Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Compte-rendu du tchat sur le site des Roses Bleues

Hello tout le monde !

Aujourd’hui, petit compte-rendu du tchat de ce mercredi 9 octobre.

C’était super, j’ai vraiment passé un bon moment.

 

Nous étions une petite douzaine : l’éditrice (Marilyn), 5 auteurs de l’anthologie « Contes de fées pour Héroïnes d’aujourd’hui » (fgrenier, celia flaux, johann Meranel, hina et moi-même), deux grands fans de Citara (Acharat et Marc ou Net), ainsi que d’autres intervenants.

J’ai particulièrement « sympathisé » avec vivi2610, et nous avons échangé quelques infos après le tchat : je vous invite à aller voir son blog, elle s’appelle Virginie Platel.

 

En ce qui concerne le jeu que j’avais lancé, afin de récompenser la question la plus intéressante qui serait posée dans le tchat, j’ai deux gagnants : Acharat et Marc ou Net.

Bravo les garçons, et surtout un grand MERCI de votre présence. ♥

Les questions d’Acharat figurent dans le tchat ci-dessous. Enfin une partie. Car malheureusement, je n’ai pu récupérer qu’une partie du tchat (et encore est-ce Acharat qui a pu le faire, à partir du moment où il s’est connecté) et que j’ai réalisé que de nombreuses questions et réponses avaient disparu en cours de route. Ce sont des petits bugs Internetiens.

Encore bravo Acharat, tu vas pouvoir enrichir ta collection d’objets citariens, voire ouvrir un magasin !

Quant à Marc ou Net, s’il a posé des questions dans le tchat, il en a aussi posté d’autres sur le forum des Roses Bleues, que je mets avant le tchat, ainsi que mes réponses. Merci « parrain » ! Il va falloir que tu m’envoies ton adresse postale par mail, pour recevoir ton cadeau.

 

Bref, avec tout ça, vous allez en apprendre des choses !!! 😉

Un conseil, lisez bien jusqu’au bout… et vous aurez une idée de ce que je vais m’employer à faire prochainement…

Bon week-end à tous !!

 

Questions posées sur le forum des Roses Bleues

# Mer 09 Oct 2013 à 18:05 Marc_ou_Net

Bienvenue Citarienne. Je suis en train de lire les extraits que vous postez sur votre blog à propos de votre prochaine trilogie, et je me demande, avec votre nouvelle publiée, comment vous faites pour avoir toujours confiance en l’avenir ?
Perso, c’est beaucoup plus moribond.
En plus, je voudrais savoir comment vous (tous les auteur(e)s confondus) réussissez à écrire avec vos boulots et vos familles ? À moins que vous ayez réussi à dresser tout le monde à la plume (magique et d’écrivain) pour que ces tâches ne vous soient pas demandées.
# Mer 09 Oct 2013 à 19:31 Citarienne

Oops, je n’avais pas vu ce message.
(…)
Pour répondre à la question 1 : ben justement, d’avoir eu une nouvelle publiée, ça fait beaucoup pour le moral !
Et puis tout simplement, mon histoire j’y crois à 200%, ça aide. 😉
Enfin, j’ai une fille adolescente, qui me lit et qui est ma plus grande fan, ça aide encore plus. ♥

Question n°2 : en fait, c’est LE hic. Le temps.
Très honnêtement, si j’avais le temps, je ne ferais que ça. Mais j’ai une autre vie à côté, très très très prenante.
D’un autre côté, d’être très pris, ça évite la procrastination : j’avance curieusement moins vite lorsque je n’ai pas de deadline…
Donc j’ai dû « imposer » mon temps d’écriture à tout mon entourage : tout mon lundi et une matinée du week-end. C’est un temps non négociable, où je ne suis pas censée faire autre chose (corvées administratives, etc…) Les enfants mangent même à la cantine le lundi alors que je SUIS à la maison ( je sais ça fait trop mère indigne), mais sinon, ça n’avance pas.
A part ça, j’ai rencontré un auteur à un forum (Eric Tasset) qui s’astreint lui à écrire tous les jours de 6 à 8h du matin. Tous-les-jours.

Voilà quelques pistes de réflexion et merci de ces questions, très intéressantes !

 

 

Extraits du tchat du mercredi 9/10 à partir du moment où Acharat s’est connecté et en enlevant tous les moments inutiles (salutations, questions sans réponses…)

 

(…)

(La question était, je crois, comment on se lançait dans l’écriture d’une nouvelle : pour moi la chute était ce qui était le plus important, puis je « remonte » en arrière pour écrire ce qui y amène)

 

fgrenier 18:25

Le mieux est en effet d’avoir toutes les étapes en tête avant de se lancer

JoAnn 18:25

En tant que lectrice, je trouve que sans chutes, on a parfois l’impression que la nouvelle n’est pas terminée.

