dire). Il a fait faire des « cartes de visite » extrêmement originales : un petit bonhomme plastifié, sur lequel, dans la langue du pays, il a écrit son nom, sa profession et ses coordonnées. Il les met sur sa main et les offre aux passants.

J’ai adoré sa démarche et ses dessins. S’il avait illustré mes prochaines destinations d’accompagnatrice Arts et Vie (Londres et le Sri Lanka en 2017), je lui aurais immédiatement acheté ces carnets pour les faire lire par mes touristes… Il a craqué pour mes lampes (voir ci-dessous) et m’a offert son superbe calendrier pour me remercier de lui avoir donné les renseignements pour se les procurer.

Peyrolles en Provence 2017 - Pierre Croux

Pierre Croux en pleine action

Peyrolles en Provence 2017

Le calendrier de Pierre ouvert au mois de Février

Bref, tout en papotant avec eux, et en saluant les connaissances que je retrouve de Salon en Salon, notamment Sylvie Arnoux, je finis de monter mon stand et n’en suis pas trop mécontente, qu’en pensez-vous ?

Peyrolles en Provence 2017

Peyrolles en Provence 2017

Peyrolles en Provence 2017

 

Remarquez les nouveautés : mes présentoirs, les jolies étiquettes, les fameuses lampes (lien Partenaire Amazon) qui ont tant intéressé mon voisin, car elles sont sans fil, rechargeables sur port USB, très pratiques et esthétiques.

Peyrolles en Provence 2017

Peyrolles en Provence 2017

14h – ouverture officielle du Salon et photo avec M. le Maire et les autres auteurs.

Peyrolles en Provence 2017 - Le maire et les organisateurs

Le maire au micro, Françoise (dame aux cheveux bruns) et Jacqueline (premier plan), ma première dédicace !

15h15 : mes premiers interlocuteurs sont Samuel et Leslie, un jeune couple qui voyage dans les grandes capitales européennes. J’ai discuté quelques minutes seulement avec eux mais ai beaucoup apprécié cet instant. J’espère qu’ils liront ces lignes… 😉

 

15h30 : Je fais ma première dédicace ! Et non pas une mais deux ! À Jacqueline, très intéressée par les voyages, pourvu qu’il y ait tout de même une intrigue, ce qui est le cas de mes romans, ça tombe bien. 😉 Elle me conseille des livres pendant que je lui dédicace « Éclosia » et « Kassandra ». Par contre, j’ai oublié de faire une photo avec elle, je le regrette bien. Heureusement qu’elle est sur celle juste au-dessus, au premier plan. 😉
Ensuite, avec Pierre et Philippe, nous échangeons des bons plans sur nos prochains Salons à venir. C’est ma mission de demain : contacter les organisateurs pour voir si je peux ajouter leur Salon à ceux de ma liste ; c’est en effet l’un des avantages non négligeables des Salons : s’échanger de bonnes adresses et idées entre exposants. J’ai de mon côté conseillé Sum Up, ce boîtier qui me permet d’accepter les encaissements par carte bleue, à mes voisins d’en face, très intéressés.

 

16h : Je fais la connaissance de Joëlle, attirée par l’Écosse mais pas par le merveilleux. Je lui conseille, plutôt qu’« Éclosia », « Villes de légende », plus axé sur la littérature et elle est ravie de sa dédicace. J’avais oublié de faire une photo avec elle mais elle est repassée après, donc clic-clac.

