Publicités Facebook 5/6 : mise en ligne de la pub

Publicités Facebook 5

 

Rappel du sommaire de la série :

 

Bonjour à tous !

Alors, suite à vos nombreux votes dans l’article précédent (les textes et les visuels) ainsi que vos commentaires éclairés, j’ai fait un mix des visuels retenus et de mes textes et voilà ce que cela donne….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Outre cette série de deux fois trois styles de publicités, j’ai également prévu un « carrousel » Facebook plus ciblé « merveilleux »…

Mais que je vous explique un peu mieux comment tout cela marche…

Les pré-requis

1. Le Power Editor

Avant toute chose, il est conseillé d’utiliser le « Power Editor » de Facebook pour mieux gérer ses campagnes de publicité. Ce site permet d’avoir accès à plus de fonctionnalités et à gérer plus facilement la création de publicités, tout cela gratuitement bien entendu. Seule contrainte : utiliser nécessairement le navigateur Google Chrome, que, personnellement, je n’aime pas. Pas grave, il suffit d’installer celui-ci, là encore gratuitement, et de ne l’utiliser qu’à cet effet…

 

2. Un peu de vocabulaire

Facebook utilise des mots très proches mais qui ne désignent pas la même chose pour eux : campagne, ensemble de publicités et publicité. Ces différences peuvent dérouter la première fois qu’on s’essaie à la publicité Facebook, mais cela devient plus clair lorsque l’on considère le tout comme une série de poupées gigognes…

Publicités Facebook 5Il faudra donc toujours bien voir où on se situe dans l’arborescence, à quel niveau de la campagne on est en train de travailler. Cela veut aussi dire que l’on pourra avoir plusieurs publicités en étant toujours dans la même campagne, et ça, c’est bien pratique, afin de tester quelles publicités seront les plus efficaces (voir article suivant : le suivi de ses publicités).

 

Pas à pas

Je vais donc vous guider pas à pas dans l’élaboration de ma campagne « Éclosia – St Andrews 2016 ». Bien sûr, lorsqu’il y a des choix à faire, je ne pourrai vous montrer que ceux que j’ai pris. Dans les multiples embranchements proposés, tous ne vous correspondront peut-être pas. Mais je pense tout de même que de visionner ma démarche peut vous être utile… 😉

1) On arrive dans le Power Editor et on clique sur « Créer une campagne ».

Publicités Facebook 5

2) Une fenêtre s’ouvre ensuite et on est invités à rentrer

Publicités Facebook 5

  • le nom de la campagne,
  • le type d’achat (je n’ai pas eu le choix, « Enchères » était automatiquement coché),
  • l’objectif de la campagne : il y a tellement de choix possibles que je ne peux pas vous les expliquer tous, mais ce qui m’intéresse dans cette campagne est de faire cliquer les gens pour les amener soit sur la page de vente de l’ebook sur Amazon, soit sur la page de présentation du livre. Dans les deux cas, je veux les faire cliquer, c’est donc bien le premier type de campagne qui m’intéresse.
  • Ensuite, on me demande directement de passer à l’ensemble de publicités et à la première publicité. Alors là, il faut avoir déjà réfléchi au préalable à ce que l’on voulait faire…

Dans mon cas, j’ai prévu d’avoir

  • 1 campagne
  • 3 ensembles de publicités : 1 pour les Fans d’Écosse, 1 pour ceux qui veulent « s’évader » et 1 pour les amoureux du merveilleux.
  • chacun de ces ensembles de publicités aura 2 publicités : 1 menant sur la page de présentation du livre et 1 sur la page d’Amazon.

Donc au final, j’aurai 6 publicités concomitantes (du moins au début, je supprimerai les publicités les moins performantes par la suite).

3) Occupons-nous donc de notre première publicité.

Repérez-vous bien dans l’arborescence (chiffre orange 1 : on est au niveau de la publicité en elle-même), le petit crayon (chiffre orange 2) vous indique que vous êtes en train de modifier la publicité sélectionnée) et l’ascenseur le plus éloigné (chiffre orange 3) indique qu’il y a d’autres modifications à apporter plus bas. À ce niveau, j’ai :

