Participer à une Convention d’auteurs : à (re-)faire !!!

[J’ai obtenu les autorisations des participants qui apparaissent sur ces photos. Merci beaucoup !]

 

Le week-end dernier, j’ai vécu un formidable week-end.

Non je n’étais pas en Salon du livre. Ni en Thalassothérapie. Non, je n’ai pas visité un autre coin touristique du monde ou de la France…

J’étais à la Convention CoCyclics… ♥

CoCyclics, c’est ce forum d’auteurs de l’imaginaire où je me suis inscrite il y a plus de quatre ans… Je m’y suis fait des mentors, des amis et des fans. Bref, je le considère comme un lieu incontournable pour tout auteur de fantasy /science-fiction / horreur / fantastique.

Non seulement on y trouve des conseils d’écriture, on y lit des textes fabuleux, mais on s’y sent bien. Le mot-clé qui est revenu le plus souvent lors des 10 ans de CoCyclics ou de la Convention, c’est le terme « bienveillance », et il va comme un gant aux grenouilles (petit surnom donné aux membres du forum).

Cette bienveillance se traduit notamment, une fois par an, par l’organisation de trois journées de « Convention d’auteurs » dans un gîte. Car il en faut de la bienveillance pour organiser la logistique liée à un tel événement (hébergement, repas), prévoir les animations (ateliers, jeux) tout cela à un prix plus qu’abordable.

J’avais déjà eu la chance de me voir proposer une place à la Convention il y a 2 ans (pour assister à la Convention, il faut avoir « fait ses preuves » en commentant régulièrement les autres membres, en partageant ses textes, bref, elle n’est ouverte qu’à des personnes avec qui vous êtes en confiance pour avoir déjà échangé avec eux) et j’avais a-do-ré l’expérience. D’ailleurs, dans mes remerciements de « Kassandra et la Grèce des légendes » j’avais expliqué que les premiers mots du roman m’étaient venus dans la grande salle commune du gîte de l’époque…

Cette année, j’y suis donc retournée avec entrain, certaine que je ne le regretterais pas.
Et je ne m’étais pas trompée !!!

 

Vendredi 7 octobre

Arrivée tardive au gîte pour moi, vers 21h30. Tout le monde est déjà à table, voire a fini de manger, les fabuleuses spécialités apportées par chacun. J’embrasse les quelques quarante-cinq personnes présentes, ça fait beaucoup d’un coup ! 😉

Convention CoCyclics 2016

La grande salle à mon arrivée…

 

J’enchaîne aussitôt sur des discussions passionnantes avec les uns et les autres : des copains, des inconnus, des personnes que je n’avais pas revues depuis 2014… Alors que je suis crevée, la conversation se poursuit jusqu’à minuit et demi pour moi, avant que je ne rende les armes contre la fatigue et ne parte à la recherche de ma chambrée… Deux de mes colocataires sont déjà couchées, je me change dans la salle de bains avant de pénétrer à pas furtifs dans la chambre, de faire mon lit grâce à la veilleuse restée allumée… et de faire terriblement grincer mon lit en y prenant place. Ooops.

 

Samedi 8 octobre

Le lendemain, pour la première fois de ma vie je suis la dernière levée !! Il faut dire que j’étais déjà arrivée épuisée et que malgré le mp3 dans les oreilles, je dors assez mal lorsque je dois partager l’espace… :p

Petit-déjeuner sympa en compagnie des lèves-tôts (oui, parce que j’étais la dernière levée de ma chambrée mais PAS du groupe ! Il n’était que 8h30 du matin, hein !)

Vous me direz, jusque là, rien ne distingue une « Convention d’auteurs » d’un week-end de colonie : on mange, on rit, on papote.

Ah ah, mais le petit-déjeuner sitôt avalé, que croyez-vous qu’une bonne majorité d’entre nous aient fait ? Une table fut vite débarrassée et réquisitionnée pour y installer les ordinateurs et les cahiers. Tandis que certains travaillaient sur leur synopsis, d’autres sur leur premier jet et certains encore sur leurs corrections, l’esprit enfiévré par toutes les idées qui étaient nées des discussions de la veille, moi je mettais en forme l’article sur la Convention Octogônes, que j’avais tapé dans le train.

Heureusement, à cette heure-là nous étions encore assez peu nombreux, donc j’ai pu mettre mes photos en ligne relativement facilement. Un peu plus tard dans la matinée, la connexion s’est avérée nettement moins bonne…

 

10h30 : c’est l’heure du premier atelier. Oui, parce qu’en Convention d’auteur, on a des ateliers de travail super pratiques. Je me souviens d’un atelier « pitch » qui m’avait vraiment été utile, il y a deux ans…

Là, il s’agissait d’un atelier « Libérez votre créativité » et j’ai appris une foule de choses. L’animateur, MadManu, était à la fois drôle et maîtrisait complètement son sujet.

