Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Les salons du livres

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais reprendre ma série sur l’écriture, en vous parlant des salons du livre.

En effet c’est mon actualité du moment puisque dimanche 1er mars, je serai à Rives, à côté de Grenoble, pour le salon du livre qui s’y tiendra. Certains d’entre vous y seront peut-être ?

affiche salon livre rives 2015

 

J’avais déjà parlé de cette expérience il y a deux ans sur le site de Citara [site aujourd’hui disparu], et je vais m’y rendre à nouveau avec grand plaisir dimanche prochain.

Mais pourquoi ? Petite étude de ce que représente un salon du livre, pour moi…

Qu’est-ce que c’est, un salon du livre ?

C’est un espace où les auteurs présentent leurs œuvres au public. Il peut avoir un thème : à Rives cette année, c’est l’amitié et aux Imaginales… les métamorphoses (clin d’œil à ceux qui ont lu Éclosia). Le festival peut accueillir quelque centaines de personnes à des milliers. Les séances de dédicaces sont un moment-clé de ces salons, et plus généralement l’échange entre auteur et lecteurs, mais aussi entre « professionnels » (et moins professionnels) du livre.

 

Pourquoi se rendre à un salon du livre quand on est un auteur qui débute ?

  • Avant tout pour présenter un livre publié, récent si possible. Parce que sinon, vous risquez de faire un peu tapisserie… Mais c’est aussi l’occasion de présenter les anciens. De toute façon, plus vous aurez de livres à présenter, mieux cela sera pour attirer le regard. Moi j’irai avec Éclosia et mes 3-4 exemplaires restants de « La musique à travers les époques » (qui, au passage, est désormais aussi en vente sur Amazon).

 

  • Mais ce peut être aussi l’occasion de placer un futur livre ou un manuscrit, surtout s’il y a des éditeurs qui vous intéressent présents sur le salon. Il faut donc vous munir de votre manuscrit et d’un pitch (article là-dessus à venir, vous vous doutez bien qu’il ne s’agit pas de la brioche fourrée) pour convaincre rapidement vos interlocuteurs que vous avez eu l’idée du siècle avec votre histoire. Aux Imaginales, à cet effet il y a notamment le très attendu (mais également flippant) évènement du « speed-dating » avec les éditeurs… Glurps (j’irai avec Citara sous mon bras…)

 

Les inconvénients d’un salon du livre pour un auteur débutant

  • Vous allez avoir pas mal de dépenses : je vous ai déjà parlé du chèque, conséquent, fait pour réserver une table aux Imaginales (et pour laquelle je n’ai toujours pas reçu de confirmation…). Mais même lorsque le salon est gratuit pour les auteurs (comme c’est le cas à Rives) ou que vous êtes invité (peut-être plus d’infos bientôt… 😉 ) vous aurez tout de même des frais de transport, voire d’hébergement. C’est notamment cela qui m’a poussée à refuser celui de Bondues (près de Lille) fin mars, auquel les Manuscrits d’Oroboros avaient convié leurs auteurs. Enfin, autre dépense à laquelle on ne pense pas forcément mais qui s’avère réelle : vous allez être vous-même tenté par les productions des auteurs que vous rencontrerez sur place… C’est comme cela que j’ai commencé la saga des Thomas Passe-Monde, grâce (ou à cause de ? ) la rencontre avec Eric Tasset (qui sera lui aussi à Rives dimanche chic chic chic).

 

  • Vous risquez de vivre des moments difficiles. Soit parce que personne ne s’arrêtera à votre table, illustre inconnu que vous êtes : je sais bien que le public de Rives ne me connaît pas et risque de passer devant mon stand sans me regarder. Cela est d’autant plus vrai lorsque vous êtes voisin/e avec un auteur qui a déjà son public… Soit parce qu’il y aura ceux qui viendront jusqu’à votre « stand », prendront votre livre en main, le feuillèteront… et le reposeront, pas nécessairement avec le sourire contrit qui atténuerait un peu la blessure. Vous avez beau savoir que ce que vous écrivez ne PEUT PAS plaire à tout le monde, cela est toujours un peu douloureux de voir son « bébé » rejeté…

 

  • Vous pouvez avoir du mal avec la casquette de « vendeur« . Si vous êtes comme moi, vous avez beau aimer écrire et être modérément fier de ce que vous avez produit, il ne s’ensuit pas forcément que vous sachiez ni même appréciez en faire l’article. Si je ne me débrouille pas trop mal pour mettre mes livres en valeur (décoration écossaise, marque-pages offerts, sourire accueillant), je déteste « forcer » les gens à les acheter… Bref, au final, j’en vends très peu moi-même…

 

Les avantages d’un salon du livre pour un auteur débutant

  • Tout d’abord, vous allez pouvoir vous faire connaître. De quelques personnes seulement peut-être car si le salon est petit, cela veut dire qu’il y aura peu de visiteurs, et si le salon est gigantesque, c’est vous qui passerez un peu inaperçu au milieu de la foule… Mais ce n’est pas grave, cela n’a pas de prix. Même si je commence enfin à être lue par des gens qui ne me connaissent pas (et, au fait, j’ai réactualisé l’article « Vos retours sur Éclosia » car mine de rien, on en est à 22 commentaires sur Amazon et 3 chroniques, yep !), je reste encore dans les profondeurs d’Amazon et seuls ceux qui tapent « Éclosia » ou « Nathalie Bagadey » peuvent me trouver… Bref, j’ai vraiment besoin du bouche à oreille…

 

  • Vous allez peut-être être agréablement surpris : certains promeneurs du dimanche vont peut-être s’intéresser à vous et à vos histoires, allez savoir. Et ça, si ce n’est pas agréable pour l’égo, alors qu’est-ce qui l’est ? Signer des livres, faire des dédicaces personnalisées, j’avoue, j’adore ça !  (même si j’ai toujours peur de me planter sur l’orthographe du nom ou de faire une rature ou de manquer d’inspiration)

Et tiens, au passage, petite série de photos de la dernière, que je n’avais pas encore mise sur le site :

séance dédicace 25 oct - 1 séance dédicace 25 oct - 2IMG_2386

  • Enfin, c’est l’occasion de faire des rencontres. Échanger avec les autres, qu’ils soient auteurs, organisateurs ou lecteurs, c’est ce que je préfère. Je suis bavarde, je sais bien, mais surtout, j’aime les gens. Découvrir de nouvelles histoires, personnalités, rire avec eux… communiquer, quoi… Alors, rien que pour ça, un salon du livre, ça ne se refuse pas ! ♥

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? Je suis vraiment intéressée d’avoir la vision de ceux qui ont assisté ou vont assister à un salon du livre cette année : quelles sont vos motivations ? Vos attentes ? Qu’est-ce qui vous fait craquer pour un stand plutôt qu’un autre ?  Merci de m’aider à préparer au mieux le mien !

 

Article importé de mon ancien blog

 

Enregistrer

avatar
Fichiers Photos et Images
 
 
Fichiers Audio et Vidéo
 
 
Autres types de fichiers
 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Je souhaite suivre ce fil de commentaires