5 conseils vestimentaires pour les auteurs en dédicaces

Ne riez pas, cet article est sérieux !!!

Pour ceux qui me connaissent, je n’ai rien d’une fashion addict… Je fais en général mon shopping une fois dans l’année, au moment des soldes, et encore, si j’ai le temps… Mais désormais, lorsque j’achète des vêtements, j’en cherche qui soient adaptés à mes salons et je commence à me constituer une petite garde-robe de tenues pour l’occasion.

Pourquoi ? Parce que je me suis aperçue que ce que l’on portait en salon avait une certaine importance, surtout lorsque l’on n’est pas encore connu(e) du grand public. Voici pourquoi, à une heure où je devrais être en train de faire ma valise et de vérifier ma check-list, je me retrouve à vous écrire un article sur le sujet… En effet, je tenais absolument à vous parler d’un nouvel ajout à ma valise, aussi autant joindre l’utile à l’agréable.

1. Choisissez une tenue qui vous démarque

Dans le salon ou le festival où vous aurez pris place, il y aura beaucoup de monde (enfin, je vous le souhaite…). Vous serez au milieu d’une foule d’autres auteurs, certains bien plus recherchés que vous…

Même si vous êtes seul (en bibliothèque ou en magasin), vous n’avez pas envie d’être confondu avec un client ou un employé du magasin (ce qui m’est arrivé plusieurs fois lorsque je dédicaçais à Cultura…).

Regardez cette photo prise lors des Aventuriales 2015.

Conseils vestimentaires auteurs - Aventuriales

On y voit la foule qui se presse aux stands. Au tout premier plan, à gauche, il y a un auteur en costume médiéval… et une personne en train de feuilleter son livre. À côté de lui, un monsieur habillé de façon plus classique… tout seul. Bien sûr, je pense que le deuxième auteur a lui aussi eu des visiteurs à d’autres moments de la journée. Mais le regard des passants est accroché par ceux qui se démarquent du lot, et dans ce genre de manifestations, c’est très utile.

Si vous ne voulez pas vous déguiser (personnellement, je me sens plutôt mal à l’aise si je suis costumée au milieu de gens qui ne le sont pas), pensez à avoir tout de même un élément attractif, que ce soit sur vous (un bijou, un slogan sur un T-shirt, un chapeau) ou sur votre stand (peluche, bonbons, figurines).

 

2. Portez une tenue en accord avec la thématique d’un ou plusieurs de vos livres

Les gens aiment bien savoir directement à qui ils ont affaire. Si vous écrivez du gothique, ce peut être une bonne idée de vous mettre du rouge à lèvres noir et de vous faire des yeux « charbon ». Pour ceux qui écrivent sur les elfes, des paillettes, des « bijoux elfiques », une tenue un peu hippie peuvent indiquer aux passants le style de vos histoires. Inutile d’en faire des tonnes (voir conseil n° 3) mais si vous aimez vous déguiser, c’est bien le moment de jouer le jeu !

J’ai choisi d’illustrer ce point avec mon voisin des Aventuriales, Pierre Léauté. On le voit sur la première photo vêtu de façon classique. Lorsqu’il pose à côté de son comparse avec sa chemise de héros, le contraste est assez flagrant.

Conseils vestimentaires auteurs - Morgan Malet et Pierre Léauté

Morgan Malet (gauche) et Pierre Léauté (droite)

 

Et voici Pierre avec son « uniforme » de soldat, l’une des thématiques de son livre. Vous ne trouvez pas qu’il en impose plus ?

Conseils vestimentaires auteurs - Morgan Malet et Pierre Léauté

Morgan Malet (gauche) et Pierre Léauté (droite)

 

En ce qui me concerne, j’avais tendance, au début, à arborer mes « tenues de baroudeuse », celles que je mets lorsque j’accompagne un groupe en voyage. Mais comme je fais de nombreux salons « fantasy », je trouve que je ne suis pas assez dans l’ambiance de ces événements, d’autant que certains arborent de magnifiques costumes d’époque…

J’ai donc acheté des hauts plus « fantasy » : étoiles, paillettes, motifs ailés… Mais tout en restant sur des tenues que je pourrais mettre en dehors des salons.

Il y a aussi l’excellente solution de mon copain capitaine, Jean-Sébastien Guillermou, qui arbore fièrement des T-shirts à l’effigie de ses histoires et personnages.

