Le salon du livre de Rives 2015 – première partie : la matinée

 

Note : cet article s’est avéré plus long que je ne le pensais. Comme personne n’aime les récits longs, surtout sur le net, je l’ai scindé en deux parties. J’avais décidé de vous raconter l’aventure côté « Éclosia » puis côté « belles rencontres » mais les deux aspects de la journée étant intiment liées, j’ai reconsidéré la chose et ai finalement choisi une répartition chronologique, plus adaptée.

Et cela permet de garder le bilan final pour le prochain article et donc de ménager un peu le suspense… 😉

affiche salon livre rives 2015

Alors, c’est parti pour le récit presque « heure par heure » du salon du livre 2015 à Rives.

 

5h30 : le réveil sonne, ouch… J’ai très mal dormi et ne suis pas ravie de constater les énormes cernes que je vais amener avec moi à Rives… <_< En plus il pleut. Bref, je ne peux pas dire que le départ pour la gare se fasse plein d’entrain. Cette année, j’ai choisi de prendre le train pour plusieurs raisons : pas envie de rouler sur la neige (ce qui était le cas il y a deux ans) et envie de pouvoir dormir dans le train au retour (finalement, ce ne sera pas le cas… mais vous saurez pourquoi demain). Voyage sans encombre, hormis la correspondance à Voreppe, où je dois attendre 40 mn… sur le quai, la gare étant hermétiquement fermée le dimanche matin… Brrrrr….

 

9h-9h15 : transfert de la gare de Rives, en compagnie d’autres personnes arrivées par le train comme moi. Je papote surtout avec une dame qui vient de sortir son premier livre, Georgette Bonnier « Le jour où je serai reine« . Chouette titre ! Notre chauffeur, Max, est lui aussi très sympathique et chaleureux. Bref, je commence à retrouver mon entrain habituel.

 

9h15 : arrivée au salon et passage par le buffet « petit-déjeuner » mis en place. Là, je finis définitivement de me dérider en rencontrant trois joyeux compères, de vrais trublions, ces trois-là, dont je vous parlerai davantage dans l’article suivant car c’est l’après-midi que je suis allée visiter leur stand. En tout cas, c’est le sourire aux lèvres que je vais installer mes affaires.

 

9h30 : j’ouvre la valise où j’avais stocké mes livres et ma déco et installe mon stand. Puis je mitraille celui-ci. Sur le coup, je suis contente de l’effet produit mais on me fera une critique très censée sur ce dernier dans l’après-midi… Voyons si vous saurez voir ce qui « pêche » dans ma présentation… et réponse bientôt !

 

salon livre Rives 2015 - mon stand 5 minimized

 

9h40 : ma voisine de droite a fini d’installer son stand elle aussi et on papote en attendant l’ouverture. Elle s’appelle Brigitte Bourrette, vient de sortir son premier roman et celui-ci cartonne déjà au point qu’il est en rupture de stock. Il a pour titre « Désillusion » et fait s’entrelacer des tranches de vie dans ce qui a l’air d’être une histoire avec beaucoup de suspense. Le seul lien que je puisse mettre pour l’instant c’est celui de sa page Facebook, mais avec tous les projets que la miss a, on devrait bientôt voir arriver un site web !

 

9h50 : deux personnes s’approchent de la table de mon voisin de gauche et comme il n’est pas là pour l’instant, je leur dis qu’il ne va pas tarder. Bon, manifestement je ne l’avais pas encore bien regardé, le voisin de gauche, car c’est à lui que je dis qu’il n’est pas là… (yeux qui roulent devant ma propre bêtise) Heureusement, c’est un vrai gentil alors il ne me considère pas comme la demeurée de service et je me rachète en faisant une jolie photo de lui et d’Élisabeth, qui a un stand plus loin :

 

Elisabeth et Laurent

Ils sont là tous les deux en tant que membres de l’association « Les compagnons de la plume« , basée à Romans, non loin de chez moi et dont Élisabeth est la présidente. Bien sûr que je vais m’empresser d’y adhérer. 🙂

Élisabeth Mandier est venue dédicacer son livre, « La rivale de l’au-delà » et Laurent Bret le sien « Compostelle au jour le jour ».

10h : avant que le salon ne batte son plein et que mon copain Eric Tasset ne soit pris d’assaut, je fais vite vite une photo avec lui sur son stand. Nous sommes beaux, hein ? Bon, il a fallu 5 photos loupées, mais on y est arrivés, Eric !!

salon livre Rives 2015 - Eric et moi minimized

10h-12h :  le salon se déroule très bien. Les gens ne s’arrêtent pas forcément tous à mon stand mais lorsqu’ils le font, les échanges sont sympas. Et puis avec Laurent à ma gauche on a développé une sorte de dynamique où l’on échange spontanément avec les visiteurs de l’autre, ce qui marche très bien. 🙂

Pendant la matinée, inspiré par mon histoire sur les Selkies écossaises (euh, si vous ne savez pas ce que c’est qu’une Selkie, c’est que vous devez lire Éclosia !!!), Laurent a fait un dessin… et me l’a offert. J’ai été extrêmement touchée par ce cadeau souvenir.

Merci, Lolo !!! ♥

Il est pas chou comme tout, son dessin ????

 

salon livre Rives 2015 - dessin Laurent 2 minimized salon livre Rives 2015 - dessin Laurent 1 minimized

Par contre, la feuille est plus grande qu’un A4 donc impossible de scanner celle-ci en entier, d’où les deux morceaux au lieu d’un. 😉

 

Dans la matinée, j’ai aussi le grand plaisir de voir arriver une accompagnatrice Arts et Vie, comme moi. Elle s’appelle Madeleine et c’est elle qui m’avait invitée au salon du livre de Rives la première fois. C’était, comme toujours, très intéressant de discuter avec elle… et elle m’a fait l’amitié de m’acheter mon livre. Merci Madeleine, j’espère que tu l’aimeras !!! ♥

 

Et voilà en ce qui concerne la première partie de cette journée… Que s’est-il passé ensuite ? D’autres personnes se sont-elles procuré Éclosia ? Ai-je fait d’autres rencontres sympathiques ? Qu’en est-il de ce mystérieux trio rencontré autour du café du matin ? Pourquoi n’ai-je pas dormi dans le train comme c’était prévu ?

Vous le saurez en lisant la deuxième partie… mercredi* !

 

En attendant, vous savez ce qu’il vous reste à faire… Commentez, notamment sur le visuel de mon stand !

 

* oui, ok, j’aime le teasing, mais là c’est surtout parce que le boulot se rappelle à moi et que je n’aurai pas le temps de publier la suite avant. 🙁

 

Article importé de mon ancien blog

Enregistrer

Merci d'échanger avec moi en commentant cet article

Soyez le premier à commenter

avatar
wpDiscuz