(…)

fgrenier 18:25

C’est rare en ce qui me concerne

Marilyn 18:25

Deux nouvelles avaient une chute « surprenante », c’est celles de Margot et celle de Françoise, mais ces chutes étaient quand même le point d’orgue de la vie future du personnage et en cela restaient très efficaces

(…)

Vivi2610 18:25

Effectivement c’est sur cette impression que l’on termine et plus elle est surprenant plus elle donne ensuite matière à repenser.

(…)

JohannMeranel 18:26

Bjr. Je visualise toujours la fin et me fraye un chemin jusqu’à elle*

(…)

acharat 18:26

soit faire un squelette du roman ou de la nouvelle que l’on pourrait écrire ? désolé j’arrive en cours de route

(…)

AxelleC 18:27

oui, acharat, avoir une base pour travailler, c’est souvent motivant

Citarienne 18:27

Pour ma part, plus que d’un « squelette », je fonce sur « une idée ». Et puis j’écris autour de celle-ci.

Marc_ou_Net 18:27

J’aimerais savoir si vous imaginez l’histoire (nouvelle ou pas) en (pratiquement) entier, ou si vous vous laissez guider parfois par votre instinct ?

CeliaFlaux 18:27

Pour ma part, je sais où je vais mais je ne sais pas comment.

(…)

fgrenier 18:28

Lorsque je commence c’est qu’une image a surgi et soit c’est le début, soit le milieu (rarement la fin) et je dois retrouver les chaînons manquants… un vrai jeu de piste !

JohannMeranel 18:29

Me concernant j’ai les grandes lignes ensuite c’est un peu l’instinct voire l’humeur du moment qui mène le jeu

acharat 18:29

Pour ma part, je suis un brillant lecteur, mais imagination.. oups !

Hina 18:29

Je procède comme Citarienne 🙂

fgrenier 18:29

C’est aussi mon personnage qui me guide

CeliaFlaux 18:29

Vos réponses me rassurent.

fgrenier 18:30

Parfois, il me fait changer en cours de route

Hina 18:30

D’abord, l’idée avec la chute, ensuite, je tisse l’histoire

acharat 18:30

Est-ce vrai que l’écrivain rentre dans la peau de son héros comme les acteurs ?

Hina 18:30

Pas dans une nouvelle

Hina 18:30

mais dans un roman, ça m’est arrivé

(…)

CeliaFlaux 18:31

@Acharat : pour moi oui, quelle que soit la longueur de l’histoire.

(…)

fgrenier 18:32

Pour certaines nouvelles le personnage développe un caractère quand même qui peut influencer le cour de l’histoire. Cela m’est arrivé déjà.

CeliaFlaux 18:32

Oui, mes personnages prennent parfois leur indépendance.

acharat 18:32

@CeliaFlaux : ca donne pas un côté schizophrène à la fin? Par moment il doit y avoir des difficultés à sortir du personnage, en l’occurrence à la fin du roman.

CeliaFlaux 18:33

@acharat : Oui, mes personnages m’accompagnent toujours. J’ai la tête dans les nuages, mais en même temps j’aime ça.

Marc_ou_Net 18:32

Question plus futile : un proche qui souhaite écrire me demande souvent comment procéder (mis à part avoir une idée à développer) : est-ce mieux de travailler X pages par jours ou quand l’inspiration vient nous trouver ?

Hina 18:33

Je réponds: quand l’inspiration vient nous trouver

Hina 18:33

parce qu’il ne faut pas se forcer à écrire, mais le faire pour le plaisir

CeliaFlaux 18:33

@Marc : tout dépend de ses ambitions, je crois.

fgrenier 18:33

Tout dépend du temps qu’il a : il peut essayer d’écrire une dizaine de lignes chaque soir ou bien écrire toute une journée, selon l’inspiration. Je n’ai pas de règles.

(…)

JohannMeranel 18:34

l’inspiration aide grandement, cependant l’écriture est un outil que l’on doit forger un peu de temps en temps

Marc_ou_Net 18:35

En fait, je crois qu’il veut écrire un livre qui le rendra célèbre d’un coup.