Peyrolles en Provence 2017

16h30 : conversation de plus de 30 mn avec Jacques, à qui je dédicace « Autoédition : à vous de jouer ! » Une discussion riche et intense, car nous n’avons pas été toujours d’accord sur tout… 😉 Mais je pense qu’il finira par publier ses écrits et j’en suis bien contente. Son émotion en lisant ma dédicace m’a beaucoup touchée, en tout cas…

 

18h : il est l’heure de plier boutique pour cette première journée. Je me dirige vers ma chambre d’hôtes, Krystyl. Je trouve ma chambre très élégamment décorée, la maîtresse de maison réalisant de superbes tableaux…

Peyrolles en Provence 2017

20h30 : je partage mon repas, en anglais, avec un couple très sympathique : Ludovic et Agnieszka. Ils viennent d’arriver dans la région et cherchent un logement, peut-être nous reverrons nous l’année prochaine ? Au passage, mention spéciale aux sushis exceptionnels d’Enjoy sushis. Je regrette seulement de ne pas avoir pris une photo mais viens de la trouver sur leur site internet : c’est beau, hein ?

Peyrolles en Provence 2017 - sushis

 

Dimanche 5 février

Après une bonne nuit réparatrice, direction le Salon. En chemin, je m’arrête à la boulangerie dans le centre commercial du Lidl pour m’acheter mon repas du soir. La boulangère est charmante mais, là encore, elle n’a pas entendu parler du Salon du livre, ce qui me désole… Je ne peux m’empêcher de le signaler aux organisatrices en arrivant car je pense que c’est le seul point à améliorer dans ce Salon autrement organisé de main de maître : la communication et l’affichage sont à booster l’année prochaine. Par contre, exemple des petites attentions de ces dames envers leurs exposants : le petit-déjeuner (comme le repas de midi) leur est offert. ♥

 

10h30 : je fais ma première dédicace à Josette, qui me laisse un petit mot dans mon livre d’or (vous vous rappelez, c’est l’un des cadeaux que j’ai eus à Noël !) tandis que je lui dédicace « Éclosia ». Nous avons en effet eu un très long échange sur les voyages et l’Écosse en particulier.

Elle reviendra me voir 2h plus tard, avant de quitter les lieux, pour que je lui dédicace également « Villes de légende » pour sa fille, Dalia. J’en suis ravie car sa fille et moi-même avons beaucoup de points communs… 😉

Peyrolles en Provence 2017

11h : mon voisin de droite doit partir et j’en suis bien triste. Heureusement, il me fait une super dédicace sur mon livre d’or.

Peyrolles en Provence 2017

 

De 11h à midi, comme il y avait très peu de monde, j’ai fait un tour complet des exposants pour papoter un peu.

J’ai notamment fait dédicacer deux livres pour mon fils par l’un des auteurs présents, Patrice Menettrier, qui me donne un bon tuyau concernant l’autoédition (comme quoi, même les « profs » en apprennent toujours…) Je vais voir si son conseil marche avant de vous en parler plus en détail… 😉

 

12h30 : je rencontre une personne qui écrit des poèmes, Jacqueline Persini, avec qui je discute Salons et voyages. Elle est en voyage, justement, et ne peut charger sa valise de livres supplémentaires mais elle a promis de revenir l’année prochaine et, qui sait, peut-être de l’autre côté de la barrière ?

 

13h : Je rencontre ensuite une personne absolument formidable, Aude. Nous avons PLEIN de points en commun, notamment le fait d’avoir vécu à l’étranger, de très bien connaître Carcassonne, etc… J’étais persuadée que « Villes de légende » était fait pour elle et d’ailleurs la suite me donnera raison puisque je le lui dédicacerai lorsqu’elle aura fini son tour du Salon. Yes ! Ravie !

Peyrolles en Provence 2017

 

Après le départ d’Aude, je remarque que mes belles lampes donnent des signes de faiblesse, argh, je n’ai pas pensé à les recharger cette nuit, il faudra que j’y pense au prochain Salon (et au passage, je le signale à ceux qui seraient intéressés pour se les procurer 😉 )

 

13h20 : Je pars manger, repas offert par les bénévoles du Salon, très sympa avec des crudités, de la charcuterie, du fromage et une tarte aux pommes en dessert, miam !

 

13h45 : Je parle longtemps avec Luober et je craque pour son tome 1 d’Erwan Bucklefeet. Je lui fais également lire le chapitre concernant CreateSpace dans mon guide (Philippe, sérieux, fonce !!!!)