Convention CoCyclics 2016

MadManu content de ses « élèves »

 

Convention CoCyclics 2016

Mad Manu devant son PowerPoint – merci à Sunny pour la photo

 

J’ai pris une foule de notes* et ai particulièrement apprécié l’exercice pratique où, à 4, nous avons complètement déliré sur « trouver une fin alternative à la Belle et la Bête »…

Convention CoCyclics 2016

Fou rire et pourtant on travaille !

 

Convention CoCyclics 2016

Une fine équipe ! (n’oublions pas la grenouille !)

 

Je vous laisse découvrir quelques-unes de nos idées (soyez indulgents, il fallait absolument qu’elles soient originales… et qu’on en ait plus de 50 !)

Convention CoCyclics 2016

Nos posts-its (vous ne voyez pas bien ma pref : « son cousin Chewbacca arrive et dit à la Bête ‘déconne pas, garde tes poils !’  » :p )

 

Ensuite nous avons affiché toutes nos idées sur la baie vitrée, ça rendait super bien…

Convention CoCyclics 2016

Non, ce n’est pas du pixel art ! 😉

 

12h : là, j’ai raté un moment pourtant incontournable : la loterie !!!

Je vous explique comment ça se passe : tous ceux qui veulent participer (et là nous étions une trentaine, je crois), apportent un livre qu’ils ont beaucoup aimé et le « mettent en jeu ». Chaque livre a un numéro et on tire ces derniers pour recevoir un autre livre. C’est fun et bien agréable pour découvrir de nouvelles histoires. Moi j’avais apporté « Les pirates de l’Escroc-griffe, tome 1« , dédicacé de l’auteur puisque je l’avais acheté aux Aventuriales et que Jean-Sébastien Guillermou y était. La grenouille qui l’a récupérée était ravie, car il faisait partie de sa liste d’envie. Par contre, j’étais partie papoter avec les autres au moment de la loterie et lorsque j’y suis arrivée, elle était déjà finie. Je me suis consolée en récupérant une trilogie complète, celle des « Dieux » de Bernard Werber, que je n’ai pas encore lue et qu’une grenouille avait apportée pour en faire don. ♥ Trop contente !

 

12h30-14h : le repas !

Celui-ci avait été concocté par une équipe de choc qui officiait à la cuisine depuis le matin et nous nous sommes régalés des gigantesques salades composées préparées avec amour… et attention. Car tenir compte des allergies ou préférences alimentaires de chacun n’est pas toujours facile ! Il y avait donc des plats estampillés sans viande, sans gluten, sans lactose… avec interdiction absolue de mélanger les cuillères de service !

Convention CoCyclics 2016

Ça s’active en cuisine ! (photo piquée à Sunny, merci !)

 

 

14h-15h : petite réunion en « off » avec les autres modérateurs du forum pour échanger un peu entre nous. C’était la première fois que je participais à cette réunion, puisque je ne suis modératrice que depuis septembre, et j’étais toute intimidée… Comme ma couleur de modératrice est le violet, avec MadManu (eh oui, toujours lui !), nous avions préparé une petite surprise aux grenouilles. Lui avait apporté des violettes en bonbons, et moi le coffre les contenant, afin de rajouter une petite attention supplémentaire à nos grenouilles adorées… 😉

Convention CoCyclics 2016

Notre coffret cadeau

 

15h-17h : la chasse au trésor

Là encore, c’est un incontournable… Imaginez plus de vingt adultes en train de partir en courant en direction de la rivière à peine le premier indice distribué… Absolument tordant… (surtout que le premier indice ne menait PAS à ladite rivière… Ahahahahah…)

Alors là, je vois venir les sceptiques : « Ouais… Une chasse au trésor… Ça fait vachement ‘auteur’, ça… » Ben oui, figurez-vous ! Parce que les énigmes (diaboliques) concoctées par l’organisatrice en chef tournaient toutes autour d’œuvres de l’imaginaire et qu’on avait droit à un point bonus dès lors qu’outre la réponse, on saisissait la référence littéraire. Ah ! Vous voyez que c’était sérieux, au fond !! 😀

Convention CoCyclics 2016

L’une des énigmes

 

Nous avons eu de la chance car il faisait très très beau (et que l’on captait bien Internet 😉 ). Bref, un bon moment d’activité et de rires, même si certains indices nous ont donné du fil à retordre !

Convention CoCyclics 2016

Photo piquée à Patrice, merci !