  • lié ma publicité à la page Facebook d’Éclosia (important : seules des PAGES Facebook peuvent faire des publicités de ce type, les PROFILS Facebook sont limités à des « boosts de posts ») ;
  • choisi d’ignorer la publicité sur Instagram, n’ayant pas de compte là-bas et ayant entendu des avis défavorables dessus ;
  • créé une publicité en choisissant « avec une image » (je prendrai le carrousel pour un autre ensemble de publicités)
  • sélectionné cette image dans mes fichiers personnels et téléchargé sur le site (Note : je vous conseille d’avoir déjà mis en forme l’image, via Canva ou un autre logiciel, au format requis par la publicité Facebook, soit habituellement 1200 x 628 pixels…) ;
  • ajouté l’URL de la page d’accueil (là il s’agit de la page « Booklaunch », c’est-à-dire la page de présentation de mon livre) ;
  • ignoré les options « Canvas » et « Messenger » que je ne connais pas ;
  • copié-collé mon texte de présentation ;
  • mis un titre court (vous verrez le nombre de caractères restant défiler à toute allure) ;
  • mis une présentation additionnelle, tout simplement pour éviter la présentation automatique en anglais de Booklaunch ;
  • gardé « En savoir plus » comme appel à l’action ;
  • ignoré les options de « Suivi », très complexes. Je me contenterai des statistiques déjà bien détaillées du « Power Editor ».

Au fur et à mesure de vos changements, vous voyez ce que cela donne dans la fenêtre de visualisation à droite.

Publicités Facebook 5

Vous pouvez aussi sélectionner différentes visualisations, par exemple, ce que cela donne sur un portable :

Publicités Facebook 5

Note : il m’est arrivé un truc très désagréable, lorsque j’ai voulu taper le titre avec un « E » majuscule accentué (ALT + 0201). Apparemment, sur Google Chrome, taper ALT entraîne la fermeture de ce que vous étiez en train de faire, puisque je me suis retrouvée dans la partie « campagne » systématiquement… J’ai fini par copier-coller le « É » pour m’en sortir…

4) Toujours dans cette partie de l’arborescence, on va créer notre deuxième publicité. On peut dupliquer la première, mais je préfère tout recommencer chaque fois, pour être sûre de bien changer ce qui m’intéresse. Le Power Editor va nous proposer d’utiliser la campagne et l’ensemble de publicités existants, ce qui nous intéresse bien sûr. Il faudra juste changer le nom de la nouvelle publicité.

 

Publicités Facebook 5

Ensuite, je fais les mêmes étapes que pour la première publicité. Cette fois-ci, je vais changer le lien, qui va mener directement à la page de vente d’Amazon (mettre un lien « Partenaire Amazon » afin de pouvoir bénéficier de statistiques plus détaillées). Je change également l’image et le texte, du coup… Je verrai ensuite quelle publicité est la plus performante…

Voici ce que cela donne une fois terminé :

Publicités Facebook 5

Notez au passage que même si je renvoie cette fois à la page d’Amazon, je n’ai pour autant pas mis le bouton « Achetez », que je considère (comme de nombreux publicitaires d’ailleurs) comme trop « frontal », peu élégant.

 

5) Et voilà, après quelques minutes à reproduire les mêmes étapes, on se retrouve (dans mon cas) avec un total de 6 publicités, 3 ensembles de publicité, pour 1 seule campagne.

 

Publicités Facebook 5

Remarquez au passage que pour la dernière publicité, censée envoyer les amateurs de merveilleux sur la page Amazon, j’ai choisi la forme du carrousel, soit des images qui défilent, pour la tester… On verra si elle marche mieux que les autres ; en tout cas Facebook la recommande.

 

6) On n’a pas encore fini à préparer nos publicités. Il reste maintenant, pour chaque ensemble de publicités à définir plusieurs critères, extrêmement importants…