Citarienne 18:35

@ Marc ou Net : je pense qu’il faut s’y astreindre car sinon on n’avance pas assez vite. Pour ma part, si je libère du temps (et c’est là le côté « astreignant » : trouver le temps), je n’ai pas de mal à trouver l’inspiration. Le problème c’est qu’on a souvent du mal à justifier aux autres (et à soi-même aussi parfois) que l’on « perde » une journée à écrire… Car c’est un processus très lent, je trouve…

CeliaFlaux 18:35

Je crois aussi qu’il ne faut pas toujours attendre l’inspiration. Écrire, c’est aussi du travail, comme un musicien qui pratique son instrument chaque jour.

acharat 18:36

@Citarienne : c’est bien pour cela que les lecteurs réclament à coeur et à cri la suite

JohannMeranel 18:36

Mais quand elle fait défaut, elle fait défaut, mais oui il faut s’y atteler

fgrenier 18:36

Bien sûr Marilyn, je ne peux écrire comme je le voudrais (aux vacances ou le mercredi et les w.e) donc mes idées restent en plan. mais ce n’est pas négatif, elles mûrissent, se développent…

JohannMeranel 18:37

mûrir c’est ce qu’il faut à mon sens pour pouvoir bien poser la scène

JohannMeranel 18:38

limite la ressasser assez longtemps pour qu’elle sorte d’un seul jet et emporter par la foule des idées le reste suit plus facilement

fgrenier 18:38

Sinon, on écrit puis on efface et c’est perdre du temps aussi !!!

fgrenier 18:39

Voilà, on est d’accord Johann

Vivi2610 18:37

Pour la question sur la modernité, justement dans la nouvelle de Nathalie (mais dans toutes les nouvelles aussi bien sur) j’ai bien aimé la façon qu’avait le personnage de ne plus tomber dans le panneau de certaines chutes des contes et de les revisiter un peu.

CeliaFlaux 18:37

J’ai aimé ce sujet, parce que les princesses de conte de fée sont souvent très passives.

(…)

Marilyn 18:40

Donc, pour vous, la modernité du conte c’est construire une héroïne qui n’est plus passive ou il y a autre chose ?

(…)

Citarienne 18:41

Oui, le côté actif de l’héroïne, mais aussi recréer du romantisme dans un monde qui l’est moins (je trouve)

(…)

fgrenier 18:42

Avec l’Antho sur les contes de fées, il fallait que notre héroïne soit dynamique

(…)

Hina 18:43

Concernant le thème, il m’a plu tout de suite. D’autant plus qu’héroine d’aujourd’hui signifiait héroine forte pour moi.

(…)

CeliaFlaux 18:43

Oui, pour moi aussi héroïne d’aujourd’hui signifie « femme qui prend sa vie en main ».

acharat 18:43

Dans les nouvelles héroïnes de conte de fée, j’ai du mal à voir au premier plan le romantisme, peut être pour une nouvelle. Le reste je vois des femmes décidées et qui savent ce qu’elles souhaitent avec les hommes où ces derniers n’ont pas grand place ni choix dans le romantisme

Hina 18:44

Forte et aussi liée à notre monde contemporain (téléphone….)

JohannMeranel 18:44

Pour moi c’était quels étaient les nouveaux contes de fées pour les filles d’aujourd’hui.

fgrenier 18:44

ancrées dans le monde actuel avec les mentalités d’auj

JohannMeranel 18:44

qu’attend une fille d’aujourd’hui quand on lui parle de conte de fée

Citarienne 18:45

Je crois qu’il faut refaire une Anthologie Contes de Fées, volume 2… lol

acharat 18:45

je crois bien Citarienne !

CeliaFlaux 18:45

Bonne question Johann. De la magie, du romantisme, mais aussi plus que cela ?

(…)

Hina 18:46

Il était important, du moins pour moi, de prendre en compte les contes de fées plus traditionnels, par la magie notamment

(…)

JohannMeranel 18:46

L’idée que je me fais des filles c’est que le conte de fée est souvent lié à l’amour pour elle

Marc_ou_Net 18:46

Les femmes aussi. L’héroïne peut très bien être lesbienne. Non ?

Hina 18:46

le surnaturel qui rend la chose merveilleuse.

JohannMeranel 18:46

c’est peut-être vieux jeu

Marilyn 18:47

D’ailleurs qu’est-ce que le conte ? Une princesse + un prince + de la magie + éventuellement le combo dragon/bonne fée ?

(…)

JohannMeranel 18:48

donc oui c’est l’amour et la magie de l’instant qui reflète pour moi le conte de féé de la jeune fille moderne malgré cette volonté d’indépendance

MarjorieC 18:48

A mon sens un conte a un côté « fantastique » et toujours un côté un peu philosophique

Marc_ou_Net 18:49

En gros tu prends un conte, tu vires le mec pour mettre une femme à la place et envoyez ! C’est ça ?

