Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Le salon du livre de Rives 2015 – deuxième partie : l’après-midi

Je sais que vous l’attendiez avec impatience, voici la suite de mon reportage au salon du livre de Rives, avec les aventures de l’après-midi… Vous êtes prêts ?

C’est parti ! 🙂

 

12h : l’apéritif est servi… Oui, mais il y a encore pas mal de monde qui arpente les allées du salon et je rechigne à quitter mon stand. Finalement, lorsque je me décide à rejoindre le buffet, je bois un peu vite un verre de kir à la cerise… et quelques bretzels… (pas trop car si vous voulez tout savoir, je fais super attention à ma ligne, comme je veux être toute belle pour les Imaginales...) Bref, curieusement, la salle tangue un peu lorsque je retourne à mon stand (oui, je ne bois pas souvent, alors un kir, ça me suffit)…

 

12h30 : c’est l’heure du repas. On nous a donné des tickets repas et j’ai bien soigneusement rangé le mien. Où ? Aucune idée ! (le kir est sûrement à incriminer) Je fouille mon sac trois fois, tandis qu’Élisabeth, Laurent et Brigitte attendent patiemment… et sans trop se moquer… Ouf, ticket finalement retrouvé dans une poche secrète (où d’habitude je ne mets jamais rien), je peux aller manger !

 

12h30-13h15 : repas dans une petite salle à côté du salon. On nous a préparé un plateau-repas, c’est très bien organisé. Par contre, nous mangeons à côté de la porte et il fait vite froid, entre toutes les allers-et-venues… Heureusement la conversation est sympathique, on en apprend un peu plus les uns sur les autres : Brigitte va enregistrer un disque, Élisabeth nous parle d’un salon à venir dans notre région (et là je réalise que je n’ai toujours pas répondu à son mail), on rencontre un autre auteur-illustrateur… Bref, encore un moment très sympa.

Ce qui est très chouette aussi, c’est que sur le chemin du retour Brigitte apprend que j’ai prévu de revenir en train alors qu’elle habite tout près de la gare où j’ai laissé ma voiture et propose donc de me raccompagner, ce qui me fera rentrer plus tôt chez moi. J’accepte avec grand plaisir.

 

13h30-14h : dans l’euphorie du repas, des nouveaux liens créés, bref, dans un bel élan, Brigitte, Alain et moi échangeons nos ouvrages. Dédicaces chaleureuses échangées et des livres qui se rajoutent dans une PAL bien conséquente déjà. Mais des livres que j’ai particulièrement envie de lire, maintenant que je connais leurs auteurs… ♥

Et on se fait une belle photo souvenir de notre trio. 🙂

salon livre Rives 2015 - avec Laurent et Brigitte minimized

 

14h-15h : petite baisse de régime en ce qui me concerne. Je ne sais pas à quoi mais je développe une allergie sur les joues : des plaques rouges apparaissent, ce qui est bien sûr super lorsque vous voulez attirer des gens sur votre stand !!! Je pense que cela ne s’est pas trop remarqué, mais j’étais hyper mal à l’aise… Et puis un monsieur est venu sur mon stand : il exposait un peu plus loin (je l’ai su après), en tant qu’éditeur pour des livres jeunesse… Il a eu des remarques pertinentes, mais un peu démoralisantes sur mon stand : « là, vous voyez, je ne sais pas ce que vous proposez : on ne voit pas votre livre ! » Un point marqué : il a tout à fait raison… 🙁

Par contre, il prend « Éclosia » en mains et me dit : « couverture pas assez « flashy », et il le faudrait plus grand, votre livre » et là je ne suis pas du tout d’accord. Déjà parce que le plus grand format, je l’ai déjà testé : via CreateSpace, j’avais fait une première version plus large, mais aussi plus fine, du coup. Et je n’avais pas aimé du tout. Alors, j’avais tout refait (mise en page, veuves et orphelines, tout). Et vraiment préféré le résultat. Donc, non, pas d’accord pour le format.

Et puis ma couv’, je l’adore. Elle n’est pas flashy ? Ça tombe bien : mon histoire ne l’est pas. Elle est douce, mystérieuse, enjôleuse… Comme la couv’ conçue par Leslie… ♥

Bref, autant j’ai apprécié ses conseils sur mon stand, autant je n’ai pas aimé les critiques envers un produit que j’avais passé du temps à produire. C’est un peu comme pour les bébés : on peut critiquer le choix des prénoms avant la naissance, dans l’espoir de faire changer d’avis les futurs parents, mais PAS après, cela reviendrait à critiquer le bébé lui-même et ça, c’est tabou ! Non ?

