Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Ma PAL d'été et chronique du Septième Guerrier-Mage

Je suis revenue des Imaginales avec une sacrée pile de livres dédicacés !

Certains, je les avais déjà, et pour les autres, ben j’ai craqué…

Je vous avais déjà parlé de ma PAL… Eh bien là, on a carrément atteint des sommets ! Jugez plutôt :

ma PAL au 11/06/2015

En plus gros, le haut de la pile…

le haut de la pile

 

… et le bas de la pile

le bas de la pile

Les observateurs attentifs auront remarqué que j’ai changé l’ordre des livres. Je suis désolée pour ceux qui sont passés au fond de la pile, mais je fonctionne en fonction de l’actualité (par exemple les auteurs que je vais bientôt rencontrer / retrouver), et des coups de coeur.

Et je viens d’en avoir un énorme, de coup de coeur… ♥

Pour le Septième Guerrier-Mage, de Paul Beorn.

couverture du Septième Guerrier-Mage

 

Alors, déjà il faut vous dire que je connais l’auteur puisqu’il s’agit d’une énième « grenouille » de CoCyclics.

Vous allez me dire « Encore ???? »… C’est vrai qu’ils sont de plus en plus nombreux, les auteurs à succès émanant de la mare, c’en serait presque une source de fierté… ♥

D’ailleurs, je vais vous proposer un petit jeu (bien sûr, ceux qui fréquentent le forum en question n’ont pas le droit de jouer) : pourrez-vous deviner, sur ma pile de 26 livres, combien ont été écrits par des grenouilles ? Et c’est sans compter le « 14-14 » de Paul Beorn, « Les pirates de l’Escroc-griffe » de Jean-Sébastier Guillermou et « le Septième guerrier-mage », trois livres géniaux que je viens de terminer et qui sont issus d’auteurs CoCycliquiens… 😉

 

Revenons-en d’ailleurs à mon avis sur le dernier livre cité… Et tout d’abord replongeons-nous dans le contexte : je suis revenue des Imaginales le dimanche soir, et j’avais un boulot DE FOLIE qui m’attendait à mon retour, suivi d’un autre salon le week-end précédent. Je savais que je n’aurais pas le temps de lire.

Et de fait, j’ai fait trois nuits à moins de trois heures de sommeil cette semaine, prise que j’étais par mes corrections de copies, dossiers du bac à signer, bulletins et livrets à remplir et les best-of des vidéos de mes élèves à monter.

Mais j’ai réussi à lire… et à finir le livre en quelques jours à peine.

Il le FALLAIT.

Je ne pouvais pas ne pas SAVOIR ce qui allait arriver ensuite, je ne pouvais pas ne pas plonger dans le monde des Sudiens et des Skaviens, et  j’adorais frissonner d’appréhension à l’idée de savoir ce qui se cachait sous le masque de Maître Hokoun…

Toutes les petites minutes que j’ai pu rogner cette semaine (en allant chercher les enfants à leurs activités, avant d’aller me coucher à 3h du matin, après mon petit-déjeuner…) je les ai passées au passáda (le paradis recherché par Jal et Gloutonne).

 

Ce que j’ai aimé dans ce livre ?

  • L’histoire, avant tout, prenante à souhait, avec ses moments de tendresse, de batailles épiques, de magie, de revirements de situation…
  • le style ensuite, très fluide et authentique, avec des flashbacks qui nous permettent de mieux comprendre le personnage principal, Jal, et s’intègrent à merveille à la narration, alternant les points de vue et les informations…
  • les personnages surtout : on apprend à les aimer tous, et bien sûr avant tout ceux qui forment le Cercle autour de Jal, mes préférés étant Gloutonne et Jal, même si j’ai beaucoup aimé les autres aussi (hélas pour moi… essuie une petite larmichette…)
  • la fin : j’ai adoré LES twists de fin, car bien sûr, il n’y en a pas qu’un, ce qui est tout ce que je recherche dans une histoire à suspense : une fin bien ficelée, avec des éléments qu’on n’attend pas mais qu’on aurait bien sûr dû voir venir, et des rebondissements multiples.

 

Je recommande donc chaleureusement, et sans aucune réserve, la lecture de ce livre à tout amateur de fantasy, en particulier d’heroic fantasy. Vous ne serez pas déçu… et vous serez surpris de cette sensation de « nouveauté », que j’ai ressentie à la lecture : je n’avais jamais rien lu de pareil… ♥ ♥ ♥

 

Alors, vous ai-je donnée envie de le lire ? Et avez-vous trouvé combien de grenouilles se cachent dans les livres de ma PAL ?

—————————————————————————————————————————————

Pour les curieux, le quatrième de couverture :

J’ai pillé, brûlé, tué. Puis j’ai déserté l’armée la plus puissante du monde. Je voulais être libre, vivre la belle vie loin de cette foutue guerre… Mais voilà que je dois défendre un village de paysans contre cette même armée dont je portais les couleurs. Des milliers de soldats sont en marche.Former des combattants, monter des fortifications, trouver des armes… Ces culs-terreux croient dur comme fer que je porte le pouvoir d’un Guerrier-Mage. Moi, je ne donne pas cher de nos peaux. Mais il y a au moins une personne dans cette vallée que je ne pourrai jamais abandonner, alors j’irai jusqu’au bout. Mon nom, c’est moi qui l’ai choisi : je suis Jal, celui-qui-ose.

Paul Beorn est également le co-auteur de « 14-14 » ouvrage publié en jeunesse récompensé du prix Gulli 2014 et acclamé par la presse.

524 pages

 

 

 



Article importé de mon ancien blog

avatar
Fichiers Photos et Images
 
 
Fichiers Audio et Vidéo
 
 
Autres types de fichiers
 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Je souhaite suivre ce fil de commentaires