  • définir le budget. Plutôt qu’un budget quotidien, je préfère choisir un budget sur la durée de la campagne afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Pas de panique si le gestionnaire de publicité vous dit que le montant que vous avez prévu est trop juste, il va s’adapter aux critères suivants ;
  • la durée de la campagne : j’ai prévu une semaine pour la mienne, du 23 novembre au 30 novembre. (Vérifiez bien que vous ne vous trompez pas car la durée indiquée d’office est d’un mois et en pensant modifier, j’ai initialement indiqué le 30/12 et non le 30/11 pour ma publicité, ne comprenant pas pourquoi le budget minimum était à 37 € au lieu des 20 € que j’avais prévus)
  • l’audience : ainsi que je vous l’ai dit dans les précédents articles, il ne faut pas viser un maximum de lecteurs mais le cœur de la cible, le noyau dur de ses lecteurs en quelque sorte. J’ai la chance d’avoir des lecteurs de tous âges, des hommes comme des femmes. Mais la catégorie de personnes qui m’achètent le plus souvent mes livres, ce sont les femmes âgées de 20 à 40 ans. J’ai donc intérêt à cibler essentiellement cette catégorie-là dans ma campagne. Ce n’est pas comme en Salon où je peux me permettre de discuter avec tout le monde. Là, je mise de l’argent et donc je dois assurer à ma campagne un « taux de conversion » élevé (c’est à dire le nombre de personnes qui cliqueront sur le lien « en savoir plus » par rapport au nombre de personnes à qui la pub aura été présentée).
  • ciblage détaillé : quand vous cliquez dans cette boîte, on vous propose plusieurs choix d’intérêts, d’occupations, de comportements… Moi je cherche des gens aimant la fantasy, les légendes, la mythologie celtique, le fantastique, le merveilleux, mais aussi les elfes, le monstre du Loch Ness… J’ai donc indiqué tous ces mots clés.
  • connexion : là, j’ai choisi d’exclure tous ceux qui avaient déjà aimé ma page (ce qui sous-entendait qu’ils avaient déjà lu / entendu parler de mon livre). Curieusement, pour « exclure », il faut cliquer sur « ajouter un type de connexion » / « Pages Facebook » / « Exclure les personnes qui aiment déjà votre Page » et ne pas oublier d’indiquer la fameuse page dans la boîte de dialogue qui apparaît alors (on va vous proposer les diverses pages possibles, vous pouvez en indiquer plusieurs)
  • Placement : le plus souvent je laisse Facebook décider pour moi, mais pas là. J’ai donc cliqué sur « Modifier » les placements, afin de désélectionner comme plates-formes Instagram et Audience Network, suivant en cela des conseils prodigués sur le net.
  • Optimisation et Diffusion : avec le « CPC » (coût par clic), Facebook me demandait un budget minimum de 35 € par ensemble de publicités. Alors qu’avec le « Coût par Impressions », mon budget initial de 20 € par ensemble de publicités passait sans problème… Voir ci-dessous pour plus d’explications sur la différence entre les deux. Au final, pour cette campagne j’ai choisi l’optimisation « Clics sur un lien » mais en payant les impressions seulement. Dans l’idéal, il aurait fallu que je teste les deux systèmes mais cela me faisait démultiplier mes annonces, j’avoue avoir manqué de courage…

Publicités Facebook 5

7) une fois que vous êtes contents de vous, que vous avez l’impression que votre campagne est fin prête, vient le moment de la lancer. Là, je trouve que le Power Editor témoigne d’un manque de lisibilité flagrant quant à la suite des opérations. J’ai même cru pendant un moment que tout mon travail avait disparu…

 

Publicités Facebook 5

En fait, lorsque vous avez terminé, il vous suffit de vérifier que vous êtes bien en mode « actif » pour le statut (faire glisser le bouton) puis de cliquer sur ce que j’ai entouré en vert (parce que normalement le bouton doit être vert vu que vous avez fait plein de changements mais que je n’ai pas fait une capture d’écran avant de cliquer dessus). Ce bouton est très bizarrement appelé « consulter les modifications » alors qu’il s’agit plutôt de valider celles-ci. C’est bon à savoir car contrairement au gestionnaire de publicité Facebook « classique » auquel vous pouvez accéder via votre interface Facebook, vos changements n’apparaîtront pas tant que vous n’aurez pas cliqué sur ce fameux bouton. Ce qui est bien pratique pour préparer ses publicités sans risque qu’elles soient visibles de tous pendant ce temps-là.

Ce que j’ai entouré en orange c’est en fait l’absence des filtres qui m’empêchaient initialement de voir ma campagne. Je devais avoir coché plein de filtres par inadvertance, alors qu’il suffisait de sélectionner simplement dans les filtres « Diffusion des campagnes / Actives » pour voir réapparaître ma dernière, ouf !

 

Petites astuces complémentaires

Dans mon « pas-à-pas », je n’ai pas pu toujours m’étendre sur les choix que j’ai faits. Or, certains points méritent des informations supplémentaires.

Privilégier le fil d’actualité

C’est là qu’il faut faire apparaître vos publicités et non pas sur le coin de droite. En effet, ainsi, elles apparaissent comme un « post » classique. Moi-même je suis souvent attirée par des pubs apparaissant dans mon fil d’actualité et ne remarque pas toujours qu’il est marqué « sponsorisé » dessus…

Par contre, j’ai bien eu du mal, cette fois-ci à trouver où modifier le placement sur la page Facebook et à supprimer la parution « à droite ». En effet, il faut cliquer sur une toute petite flèche, peu visible de prime abord, et décocher la case « colonne de droite ».