 

17h : c’était à mon tour d’animer un atelier. Glurps. Je ne vous cache pas que j’avais un peu d’appréhension. Qu’il n’y ait personne présent, que je n’arrive pas à intéresser l’auditoire, que le PowerPoint* ne marche pas… J’avais proposé de présenter les avantages et les inconvénients de l’autoédition. La marge de manœuvre n’était pas aisée entre éviter l’autopromotion et présenter le concept de manière pratique. Heureusement, tout s’est bien passé, enfin je crois. Je n’ai vu personne bailler en tout cas ! 😀 Ce qui m’a fait super plaisir, c’est de voir l’intérêt certain pour la chose, quand il y a quelques années de cela, cela apparaissait aux yeux de beaucoup comme une opération suicidaire… 😉

Convention CoCyclics 2016

Merci à Patrice pour sa photo !

 

* Tout ceci : mes notes sur l’atelier et ma présentation PowerPoint ont été mises sous forme de pdf dans les cadeaux aux abonnés de ma newsletter « À vous de jouer ! » (sur l’autoédition). Ils sont donc téléchargeables gratuitement à la page habituelle. (retrouvez le mot de passe tout en bas des newsletters précédentes)

 

19h30 : un moment que l’on apprécie toujours : le discours des « permanents » (entendez par là ceux qui gèrent cet immense forum de plus de 2 000 inscrits, ainsi que l’association qui le chapeaute). Ils étaient au nombre de 6 et chacun y est allé de son petit speech, toujours très personnel et jamais ennuyeux (c’est bien là où l’on voit qu’on est à une Convention d’auteurs, le style est super bien travaillé !) Je regrette de ne pas pouvoir vous mettre la photo car ils portaient tous des lunettes orange en forme de cœur (pour rappeler leur couleur sur le forum) et que ça faisait une belle brochette !

 

20h : fin des discours et un autre moment que l’on attendait avec impatience : la dégustation de nénuphou… Le nénuphou est un terme complètement inventé par les « habitants de la mare » pour signifier l’apéritif des grenouilles. Mais le plus beau, c’est que la recette existe et qu’elle est dé-li-cieuse… Même ses « sous-versions » artisanales un peu plus corsées. Ne vous effrayez pas de la couleur un peu acidulée de la photo ci-dessous, c’est juste un effet du flash, c’est garanti sans produits chimiques !

Convention CoCyclics

À consommer avec modération…

 

20h-23 h30 : repas, là encore délicieux, concocté par notre fine équipe de cuisinières. Mention spéciale à la chef des épices et à son superbe mortier… Nous avons eu droit à des plats de riz assaisonnés de sauces absolument divines. ♥

 

Convention CoCyclics 2016

THE mortier

 

Jusqu’à tard dans la nuit : j’ai eu le plaisir de faire une partie de « Wizard » (un jeu de cartes avec des atouts, des fous et des sorciers) bien sympathique en compagnie de l’homme au chapeau, Dorian et Lullaby. Merci pour ces bons moments et mention spéciale à Lullaby qui nous a fait croire qu’elle était très fatiguée et qu’elle jouait un peu au hasard… pour au final être première ex-aequo !! 😀

 

Dimanche 9 octobre

Je me suis levée assez tôt pour pouvoir papoter un peu avec quelques grenouilles avant mon départ dans la matinée. On retrouve toujours les mêmes à la table du petit-dej de bon matin, je remarque ! 😉

J’ai encore eu des discussions passionnantes, mais hélas, cela s’est terminé bien vite. J’avais 1h30 de route avant mon train (en fait j’en ai mis 1 de plus, j’ai bien fait de partir en avance !) et n’ai donc pas pu assister au dernier atelier, qui m’intéressait pourtant beaucoup : « la création d’univers »… ♥

Dans le train qui me ramenait chez moi, j’étais à la fois nostalgique et surtout hyper reconnaissante de ce beau week-end.

Et surtout rechargée à bloc !

Étape suivante : faire quelques corrections sur le tome 1 de Citara (ma fabuleuse tétralogie, à paraître… et non, je n’ai pas de nouvelles à ce sujet) et terminer le tome 2. Car comme toujours après avoir passé du temps en compagnie d’autres auteurs, ce qui reste, c’est le besoin d’écrire…

 

Alors, vous doutiez-vous que c’était ça « une convention d’auteurs » ? Aimeriez-vous vivre pendant plusieurs jours uniquement en compagnie de personnes qui vivent la même aventure que vous ? Moi je sais que je vais d’ores et déjà réserver tous mes week-ends de fin septembre à mi-octobre pour ne pas rater la prochaine !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

23 Commentaires sur "Participer à une Convention d’auteurs : à (re-)faire !!!"

Je souhaite suivre ce fil de commentaires
avatar
Fichiers Photos et Images
 
 
Fichiers Audio et Vidéo
 
 
Autres types de fichiers
 
 
Trier par :   le plus récent d'abord | le plus ancien d'abord
wpDiscuz