Conseils vestimentaires auteurs - J S Guillermou

Jean-Sébastien Guillermou – T-shirt avec la (magnifique) couverture du livre

 

Conseils vestimentaires auteurs - Jean-Sébastien Guillermou

Jean-Sébastien Guillermou – T-shirt avec le personnage principal

 

3. Prévoyez une tenue confortable

Les « effets de manche », c’est bien joli mais vous allez passer des heures (voire des jours) exposé(e) aux regards des passants, à vous lever, vous asseoir, vous relever, arpenter les allées, vous rasseoir… Il faut que vous vous sentiez avant tout « bien dans vos baskets ». Si vous vous sentez mal à l’aise, déguisé(e), pas vous-même, cela risque de se sentir et donc de vous être préjudiciable.

Conseils vestimentaires auteurs - citation

J’adore cette citation dont je n’ai plus retrouvé l’auteur, mais qui traduit bien cette idée : avant tout, soyez à l’aise, pour que vous transmettiez cela à ce qui passeront devant vous.

Également dans cet aspect des choses, je vous rappelle que je vous conseille de prévoir un chèche ou une veste, en cas de froid dans la salle et de courants d’air (si vous êtes près d’une porte, par exemple) ou une pièce de vêtement à retirer (s’il fait trop chaud).

Ce conseil apparaît dans la check-list « ce que vous devez amener en salon », un document gratuit téléchargeable pour tout abonnement à l’une ou l’autre de mes newsletters : celle consacrée à mon actualité d’auteur et ses coulisses, « Nota Bene« , ou celle qui s’intéresse plus particulièrement à l’autoédition, « À vous de jouer !« 

4. Pensez à varier vos tenues

Surtout si vous faites beaucoup de salons… À moins d’avoir une tenue fétiche (voire deux), je vous conseille d’alterner les looks, afin de ne pas toujours présenter le même personnage à vos lecteurs, surtout si le salon a lieu deux jours d’affilée : surprenez-les, variez les styles ! Cela leur montrera que vous savez être original et inventif… et ceci dans votre écriture également.

En outre, vous vous sentirez mieux en enfilant une tenue propre qu’un où vous avez transpiré la veille en trimbalant tous vos cartons de livres… 😉

En ce qui me concerne, comme je sais que je vais faire un « reportage photo » sur mon blog après chaque salon, j’essaie de varier les tenues pour ne pas toujours avoir la même allure (et ça vaut aussi pour les articles de journaux qui paraissent sur vous : un peu de variété intéressera plus les lecteurs que le même look).

 

5. N’oubliez pas l’essentiel : l’attitude

Tenue recherchée ou pas, déguisement ou jean, il y a une chose indispensable à porter pendant le salon : le sourire.

Qu’il y ait du monde ou pas, que vos voisins soient sympas ou non, pensez à sourire à ceux qui vont passer devant votre stand. Certes, beaucoup (hum, la majorité en fait) ne s’arrêteront pas, ou s’ils le font, ne vous prendront pas votre livre. Vous pouvez fort bien avoir fait un déplacement « à perte », entre le prix du trajet, de l’hébergement, de la location de l’emplacement…

Mais ce n’est pas une raison pour afficher un air maussade ou défaitiste.

Vous avez de la chance, oui, beaucoup de chance d’être là, au contact de personnes qui aiment la lecture et peuvent devenir vos plus grands fans. Au contact de ces esprits fertiles et imaginatifs que sont les autres auteurs présents autour de vous. Au contact des organisateurs qui se sont démenés pour concocter un événement où vous pourrez peut-être gagner un peu d’argent tout en faisant de belles rencontres.

Alors, hop hop hop, on chasse la morosité et la déprime et on sourit ! 🙂

(Et on range son portable ! Ok pour quelques tweets ou messages à sa communauté de lecteurs en délire, mais on ne garde pas le nez plongé dedans !)

 


Et voilà, article sur les tenues à porter en salon presque terminé. Il me reste à vous exposer la raison de l’écriture de ce dernier.

En ce qui me concerne, depuis longtemps j’ai envie d’avoir une tenue originale, sans pour autant partir dans les déguisements médiévaux ou les corsets steampunk (que j’adore mais qui ne correspondent pas à mon univers… sans parler de ma silhouette).

Or, il se trouve que j’ai eu la chance d’aller passer quelques jours à Londres la semaine dernière, notamment à Camden Town. Et que je suis tombée amoureuse… d’une boutique (et ce, pour la première fois de ma vie) : Psylo.

TOUT, je dis bien absolument TOUT me plaisait à l’intérieur. C’était assez cher et je suis uniquement entrée dans le but d’admirer les habits de style « ethno-punk » qui y étaient exposés. Voici le lien vers leur boutique en ligne, qui, je dois dire, rend bien moins justice à l’originalité des tenues que le magasin de Camden Town a su le faire.