CeliaFlaux 18:49

Prends ton épée, bats-toi et vis ta vie en vrai !

(…)

Marilyn 18:50

Margot, c’était : vivez vos rêves, ne rêvez pas votre vie.

fgrenier 18:51

Le conte de fées traditionnel était destiné aux enfants pour leur apprendre à se comporter d’une manière conforme. Auj, c’est plus pour se jouer des clichés ou schémas que l’on va construire son histoire.

fgrenier 18:51

On détourne

(…)

Marc_ou_Net 18:52

Le problème (à mon avis) des « contes de fées de fille » c’est que les mentalités sur l’égalité des sexes est loin d’être idéale et régresse même un peu plus

Citarienne 18:53

dans la vraie vie ou dans les histoires, tu veux dire ?

JohannMeranel 18:53

ma nouvelle consistait à dire de faire face à l’adversité, de ne pas se laisser abattre, et que des bonnes choses finiraient par arriver

JohannMeranel 18:53

une note d’espoir dans ce monde de brutes

CeliaFlaux 18:53

C’est une chouette morale.

Vivi2610 18:54

Un peu de positivisme ça fait du bien 🙂

fgrenier 18:54

La morale pour la mienne ? Il n’y en a pas puisque j’ai détourné un peu Alice au pays des merveilles et le Petit Chaperon rouge.

Marilyn 18:54

Moi j’adore Charlotte, le fait qu’elle ne se laisse jamais démonter

Citarienne 18:54

Et Johann, je rajouterais une morale à ton histoire que j’aimais bien : il n’y a pas de honte à être GENTIL. On y gagne au final. Je trouve que de nos jours, on a trop tendance à être agressifs… Non ?

(…)

Vivi2610 18:55

Il est parfois même plus facile d’être agressif que gentil

(…)

Citarienne 19:01

Concernant la romance, pour moi elle est plus que jamais vitale ! (mais plus difficile à faire passer dans un format nouvelle je trouve)

(…)

Citarienne 19:03

Pour ma part je parle de la difficulté de concilier romance et rapidité de la nouvelle… On a beau être modernes, en quelques pages les héros ont du mal à aller bien loin, non ?

(…)

Vivi2610 19:05

Entièrement d’accord, l’amour c’est ce qui fait marcher le monde

Citarienne 19:05

Si on ne veut pas que l’héroïne fasse « fille facile », il faut un minimum de préliminaires amoureux, tout de même…

Marilyn 19:06

Je pense que la solution passe par là : le coup de foudre. Hina l’a employé. Nathalie toi tu as plutôt opté pour le « on s’est rencontré, mais on verra bien où ça mène », Célia c’était « on se connaît depuis toujours »

Marc_ou_Net 19:06

Sans oublier les pseudo d’Internet

(…)

Citarienne 19:07

Voilà une bonne idée de nouvelle / roman !

Citarienne 19:07

les pseudos, je veux dire…

Citarienne 19:08

Remplacez Roméo et Juliette par « titidu60 et lameuf »…

Marilyn 19:08

En conclusion : l’amour, évidemment, mais on prend son temps. Vous êtes d’accord ?

Citarienne 19:08

OUIIIIIII !

Marilyn 19:08

Ahahahah Citarienne !

(…)

MarjorieC 19:09

Pratique pour une nouvelle je dirai le coup de foudre mais j’ai toujours du mal à y croire

(…)

CeliaFlaux 19:09

Pour le coup de foudre, on prend son temps après !

(…)

Marilyn 19:12

Ok, avant de laisser le chat libre aux discussions générales, je clôture la « séance » sur une annonce en avant-première : en effet, il y aura un volume 2 de « Contes de fées » prévu pour 2014. Sans être tout à fait officielle, l’information est tout de même confirmée.

CeliaFlaux 19:13

Oh Oh ! Très intéressant !

(…)

CeliaFlaux 19:14

Le thème sera le même ou il y aura une variante ?

Marilyn 19:15

Mêmes attentes, oui, le titre sera peut-être différent (la 2nde partie « pour héroïnes d’aujourd’hui », quoique pas sûr), et la soumission des nouvelles sera de nouveau ouverte à tous

(…)

avatar
Fichiers Photos et Images
 
 
Fichiers Audio et Vidéo
 
 
Autres types de fichiers
 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Je souhaite suivre ce fil de commentaires