 

15h : pour me remonter le moral, je vais fureter un peu à la recherche des joyeux lurons rencontrés dans la matinée. Je les trouve tous les trois en enfilade, avec leurs polars et thrillers. Ils sont très drôles, mes nouveaux copains, et je me laisse tenter par deux de leurs livres : « Le père Noël est… » de Jean-Baptiste Piotto et « La valse des cadavres » de Laurent Pocry. J’hésite longtemps sur le stand de Luober devant sa trilogie « Erwan Bucklefeet« , mais mon porte-monnaie me crie « arrête, arrête ! » et je ne suis pas sûre que mon cœur de midinette résiste à ce qui s’annonce comme un récit un peu effrayant tout de même. Mais peut-être me laisserai-je tenter lors d’un prochain salon (edit : en effet…) Je prends congé en espérant revoir ces messieurs sur mon stand pour une séance d’initiation à mon petit logiciel chéri « Scrivener »… mais j’attendrai en vain. Comme me dira Luober plus tard sur Facebook à ce sujet « on est d’abominables individus sans mémoire », ça m’a fait rire… :p

 

15h30-18h : le salon continue à voir défiler le monde. Moi je trouve qu’il y en a pas mal (631 visiteurs au total ce jour-là) mais c’est vrai qu’il y a beaucoup de parents avec des enfants, et ce n’est pas « mon public »…

salon livre Rives 2015 - public

… C’est alors qu’arrive Sylvie… Une dame que je ne connais pas, mais qui flashe sur mon livre. Elle regarde les images que j’ai disposées, on parle d’Écosse… et elle repart avec son livre dédicacée, heureuse… et moi encore plus. Merci, Sylvie, pour votre enthousiasme et bonne lecture !!! ♥

Enfin, alors que le salon va se terminer je vois mon chauffeur de ce matin, Max, arriver « à temps » sur mon stand. En effet, il voulait m’acheter Éclosia et avait peur de me rater comme il n’était pas là l’après-midi. Il repart avec son livre dédicacé. J’espère que vous vous régalerez, Max ! ♥

 

18h : c’est l’heure de remballer toutes nos affaires. Brigitte me ramène en voiture, comme promis, et on bavarde pendant tout le trajet. Je suis ravie d’avoir une copine auteur dans mon environnement immédiat, j’espère que nous nous reverrons ! Grâce à elle, j’arrive 1h30 en avance chez moi et peux manger avec ma petite famille, alors un grand merci, à nouveau, à mon chauffeur improvisé ! ♥

 

Et voilà, il est temps de faire le bilan de cette journée :

  • pas beaucoup de ventes : 5 livres au total sur la journée.
  • mais j’y allais pour être connue surtout. Mais ça aussi c’est améliorable : en effet, je n’ai pas assez donné de marque-pages alors que j’en ai plein. Or le marque-page c’est un cadeau qui fait toujours plaisir mais c’est aussi une carte de visite qui peut donner envie d’en savoir plus sur l’auteur, sur le livre…
  • beaucoup de belles rencontres et de moments sympathiques, comme d’habitude.

 

J’ai donc pris de (bonnes ?) résolutions pour le prochain :

  • disposer plus de livres (d’autant qu’ils étaient derrière ma chaise, les autres) et mieux mis en avant.
  • derrière moi, accrocher un drapeau écossais au mur pour bien montrer qu’on parle de l’Écosse sur ce stand et attirer le regard même de loin (là, j’étais noyée dans la masse).
  • Un « screenshot » de la page d’Amazon d’Éclosia avec mes 23 (hé hé hé) avis positifs sur Amazon : car là, personne ne savait que mon livre avait déjà une petite réputation derrière lui.

 

Alors, que pensez-vous de tout ça ? D’autres idées pour m’améliorer encore ? Merci de m’aider par vos commentaires avisés ! 😉

 

Article importé de mon ancien blog

avatar
Fichiers Photos et Images
 
 
Fichiers Audio et Vidéo
 
 
Autres types de fichiers
 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Je souhaite suivre ce fil de commentaires