Bien sûr, vous vous en doutez, j’ai craqué…

Et donc, pour mon salon de demain (je vous rappelle que je serai aux Intergalactiques de Lyon tout ce week-end), j’inaugurerai une toute nouvelle tenue, un peu Forestière dans l’âme (les Forestiers sont le peuple de l’héroïne de Citara, Sylvine)…

À bientôt avec des photos… et bien sûr, un tout nouveau compte-rendu !! 😉

 

Enregistrer

21 Commentaires sur "5 conseils vestimentaires pour les auteurs en dédicaces"

Je souhaite suivre ce fil de commentaires
avatar
Fichiers Photos et Images
 
 
Fichiers Audio et Vidéo
 
 
Autres types de fichiers
 
 
Trier par :   le plus récent d'abord | le plus ancien d'abord
Severine
Invité
Severine

Bon salon, moi je suis en dédicaces à l’espace culturel Leclerc de Châteaudun. J’ai déjà bien lu sur les tenues mais je n’ai pas encore trouvé the look. Et étant très frileuse, ce n’est pas toujours évident. je me vois bien arrivée en boubou (Entre Père et fils – Cameroun) là aujourd’hui où il n’est prévu que 12° ! Bon, je file me préparer. Bonne journée.

Acharat
Invité
Acharat

Bah… Elle a quoi ta silhouette ? Tu es splendide ! Bon d’accord, je ne t’ai jamais vu en vrai, mais, parce qu’il y a un mais, ce ne n’est pas le physique qui compte, c’est la science physique ! (Ok, je retourne me coucher…)
En effet, la mode psylo est particulière et fort belle (pas tous les modèles). Vivement la photo (en entier) de ta silhouette ! 🙂

Bon salon !!

Elle
Invité
Elle

Super article !!
et surtout merci pour le nom de la boutique, car je viens d’aller faire un tour en ligne et comme toi je suis assez fan de tout !!! <3
je me laisserai peut-être tenter !

Profite bien de ton salon et du coup, j'ai hâte de voir les comptes rendus photos ^^

Michèle LAURENCE
Invité
Michèle LAURENCE

Ton article m’a beaucoup fait rire et j’attends avec grand impatience des photos !!! (de toi, of course) Et je me demande comment je vais m’habiller pour Avignon…pour me faire remarquer au milieu de la foule pour promotionner ma pièce qui va s’y jouer !! (si tu passes par là, ce serait une occasion de prendre un verre sous les platanes…Je t’embrasse. Michèle

ghaan écrivain indé
Invité
ghaan écrivain indé

Merci pour ces conseils! Je m’en souviendrai quand je commencerais à courir les salons 😉 j’aurais bientôt deux livres à proposer donc, je commencerai à chercher ^-^
Je comptais me déguiser car j’adoooore ça!
Cool de voir que cela ne fera pas fuir les potentiels lecteurs 😉
amuse toi bien sur ton salon!

Panthera
Invité
Panthera

Très original cet article ! Si son titre m’a fait rire, les conseils que tu donnes sont vraiment très pertinents.

Zahardonia
Invité
Zahardonia

« Nathalie Bagadey n’a pas besoin de monter les marches du festival de Cannes pour avoir la classe »

C’est vrai qu’on est vite et (trop ?) souvent jugé sur les apparences et que c’est, de ce fait, un élément auquel il faut faire très attention !
Merci pour ces conseils et ton analyse ! ^_^

Et bon salon ! 😀

Kohana Kimura
Invité
Kohana Kimura

Il est vrai qu’on ne pense pas assez à la tenue. Dans un sens, ça peut même être intéressant de jouer dessus (je l’avoue, je pense à moi et à mon obsession de l’anonymat xD)

Merci pour cet article 🙂

Jeanne Sélène
Invité
Jeanne Sélène

C’est vrai que la tenue à son importance. En ce moment pour moi, c’est surtout mon écharpe de portage et son contenu qui retient le plus le regard des passants… 😉 😛

Jeanne Sélène
Invité
Jeanne Sélène

Merci Nathalie. 😉
(Et désolée pour les erreurs orthographiques ci-dessus ! 😀 )

Jérémie
Invité
Jérémie

Coucou Nathalie,
Pour les auteurs de SF, il est plus difficile de venir habillé en costume d’époque (encore que les uchronies peuvent prendre place dans le passé). Mais j’aime bien l’idée du T-shirt de Jean-Sébastien 🙂
A bientôt