Voici donc mon « book haul » de ce Salon, au final :

Peyrolles en Provence 2017

 

14h15 : je discute avec des jeunes filles étudiant à Aix, en DUT « métiers du livre ». J’enchaîne sur la table ronde des métiers de l’édition, conduite par Hermine Herbreteau et Béatrice d’Ornicarinks, où j’interviens pour parler de l’autoédition. Ce fut une discussion très enrichissante même si nous étions peu nombreux (une petite quinzaine de personnes) et si, au départ, l’autoédition n’était pas franchement bien vue par les intervenantes… J’espère que ma contribution les aura un peu fait changer d’avis…

Peyrolles en Provence 2017

Hermine à gauche et Béatrice à droite

L’inconvénient d’avoir passé autant de temps (1h) en haut à cette conférence c’est que je n’étais pas présente à mon stand et que j’ai raté la légère affluence de ces instants-là, ce qui est toujours dommage…

D’autant que du coup, je n’ai jamais vu ces personnes qui m’avaient promis de passer. J’espère surtout qu’ils ne sont pas venus et repartis sans que je ne les voie… 🙁

 

Pendant le reste de l’après-midi, j’ai tapé mon compte-rendu pour tenir mon deadline du week-end.

Au final, je n’ai dédicacé « que » 7 livres, ce n’est pas beaucoup, certes, mais j’ai beaucoup apprécié ce petit Salon. Encore une fois, j’ai rencontré des personnes formidables (et, franchement, ça vous redonne foi en l’humanité, ce genre de rencontres ! ♥), appris plein de trucs, ai plein de nouvelles pistes à explorer…

 

Bref, si Françoise et Aurélie veulent bien à nouveau de moi, je leur dis « à l’année prochaine ! »

 

 

Merci d'échanger avec moi en commentant cet article

12 Commentaires sur "Compte-rendu du Salon de Peyrolles-en-Provence"

avatar
Trier par :   le plus récent d'abord | le plus ancien d'abord
Mani
Invité
Mani

Encore une fois, très chouette compte rendu! Tu devrais travailler dans le marketing, tu as toujours de bonnes idées pour la promo (en plus d’être talentueuse comme auteure )!

Zahardonia
Invité
Zahardonia

Tes compte-rendus me font toujours tellement rêver ! *_*

Tes présentoirs sont magnifiques et tes lampes sont géniales ! N’hésite pas à t’offrir une batterie externe pour tes lampes (et ton téléphone). Ça ne coûte pas très cher et ça peut te sauver la vie ! 😉

Eva Justine
Invité
Eva Justine

merci pour ce retour sympathique 🙂

Acharat
Invité
Acharat

J »adore tes lampes !! Elles sont bien belles.
Merci pour ce compte rendu exhaustif. Je suis persuadé que tes remarques seront retenues pour leur prochaine organisation.

monty
Invité
monty

Wow! Encore un compte-rendu qui nous fait vivre tes aventures humaines ! J’adore ! Merci ma Nath !

D. L.
Invité
D. L.

Ce Salon semble ressembler à de nombreux autres : un accueil certes charmant, mais peu ou pas de communication, ce qui veut dire peu ou prou de visiteurs !
Lorsqu’on travaille la semaine entière et qu’on passe 2 jours à attendre un lecteur, ça va une fois. mais si on additionne tous les Salons du même genre, on y passerait l’année… pour rien, voire pire, à perdre de l’argent en déplacements.
Il faudrait que les organisateurs soient conscient que la convivialité est une chose, organiser un Salon du livre une autre.
J’entends déjà les commentaires : « Oui, mais on y fait de belles rencontres, on y mange bien, l’accueil est sympa… »
Pour les rencontres, il y a des sites spécialisés… 😉 et quand on a déjà une vie sociale et professionnelle bien remplie, on a envie de WE tranquilles, pour la famille, le jardin, les balades, le repos… et pour écrire !

wpDiscuz