 

Publicités Facebook 5

Affiner son public cible

On a initialement envie de montrer son annonce à un maximum de monde. Or, c’est contre-productif, il faut afficher celle-ci à un maximum de personnes intéressées. Une bonne façon de faire, c’est de se rendre sur sa page Facebook et d’y consulter les statistiques de fréquentation.

Vous pouvez aussi affiner ce public en ciblant les auteurs / films de votre genre de livre. Pour cela, il est intéressant de se rendre sur la page de son livre sur Amazon et de voir les titres similaires proposés :

Publicités Facebook 5

Bon, ok, il y a beaucoup de livres d’une certaine Nathalie Bagadey dans cet exemple, mais rien ne m’empêche de faire le parallèle avec ceux qui ont aimé la série de Diane Gabaldon… 😉

 

Une audience raisonnable

J’ai tout trouvé et son contraire, en préparant cet article… Si sur certains sites, j’ai trouvé qu’on nous recommandait d’avoir au moins 500 000 personnes dans notre cible, le grand « gourou » des publicités Facebook, Mark Dawson, conseille, lui, de s’adresser à moins de 1 000 personnes, et du même pays. Comme il est plus sur une audience européenne qu’américaine (il est Britannique), j’ai tendance à le croire…

Au début, je n’avais pas assez affiné ma sélection et même si Facebook me disait que j’étais « dans le vert », je voyais bien que mon audience était trop large. J’ai donc supprimé des suggestions comme « Lecture » ou « Roman », trop générales, et ai rajouté des critères supplémentaires (fonction « affiner », ce qui signifie qu’il faut au moins 2 de ces critères pour être diffusé).

Publicités Facebook 5

 

CPC ou CPM ?

Pas évident de choisir entre le CPC (coût par clic) et le CPM (coût par mille [vues])…

Pour le coût par clic, vous ne payez QUE si la personne clique sur le lien. Vous pouvez donc au final payer votre publicité moins cher que vous ne l’aviez prévu, si peu de personnes ont cliqué (mais ce n’est pas ce que vous souhaitez, n’est-ce pas ?) Pour le coût par mille, vous prenez plus de risques : votre publicité sera montrée à de nombreuses personnes mais rien ne dit qu’ils cliqueront et que vous n’aurez pas payé pour rien…

En résumé, le premier vous apporte plus d’interactions (=clics sur le lien) et le deuxième plus de notoriété (=nombre de personnes à qui l’annonce est montrée).

On peut aussi vous proposer l’UCPM, ou « coût par mille unique », pour signifier que ces 1000 vues quotidiennes correspondront à 1000 personnes différentes et non pas plusieurs expositions à la même personne dans la journée. Mais je ne trouve pas ce fonctionnement intéressant, car il est prouvé qu’il faut en général plusieurs expositions à la publicité pour qu’une personne passe à l’acte. C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’est pas recommandé d’interrompre sa campagne de publicité avant la fin (chose que j’ai souvent faite, malheureusement), car c’est souvent sur la fin justement qu’elle est le plus efficace…

Dernière info, importante, trouvée sur le site de webmarketing-conseil :

Le coût par clic est calculé en fonction du nombre d’engagements sur votre annonce (clics, partages, commentaires…) et non simplement des clics vers votre site. Donc, évitez de mettre nos amis en contact ou alors partagez le même doc sans passer par la pub…

 

Effectivement, c’est plutôt malin de diffuser sur son fil d’actualité, en parallèle des publicités payantes, des posts présentant le même contenu… que vos gentils abonnés et followers pourront à leur tour diffuser si ça leur plaît. L’avantage, c’est que cette exposition-là sera gratuite… 😉

C’est ce que je m’apprête à faire, mais en attendant, et alors que j’ai mis mes publicités en ligne il y a 30 minutes, j’ai déjà eu le plaisir de voir que l’une d’entre elles avait déjà fonctionné, me valant deux clics sur une page. Mais, à votre avis, laquelle ? Celle d’Amazon ou celle de Booklaunch ?

Hé hé hé, la réponse au prochain article* !

 

Publicités Facebook 5

*Note : je rappelle que si j’ai prévu un long article sur le suivi de sa publicité Facebook, je n’afficherai pas mes résultats personnels détaillés sur le blog. Ces derniers seront uniquement accessibles à mes abonnés à « À vous de jouer !« 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

6 Commentaires sur "Publicités Facebook 5/6 : mise en ligne de la pub"

Je souhaite suivre ce fil de commentaires
avatar
Fichiers Photos et Images
 
 
Fichiers Audio et Vidéo
 
 
Autres types de fichiers
 
 
Trier par :   le plus récent d'abord | le plus ancien d'abord
wpDiscuz